dimanche 17 décembre 2017

Joseph L. Mankiewicz (1909-1993)


Joseph L. Mankiewicz (1909-1993) était un brillant producteur et réalisateur juif américain de vingt films aux dialogues finement ciselés, souvent des chefs d'oeuvres. Arte diffusera les 17 et 18 décembre 2017 Le Reptile (Zwei dreckige Halunken ; There Was a Crooked Man…), La Porte s’ouvre (Der Hass ist blind), Eve (Alles über Eva), ainsi que Trois bonnes raisons de voir "Eve".


La Porte s’ouvre 
La Porte s’ouvre (No Way Out) est sorti en 1950.  « Un jeune médecin noir confronté au racisme dans une petite ville américaine... Un thriller tendu et courageux qui sert de baptême du feu à l'acteur Sidney Poitier ».

« Le docteur Luther Brooks, jeune interne noir, est appelé en urgence au chevet de deux truands blessés par balle, Ray Biddle et son frère John. Lorsque John meurt, Ray accuse le docteur de l'avoir sciemment tué. Il va réussir à déclencher une campagne de dénigrement raciste et des émeutes. Luther Brooks va tout tenter pour démontrer son innocence ».

« À travers ce film antiraciste réalisé en 1950, longtemps interdit dans le sud des États-Unis et mis au rancart par la télévision américaine, Joseph L. Mankiewicz s'opposait avec courage au code Hays préconisant de montrer l'Amérique sous un jour positif. Mais tout autant qu'à l'intolérance frontale et assumée, c'est à la haine absurde que « La porte s'ouvre » s'attaque, avec une efficacité consommée ».

« Pour son premier rôle au cinéma, Sidney Poitier hérite d'un rôle fort, se retrouvant dans l'œil du cyclone entre les attentes d'une élite blanche progressiste et le rejet d'une bonne partie de la population, conservatrice. Puissant ».

Eve 
« L'irrésistible ascension d'une jeune comédienne ambitieuse au détriment d'une star sur le déclin... Un conte cruel ciselé par Joseph L. Mankiewicz, avec l'étincelante Bette Davis et une des premières apparitions de Marilyn Monroe  ».

« Ève Harrington, une comédienne débutante, reçoit un prix prestigieux couronnant la meilleure actrice de théâtre de l'année. Comment est-elle arrivée au sommet si rapidement ? Flash-back : un an plus tôt, Ève, admiratrice éperdue de la star Margo Channing, la guette chaque soir à la sortie des artistes. Un jour, la jeune femme est invitée à rencontrer son idole dans sa loge. Elle sait aussitôt se rendre indispensable et se fait engager comme secrétaire particulière. Petit à petit, son champ d'action s'élargit jusqu'à influer sur la vie entière de Margo Channing. Quelle toile tisse-t-elle et dans quel but ? »

« Comment les portes du paradis s'ouvrent-elles ? Comment aller jusqu'au bout de son ambition quitte à trahir ceux à qui vous devez tout ? Plus que le portrait d'une jeune arriviste prête à toutes les intrigues, « Ève » dépeint brillamment les pratiques en cours dans le milieu codifié du théâtre ». 

« C'est donc à une impitoyable étude de mœurs que se livre Joseph L. Mankiewicz, en observateur cinglant des rapports humains (« Soudain l'été dernier », « La comtesse aux pieds nus ») ».

« Perte des valeurs, égoïsme, manipulation, le cinéaste américain inocule le trouble en inversant les attentes : la star expérimentée (et bientôt déchue) et a priori capricieuse (étincelante Bette Davis) devient la proie du tendron, et se révèle attachante et plus séduisante que jamais. Serti de dialogues effilés comme des poignards, un réquisitoire raffiné, avec, en prime, une des premières apparitions conséquentes de Marilyn Monroe ».

Trois bonnes raisons de voir « Eve » 
« Eve » reçut 5 Oscars en 1951. Au Festival de Cannes de la même année, Mankiewicz reçut le prix du jury et Bette Davis celui de la meilleure actrice. Le scénario se vit aussi décerner un Golden Globe. Bette Davis qui incarne Margo Channing dans le film, épousa son partenaire Gary Merrill à la fin du tournage. Selon ses propres dires, c’est le film qui la ressuscita.

Le Reptile (There Was a Crooked Man…)
« Jeté en prison pour avoir commis un hold up, Paris Pitman Jr. n'a qu'une idée en tête : s'évader et récupéré son butin... Un western hirsute et corrosif. Un petit joyau d'humour misanthrope, avec Kirk Douglas  et Henry Fonda ». Un film joyeusement amoral.

« Le hold-up commis par Paris Pitman Jr. chez un riche propriétaire s'est remarquablement déroulé : il a volé 500 000 dollars et tous ses complices sont morts, ayant joué lui-même de la gâchette pour les y aider. Il cache son butin dans une fosse à serpents, mais, peu discret et trop débauché, il est reconnu en ville par sa victime. Direction la case prison, en plein désert de l'Arizona. Son seul objectif  désormais : s'évader et récupérer son magot ».

« Lorsqu'on songe au raffinement d’« Ève" et de « La Comtesse aux pieds nus », ou aux aristocrates qui composent nombre de ses films, ce n'est pas sans délectation que l'on observe Joseph L. Mankiewicz poser sa caméra dans la fange des prisons américaines du XIXe siècle et se colleter à la rudesse comportementale des cow-boys de l'Arizona ». 

« Mais sueur, sang et poussière n'y changeront rien, Mankiewicz reste lui-même et compose une délectable satire de western où toute morale est copieusement foulée aux pieds (éperonnés). Trahisons, duperies et cupidité mènent le bal et trouvent en Kirk Douglas un "M. Déloyal" de première main. Une farce cynique et jubilatoire ».


La Porte s’ouvre, par Joseph L. Mankiewicz
Etats-Unis, Twentieth Century Fox Film Corporation, 1950
Image : Milton R. Krasner
Montage : Barbara McLean
Musique : Alfred Newman
Producteur : Darryl F. Zanuck
Scénario : Lesser Samuels, Joseph L. Mankiewicz
Acteurs : Mildred Joanne Smith, Harry Bellaver, Stephen McNally, Richard Widmark, Linda Darnell, Sidney Poitier, Stanley Ridges, Dots Johnson, Dick Paxton
Sur Arte le 17 décembre 2017 à 22 h 55
Visuels
Richard Widmark, Linda Darnell et Sydney Poitier
Credit : © 1950 Twentieth Century Fox

Eve, par Joseph L. Mankiewicz
Etats-Unis, Twentieth Century Fox Film Corporation, 1950
Image : Milton R. Krasner
Montage : Barbara McLean
Musique : Alfred Newman
Producteur : Darryl F. Zanuck
Scénario : Joseph L. Mankiewicz
Acteurs : Bette Davis, Anne Baxter, George Sanders, Celeste Holm, Gary Merrill, Hugh Marlowe, Gregory Ratoff, Barbara Bates, Marilyn Monroe, Thelma Ritter
Auteur : Mary Orr
Sur Arte le 18 décembre 2017 à 20 h 50
Visuels :
Garry Merrill, Anne Baxter et Bette Davis
George Sanders et Anne Baxter
Bette Davis, Marilyn Monroe et George Sanders
© 1950 Twentieth Century Fox

Trois bonnes raisons de voir "Eve" 
France, 2017, 2 minutes

Le Reptile, par Joseph L. Mankiewicz
Etats-Unis, Warner Bros., 1970
Image : Harry Stradling Jr.
Montage : Gene Milford
Musique : Charles Strouse
Producteur : Joseph L. Mankiewicz
Scénario : Robert Benton, David Newman
Avec John Randolph, Hume Cronyn, Warren Oates, Kirk Douglas, Henry Fonda, Burgess Meredith, Lee Grant, Martin Gabel, J. Edward McKinley
Sur Arte le 17 décembre 2017 à 20 h 55
Visuels :
Henry Fonda et Kirk Douglas
Henry Fonda

© Warner Bros. Entertainment Inc.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire