vendredi 15 décembre 2017

Les Marx Brothers


Les Marx Brothers" - Leonard surnommé Chico (1887-1961), Adolph connu sous le nom d’artiste Harpo (1888-1964), Julius Henry surnommé Groucho (1890-1977) - ont marqué le cinéma de leur comique gesticulatoire, de leur sens aigu de l’absurde, de leur anticonformisme et de leurs dialogues burlesques”, cinglants ou ironiques. Le 15 décembre 2017, Ciné + Classic diffusera Une nuit à Casablanca (1946).


Des Marx Brothers, on se souvient de trois des cinq frères artistes : Leonard surnommé Chico (1887-1961), Adolph connu sous le nom d’artiste Harpo (1888-1964), Julius Henry surnommé Groucho (1890-1977). Faute d’avoir développé des personnages distincts, les benjamins, Herbert renommé Zeppo (1901-1979), présent dans les cinq premiers films, et surtout Milton connu comme Gummo (1892-1977), n’ont pas laissé la même empreinte dans les mémoires des cinéphiles et des spectateurs de Broadway.

“Quatuor réduit dès 1935 à un trio, les Marx Brothers ont marqué les années 1930 et 1940 de leur comique gesticulatoire, de leur sens aigu de l’absurde, de leur anticonformisme et de leurs dialogues burlesques. Comme Laurel et Hardy, ils ne sont pas simplement les acteurs, mais aussi les auteurs de leurs films, même si ceux-ci sont signés par d’autres. Groucho, le cerveau de la famille, participait activement à la mise en scène et aux dialogues, qu’il teintait de ses bons mots et de sa mégalomanie désormais légendaire. Chico, le pianiste froid et débrouillard au chapeau pointu, ponctuait les gags de ses mimiques fondées sur le comique à la napolitaine. Harpo, harpiste muet et farceur, apportait sa poésie empreinte d’absurde. Quant à Zeppo, fade jeune premier qui servait de "faire-valoir", il quittera rapidement ses frères”.

Broadway
Nés à New York dans une famille Juive d’artistes originaires d’Allemagne et d’Alsace, les certains des Marx Brothers débutent dans le vaudeville, comme chanteurs, dès les premières années du XXe siècle.

Un incident lors d’une tournée en 1912 révèle les talents comiques de Groucho.

A la fin de la Première Guerre mondiale, The Four Marx Brothers créent leurs personnages : Groucho arbore une fausse moustache, Harpo choisit le mutisme, Chico s’exprime avec un accent italien, Zeppo interprète le jeune premier romantique. 

Habile dans les improvisations, leur numéro rencontre le succès public dès les années 1920.

A Broadway, les Marx Brothers créent I'll Say She Is (1924-1925), puis deux comédies musicales, The Cocoanuts (1925-1926) et Animal Crackers (1928-1929).

Leur prénoms d’artistes ? Art Fisher les crée lors d’une partie de poker en s’inspirant d’une bande dessinée.

L’avènement du parlant accroît l’intérêt de Hollywood pour des comédies de Broadway. Paramount, un des principaux studios hollywoodiens, signent un contrat avec les Marx Brothers pour adapter leurs deux succès à l’écran. Les auteurs chargés du scénario de leurs premiers films : George S. Kaufman et Morrie Ryskind.

« Animal Crackers » par Victor Heerman

Adapté d'une de leurs revues, « Animal Crackers » (L'Explorateur en folie1930) est « la deuxième apparition à l'écran des Marx Brothers (si l'on ne compte pas "Humor risk", film perdu) et le véritable déclencheur de leur succès au cinéma. Un savoureux quiproquo autour de faux tableaux... »

A son “retour d'Afrique, le capitaine Jeffrey Spaulding, un célèbre explorateur, est l'invité d'honneur de la richissime madame Rittenhouse. Celle-ci montre à ses convives un tableau célèbre, Après la chasse, prêté par un collectionneur. La toile aiguise les appétits, notamment chez un peintre amateur qui veut faire reconnaître son talent de copiste. L'original disparaît, aussitôt remplacé par un faux...”

Le “film laisse le champ libre à leur sens de l'absurde et à leur inventivité sans frein : leur humour déchaîné, moquant la haute société avec un irrespect qui n'épargne personne, a désormais trouvé son style”. 

Souffre-douleur de Groucho Marx : le personnage incarné par l'actrice Margaret Dumont.

Cinq ans après ce film, Zeppo Marx quittera le quatuor.

« Monnaie de singe » de Norman Z. McLeod 
En 1931, Monkey Business (Monnaie de singe) est le premier film des Marx Brothers n’adaptant pas un de leurs spectacles. Il permet d’entendre la voix de Harpo Marx.

“Quatre passagers clandestins sont signalés sur un paquebot. L’équipage se lance à leur poursuite. Pendant ce temps, Groucho et Chico s’installent dans la cabine du capitaine et mangent son repas. Les choses se gâtent lorsque le gangster Briggs surprend Groucho dans les bras de sa petite amie…”

“Décousu, fertile en digressions et en apartés totalement étrangers à la ligne dramatique, ce premier film hollywoodien des frères Marx est essentiellement axé sur l’exploitation de situations absurdes et l’exposé de raisonnements aberrants signés Groucho. Ainsi, lorsque celui-ci apprend que ses frères ont été engagés, tout comme lui, en qualité de gardes du corps, il fait au truand la réflexion suivante : "Si deux gars vous attaquent et que deux gars vous défendent, ça fait cinquante pour cent de gaspillage. Pourquoi ne pas vous faire attaquer par vos propres gardes du corps ?" Et de conclure à propos de ses propres facultés d’homme d’affaires : "Regardez-moi ! Je suis parti de rien et j’ai atteint un état d’extrême misère !" 

Dans une scène, à l’instar du chanteur Maurice Chevalier, chacun des Marx Brothers “arbore un canotier et s’exprime avec l’accent français – un exercice que Harpo le muet réussit le mieux”.

En 1932, Horse Feathers s’avère un triomphe commercial, qui vaut la couverture de Time aux Marx Brothers.

Tout en poursuivant leur carrière cinématographique, Groucho et Chico Marx débutent la série radiophonique comique Flywheel, Shyster and Flywheel.

« La soupe au canard » de Leo McCarey
« La soupe au canard » (Duck Soup) de Leo McCarey figure parmi les chefs d’œuvre du cinéma, et a généré en 1933 le sixième revenu tiré de l’exploitation en salles.

Tournée en 1933, lors de l’arrivée au pouvoir du chancelier Adolf Hitler, "La Soupe au canard" s’apprécie comme une “délirante satire politique, où Groucho prend les rênes de l'infortunée république de Freedonie. 

Les caisses de l’Etat de Freedonie sont vides. Pour les renflouer, on appelle à la rescousse, la richissime madame Teasdale, qui réussit à imposer son ami, le farfelu Rufus T. Firefly, comme nouveau président du conseil. Mais celui-ci a un ennemi en la personne de Trentino, ambassadeur de Sylvanie, qui rêve de voir son pays envahir la Freedonie…Par son refus du conformisme et son délire verbal, La Soupe au canard, satire politique tournée au moment de l’arrivée de Hitler au pouvoir, est le film le plus célèbre, le plus accompli et le plus représentatif des Marx”.

Metro Goldwyn Mayer, RKO et United Artists
Quand le contrat liant les Marx Brothers à la Paramount a expiré, les Marx Brothers empruntent diverses voies.

Gummo et Zeppo Marx fondent avec succès leur agence artistique qui devient rapidement l’une des plus importantes à Hollywood. Ils promeuvent la carrière de Jack Benny, la blonde platine Lana Turner…

Groucho et Chico animent des émissions à la radio, média populaire.

Jeune et talentueux producteur à la prestigieuse et glamorous Metro Goldwyn Mayer, Irving Thalberg (1899-1936) recrute les Marx Brothers qui signent : « Groucho, Chico, Harpo, Marx Bros ».

S’impliquant dans la conception des films, Thalberg structure davantage l’intrigue, rend les Marx Brothers plus sympathiques, réduit les numéros comiques au profit de scènes romantiques et musicales, teste le scénario devant un public avant la réalisation du script afin d’assurer un bon timing comique en ne gardant que les scènes ayant fait rire les spectateurs, réintroduit les solos à la harpe d’Harpo et au piano de Chico qui avaient disparu de Duck Soup.

Une nuit à l'Opéra, de Sam Wood 
Une nuit à l'Opéra (A Night at the Opera) de Sam Wood (1935, 100') est le premier film des Marx Brothers pour la MGM (Metro Goldwyn Mayer), major studio des stars glamorous.

Conçue notamment par Buster Keaton, l'une des scènes les plus célèbres et drôles du film se situe dans un paquebot. Dans une petite pièce, Groucho Marx attire et entasse les serveurs, la manucure, les femme de ménage...

En 1969, Groucho Marx déclarera que les deux films produits par Thalberg - A Night at the Opera (1935), fameux par la scène où un nombre élevé de personnes s’agglutinent dans la chambre d’un paquebot, et A Day at the Races (Un jour aux courses, 1937) – étaient leurs meilleurs films.

Mais Irving Thalberg meurt prématurément en 1936 d’une pneumonie.

Après un intermède à la RKO, les Marx Brothers retournent à la MGM pour tourner : At the Circus (1939), Go West (1940) et The Big Store (1941).

Malgré l’annonce en 1941 de leur retraite du grand écran, les Marx Brothers, sur l’insistance de Chico endetté, tournent pour l’United Artists : A Night in Casablanca (1946) et Love Happy (La pêche aux trésors, 1949), réalisé par David Miller, sur un scénario de Frank Tashlin et Marc Bonoff, d'après une idée de Harpo Marx, et dans une courte scène remarquée : Marilyn Monroe.

Une nuit à Casablanca (1946)
Le 15 décembre 2017, Ciné + Classic diffusera Une nuit à Casablanca (1946) de Archie Mayo, avec Groucho Marx, Harpo Marx, Chico Marx, Sig Ruman, Dan Seymour, Lisette Verea, Lois Collier, Charles Drake, Frederick Giermann, Lewis L Russell. Une parodie de Casablanca avec Humphrey Bogart et Ingrid Bergman.

"Pendant la Seconde Guerre mondiale. Le gérant de l'hôtel Casablanca est assassiné. Il n'est pas le premier : ses prédécesseurs ont connu le même sort funeste. Le meurtrier est le comte Pfefferman, un officier nazi prêt à tout pour s'approprier les oeuvres d'art cachées dans l'hôtel. Contre toute attente, un homme, Ronald Kornblow, se présente pour succéder au malheureux. Kornblow n'a apparemment pas d'autre ambition que de séduire la maîtresse du comte, la belle Béatrice. Cible de plusieurs attentats, il échappe à chaque fois à la mort, grâce à son fidèle garde du corps, Corbaccio, renseigné il est vrai par le valet du comte, Rusty..."

Mais les années 1940 marquent la dissolution du trio. Si Chico et Harpo se produisent parfois ensemble dans des nightclubs et casinos, Chico crée le Chico Marx Orchestra avec comme chanteur Mel Tormé, Groucho anime avec son humour cinglant l’émission radiophonique et télévisuelle You Bet Your Life, de 1947 à 1961, sur NBC, et écrit divers livres : Groucho and Me (1959), Memoirs of a Mangy Lover (1964) et The Groucho Letters (1967).

En 1957, les cinq frères Marx sont réunis à la télévision américaine dans Tonight! America After Dark, dont l’hôte est Jack Lescoulie.

Ephémère retour du trio en 1959 dans Deputy Seraph.

Billy Wilder a l’idée vers 1960 de réunir les Marx Brothers dans un film intitulé A Day at the U.N. Mais les maladies, puis les décès de Harpo et Chico mettent un terme à ce projet.

En 1970, quatre Marx Brohters apparaissent avec d’autres célébrités dans une émission télévisée d’ABC, The Mad, Mad, Mad Comedians, rendant hommage, sous la forme de dessin animé, à W.C. Fields, Jack Benny...

Le 16 janvier 1977, les Marx Brothers sont distingués dans le Motion Picture Hall of Fame.

Leur influence et les références à leur humour absurde, loufoque et débridé sont nombreuses : M*A*S*H, Bugs Bunny, Hollywood Steps Out de Tex Avery (1941), Manhattan (1979) et Hannah and Her Sisters de Woody Allen (1986).

Arte a diffusé trois des treize films des Marx Brothers, artistes américains Juifs : « L’explorateur en folie » (Animal Crackers), film de Victor Heerman (1930), « Monnaie de singe » (Monkey Business) de Norman Z. McLeod (1931), et « La soupe au canard » (Duck Soup) de Leo McCarey (1933).

Le 14 avril 2015, le cinéma parisien Le Balzac diffusa, dans le cadre de Du Shtetl à BroadwayUne nuit à l'Opéra, de Sam Wood (1935, 100').


« Animal Crackers » (L’explorateur en folie), de Victor Heerman
Paramount Pictures (Etats-Unis), 1930, 94 mn
Diffusion sur Arte le 21 décembre 2014 à 23 h 05
Producteur : Sam H. Harris
Scénario : George S. Kaufman, Morrie Ryskind
Musique : Max Reese
Image : George J. Folsey
Avec Groucho Marx, Harpo Marx, Chico Marx, Zeppo Marx, Margaret Dumont, Lillian Roth
Sur Arte le 21 décembre 2014 à 23 h 05. 

« Monnaie de singe », de Norman Z. McLeod 
Paramount Pictures, 1931, 75 mn
Producteur : Herman J. Mankiewicz
Scénario : S.J. Perelman, Will B. Johnstone, Arthur Sheekman
Image : Arthur L. Todd
Musique : John Leipold, Ralph Rainger
Avec : Groucho Marx, Harpo Marx, Chico Marx, Zeppo Marx, Rockcliffe Fellowes, Harry Woods, Thelma Todd, Ruth Hall, Tom Kennedy
Sur Arte le 26 décembre 2014 à 0 h 40

« La soupe au canard », de Leo McCarey
Paramount Pictures, 1933, 66 mn
Producteur : Herman J. Mankiewicz
Scénario : Bert Kalmar, Harry Ruby, Arthur Sheekman, Nat Perrin
Musique : John Leipold
Image : Henry Sharp
Montage : LeRoy Stone
Avec : Groucho Marx, Harpo Marx, Chico Marx, Zeppo Marx, Margaret Dumont, Louis Calhern, Raquel Torres, Edgar Kennedy, Edmund Breese, William Worthington, Edwin Maxwell, Leonid Kinsky, Verna Hillie, George MacQuarrie, Frederick Sullivan, Davison Clark, Charles B. Middleton, Eric Mayne
Les 25 décembre 2014 à 23 h 30 et 30 décembre 2014 à 3 h 20


Visuels
Animal Crackers
De la gauche : Emanuel Ravelli (Chico Marx), Captain Spaulding (Groucho Marx), le professeur (Harpo Marx) et Mrs. Rittenhouse (Margaret Dumont).
© NBCU/George J. Folsey

Monnaie de singe
Chicago (Chico Marx) et Harpo (Harpo Marx) travaillent comme coiffeurs à bord.
© 2001 Universal Studios

Les frères Marx : Harpo, Zeppo, Chico et Groucho (de la gauche).
© 2001 Universal Studios

« La soupe au canard » de Leo McCarey
© Arte

Articles sur ce blog concernant :

Les citations proviennent d'Arte. Cet article a été publié le 21 décembre 2014, puis le 13 avril 2015.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire