lundi 19 juin 2017

« Tunisie, une mémoire juive », par Fatma Cherif et Saïd Kasmi


Histoire présentera les 19 et 25 juin, ainsi que les 1er et 3 juillet 2017 « Tunisie, une mémoire juive », documentaire réalisé par Fatma Cherif et Saïd Kasmi. Des témoignages émouvants sur la vie de Juifs en Tunisie sous et après le protectorat français. La période de la Deuxième Guerre mondiale aurait gagné à être plus développée.


La « population juive de Tunisie n'a cessé de décroître au cours du XXe siècle. Pourquoi ? » 

« Cette minorité établie depuis l'antiquité a toujours intériorisé un sentiment d'insécurité et a migré en fonction des événements historiques ». 

« A l'avènement du Protectorat français, porteur d'un accès à la modernité, sa situation économique, sociale et culturelle s'améliore fortement. Mais cette relation privilégiée avec la France creuse un fossé de plus en plus profond en Juifs et Musulmans de Tunisie ». C'est oublier que le mouvement nationaliste arabe tunisien portait en lui les germes de l'exclusion des Juifs de la future Tunisie indépendante.

La partie sur la Deuxième Guerre mondiale aurait gagné à être plus développée. Ce documentaire montre l'exubérant enthousiasme de jeunes Tunisiens à l'égard des Nazis qui ont occupé la Tunisie pendant six mois.

La « création de l'Etat d'Israël et la montée du sionisme déclenchent une première vague d'émigration ». 

« S'ensuivent l'Indépendance du pays, les guerres israélo-arabes, une déferlante d'actes antisémites, et, naturellement, une seconde vague d'émigration. Quelques familles, seulement, demeurent ». 

« Aujourd'hui cet héritage est presque oublié, écarté, voire nié ». 

« Dans ce documentaire, il s'agira de partir sur les traces de cette communauté avant qu'elles ne s'effacent, de comprendre les raisons de la Diaspora, de révéler l'apport culturel des juifs dans la société tunisienne et immortaliser un patrimoine ».


« Tunisie, une mémoire juive », par Fatma Cherif et Saïd Kasmi
France, 2016, 90 min
Voic Nathalie richard
SK Médias 2016

A lire sur ce blog :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire