Citations

« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement et le commencement de tout est le courage » (Vladimir Jankélévitch).
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit » (Charles Péguy).

mercredi 2 décembre 2015

« Espions sur la Tamise » de Fritz Lang


Arte diffusera le 2 décembre 2015 « Espions sur la Tamise » (Ministry of Fear), film d’espionnage de Fritz Lang. Le combat d’un homme contre un réseau nazi dans l’Angleterre victime du Blitz déclenché par le IIIe Reich. Une Allemagne que Fritz Lang avait quittée en 1933.

Après une carrière ponctuée de chefs d’œuvre, muets et parlants, en Allemagne, Fritz Lang quitte l’Allemagne nazie dès 1933. Après un bref séjour en France où il tourne Liliom (1934), il s’installe aux Etats-Unis. A Hollywood, il débute par Furie (1936). 

Après des films dans des genres différents - J'ai le droit de vivre (You Live Only Once, 1937), Casier judiciaire (You and Me, 1939), Le Retour de Frank James(The Return of Frank James, 1940) et Les Pionniers de la Western Union (Western Union, 1941) -, Fritz Lang poursuit sa carrière américaine par des films d’espionnage anti-nazis dans une Amérique en guerre contre les Forces de l’Axe. 

En quelques années, il signe Chasse à l'homme (Man Hunt, 1941), Les bourreaux meurent aussi (Hangmen Also Die!, 1943), écrit avec Bertolt Brecht, Espions sur la Tamise (Ministry of Fear, 1944) et Cape et Poignard (Cloak and Dagger, 1945).

"Les ombres du black-out"
« A Hollywood, on m’a forcé de faire le film sans changer un mot, et je ne crois pas que ce soit un bon film. C’est très loin de mes intentions », se souvenait Fritz Lang qui, pourtant réussit à imprégner ce film, sur l’intrigue classique d’un homme combattant seul un réseau nazi, de ses thématiques - héros faussement accusé -, de références visuelles à M le maudit, et de son style expressionniste parfait dans les studios allemands...

« Hiver 1941. Alors que l'aviation nazie pilonne les villes anglaises, Stephen Neale, tout juste libéré de deux ans de réclusion purgés dans un asile pour avoir aidé sa femme à mourir, s'aventure dans une kermesse avant de grimper dans un train pour Londres. Le prenant pour un autre, une voyante lui permet de gagner un gâteau en lui en indiquant le poids exact. Peu après, dans le train, un faux aveugle l'attaque à coups de canne pour le lui prendre. Alors qu'il poursuit son agresseur dans la campagne nocturne, celui-ci disparaît, avec le gâteau, sous une bombe larguée du ciel… »

Signé Fritz Lang, le combat d’un homme qui affronte seul des espions nazis, un « voyage expressionniste de toute beauté, adapté du roman crépusculaire de Graham Greene. Avec l'impeccable Ray Milland ».

« Dans les pas de son héros, bientôt rejoint par une charmante réfugiée autrichienne, Fritz Lang ressuscite le Londres du blitz à travers des plans expressionnistes d'une grande beauté. Dans une ville crépusculaire et désertée, hantée par les sirènes annonciatrices des raids aériens, Ray Milland affronte les ombres mouvantes de son passé et d'ennemis dont il ne connaît pas le visage. Une atmosphère saisissante, fidèle à celle du roman de Graham Greene, puissante évocation de la ville au temps du black-out. L'ombre portée de la guerre, durant laquelle fut tourné Le ministère de la peur, renforce la menace diffuse qui imprègne le film ». 

Un film dont Fritz Lang garde un mauvais souvenir car il n’avait pas le droit d’en modifier le scénario et qu’il craignait de perdre la vue en raison de problèmes affectant son œil malade.
  
« Espions sur la Tamise » de Fritz Lang
Paramount, Etats-Unis, 1944, 84 min 
Scénario : Seton I. Miller,Graham Greene
Musique : Victor Young
Maquillage : Wally Westmore
Décorateur de plateau : Bertram C. Granger
Direction artistique : Hans Dreier, Hal Pereira
Montage : Archie Marshek
Photographie : Henry Sharp
Avec Ray Milland, Marjorie Reynolds, Carl Esmond,Hillary Brooke, Percy Waram, Dan Duryea, Alan Napier, Erskine Sanford
Sur Arte le 2 décembre 2015 à 22 h 45

Visuels : © 1944 EMKA Division of Universal Studios, inc.


Articles sur ce blog concernant :
Shoah (Holocaust)
Les citations sont d'Arte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire