lundi 12 juin 2017

« Trois jours en septembre. La décision solitaire d’Angela Merkel » par Torsten Körner


Arte diffusera le 13 juin 2017 à 20 h 50 « Trois jours en septembre. La décision solitaire d’Angela Merkel » (Drei Tage im September. Angela Merkels einsame Entscheidung) par Torsten Körner. « Au début du mois de septembre 2015, la chancelière allemande Angela Merkel décide de laisser entrer en Allemagne des milliers de réfugiés syriens bloqués en Hongrie. Retour sur trois jours qui ont changé l’histoire ».


« Dans la nuit du 4 au 5 septembre 2015, Angela Merkel traverse l’une des épreuves les plus difficiles depuis qu’elle est au pouvoir ».
"Dans le monde plus de 60 millions de personnes sont en fuite". Certains pays européens, telle la Hongrie, souhaitent le respect du droit européen en matière d'immigration, dont le règlement de Dublin, et refusent les immigrations illégales.

Sur l'autoroute hongroise, un nombre impressionnant de migrants marchent vers l'Autriche. Les axes principaux de circulation étaient bloqués. Des bus sont affrétés en Hongrie pour conduire ces immigrés illégaux vers la frontière. L'Allemagne et l'Autriche décident de les laisser entrer. Une décision prise à la hâte après des semaines et mois d'immigration massive dont des scènes sont mises en scène. 

Wilkomen
« En choisissant de suspendre la procédure Dublin, qui régit le droit d'asile en Europe, et d’ouvrir les frontières allemandes aux réfugiés bloqués en Hongrie, la chancelière a créé la surprise ».

Les Munichois accueillent les immigrés illégaux en leur donnant des jouets, des fleurs, etc.

"Tout d'un coup, tout le monde se disait syrien, alors qu'auparavant les Afghans étaient les plus nombreux", se souvient une personne interviewée.

« Magnifique geste d’humanité pour les uns, faute grave aux conséquences dramatiques pour les autres, cette décision soulève chez les partisans comme chez les détracteurs d’Angela Merkel plusieurs questions : a-t-elle été prise unilatéralement et sous le coup de l’émotion ou en concertation avec d’autres acteurs européens ? Est-elle irrévocable ? Et quelles seront ses répercussions sur l’image de la dirigeante, sur l’Allemagne et l’Europe ? » A-t-elle été prise pour satisfaire les souhaits d'une partie du patronat allemand ?

Le 13 septembre 2015, l'Allemagne annonce rétablir le contrôle à ses frontières. Mais les flux perdurent.

« En retraçant en détail les événements survenus au cours de ces journées décisives et en donnant la parole à divers experts – historiens, journalistes, responsables politiques, membres de la police aux frontières et bénévoles –, ce documentaire analyse en profondeur la politique allemande et européenne en matière d’immigration et éclaire le téléspectateur sur les circonstances qui ont poussé Angela Merkel à prendre cette décision historique ».

Une décision révélatrice du fonctionnement de l'Union européenne (UE) sous la férule de l'Allemagne, de ses divisions - rejet de la décision allemande par le groupe de Visegrád (ou V4), groupe informel réunissant la Hongrie, la Pologne, la République tchèque et la Slovaquie -, des clivages entre une classe politico-médiatique et le peuple - une partie des Allemands quitte leur pays -, des dénis de la réalité, de l'instrumentalisation d'organisations et de dirigeants juifs - certains en Allemagne et aux Pays-Bas ont exprimé leurs craintes à l'égard de l'antisémitisme dans lequel nombre d'immigrants illégaux ont baigné depuis leur enfance  -, des médecins et associations humanitaires ont alerté sur les dangers de propagation de maladies telle la gale, des effets pervers telle l'incitation aux trafiquants d'êtres humains de poursuive une activité lucrative, du cynisme de politiciens souhaitant atténuer leur culpabilité à l'égard des Juifs tués lors de la Shoah, du rôle des médias, intellectuels, dirigeants religieux, dans l'élaboration d'un narratif destiné à susciter l'empathie, la compassion et le soutien de l'opinion publique européenne, etc.

Une décision qui explique en partie le succès du référendum sur le Brexit en juin 2016.

"Une immigration illégale incontrôlable détruit toute idée de maîtrise de la politique migratoire", a déclaré Michèle Tribalat, démographe, au Figaro (15 juin 2017).

Curieusement, le documentaire ne rappelle pas la déclaration d'Angela Merkel reconnaissant en 2010 l'échec du multiculturalisme.
   
2017, 52 min
Sur Arte le 13 juin 2017 à 20 h 50

Visuels
Au début du mois de septembre 2015, la chancelière allemande Angela Merkel décide de laisser entrer en Allemagne des milliers de réfugiés syriens bloqués en Hongrie. Retour sur trois jours qui ont changé l’histoire.
© MDR/Marco Prosch


A lire sur ce blog :
Articles in English
Les citations sont d'Arte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire