Citations

« Le goût de la vérité n’empêche pas la prise de parti. » (Albert Camus)
« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil. » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement, et le commencement de tout est le courage. » (Vladimir Jankélévitch)
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit. » (Charles Péguy)

vendredi 13 septembre 2019

« Pologne 1939 - La métamorphose des soldats en criminels de guerre » par Alexander Hogh et Jean-Christoph Caron


Arte diffuse sur son site Internet « Pologne 1939 - La métamorphose des soldats en criminels de guerre » (Polen 39. Wie deutsche Soldaten zu Mördern wurden), documentaire réalisé par Alexander Hogh et Jean-Christoph Caron. « Comment de simples soldats allemands se sont-ils transformés en bourreaux ? Les écrits de trois combattants, ainsi que de la réalisatrice Leni Riefenstahl, analysés par une équipe germano-polonaise d’historiens, de sociologues et de psychologues, révèlent le vrai visage de cette offensive, qui préfigure un des plus grands massacre de l’histoire ».
  
« L’armée allemande envahit la Pologne le 1er septembre 1939, un événement qui marque le début de la Seconde Guerre mondiale ».

« Le Führer donne une mission à son armée : mettre à genou aussi vite que possible le peuple polonais ». Il veut éviter l'intervention des puissances européennes (France, Grande-Bretagne) et poursuit une visée expansionniste impérialiste conforme à l'idéologie nazie antisémite - rôle de la propagande (caricatures de Juifs publiées dans le journal Der Stürmer publié par Julius Streicher) -, anti-démocratique, méprisant les Slaves, et prônant le "droit du plus fort" au profit des "Aryens".

Moderne, la Wehrmacht mène une campagne éclair (Blitzkrieg) pour vaincre. Dès les premiers jours, l'armée allemande multiplie les percées dans les lignes de défenses polonaises. Des actions à visée aussi psychologique pour miner le moral des Polonais.

« Plus d’un million de soldats allemands font alors leur baptême du feu ». Nombreux craignent les tireurs polonais embusqués.

« Dès le premier jour de l’offensive, certains commettent des crimes d’une cruauté sans nom. Ils incendient des villages entiers, terrorisent et massacrent des civils ». Une offensive fulgurante dans une campagne cruelle dans laquelle agissent les sinistres  Einsatzgruppen (« groupes d'intervention », en français).

« Pourquoi la plupart des soldats allemands sont-ils devenus des assassins dès les premiers instants de l’invasion de la Pologne ? Pourquoi si peu d'entre eux se sont-ils rebellés ? »

Mêlant archives et film d'animation sur des soldats allemands dont sont lus des extraits de leurs journaux de guerre, ce documentaire éclairé par des commentaires d'historiens et de psychosociologues rappelle l'influence des traités post-Première Guerre mondiale sur les vaincus, notamment allemands.

Intéressant, il montre des Allemands fanatisés par le nazisme. Ou comment un pays moderne, admiré pour sa culture, a récusé la civilisation européenne, notamment ses racines juives, et a sombré si rapidement dans la barbarie létale, induisant le naufrage de l'Europe.


« Pologne 1939 - La métamorphose des soldats en criminels de guerre  » par Alexander Hogh et Jean-Christoph Caron
Allemagne, 2019, 52 minutes
Sur Arte le 1 septembre 2019 à 23 h 55 et jusqu’au 29 novembre 2019
Visuels : © NARA

Articles sur ce blog concernant :
Les citations sont proviennent d'Arte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire