mardi 17 mai 2016

« Les routes mythiques de l'Europe. La via Cassia en Italie », par Jeremy J.P. Fekete


 Arte diffusera les 17 mai et 16 juin 2016 « Les routes mythiques de l'Europe. La via Cassia en Italie » (Europas Legendäre Strassen. Via Cassia in Italien), par Jeremy J.P. Fekete. Un documentaire invitant à des périples pour découvrir les « principales voies romaines de l'Europe ».


L’Empire romain était parcouru de 85 000 km de voies pavées.

Réalisée par Jeremy J.P. Fekete, la série documentaire sur les « routes mythiques de l’Europe » : la via Publicae au Portugal, la Via Aquitania en France, la Via Julia en Allemagne, la Via Romana en Suisse (Europas Legendäre Strassen. Via Romana in der Schweiz), où est évoqué le bitume de Judée, et la via Cassia en Italie inspirée du tracé d'une route Étrusque.

Cap en Italie
Prisé du XVIe au XIXe siècle, le voyage culturel et touristique a représenté une tradition pendant plusieurs siècles en Europe.

La caméra de Jeremy J.P. Fekete remonte l’Italie en suivant son ancien axe impérial : la via Cassia. Elle interviewe des moines, des éleveurs de chevaux, un renaiolo florentin, etc.

Elle filme sous une belle lumière des sites historiques italiens splendides.

A Rome, mégapole au 1er siècle avant l'ère commune dès l'Empire romain dont elle constitue le centre politique et géographique, le Largo Argentina ou Largo di Torre Argentina – place rectangulaire où convergent les routes de la ville -, bordé de colonnes antiques – entre le Largo Argentina et l’île Tibérine, se trouve le quartier juif, et le ghetto romain est localisé sur la rive gauche du Tibre.  Construit par l'empereur Vespasien, inauguré en 80 de l'ère commune, le Colisée ou amphitheatrum Flavium a été financé avec "le butin de la première guerre judéo-romaine et l'or du Temple de Jérusalem". Une aera sacra a été découverte lors de fouilles archéologiques.

L’Étrurie, longtemps une région de souffrances. La via Claudia reliait Rome au nord de l'Empire.

Les villes d'Ombrie ont été édifiées "sur des collines ou à flanc de coteaux afin d'être vues de loin". Le film montre des maisons de l'architecte Tomaso Buzzi et son rêve, la Scarzuola.

La « cité de Blera, au nord de la capitale italienne ; Montegabbione, où saint François d'Assise aurait fondé un monastère en 1218.

Après Sienne, le documentariste s'attarde à Colle di Val d'Elsa, réputée pour son travail du verre - jalousies en verre de Jean Nouvel -, sa cristallerie.

Et Florence, créée par César ». C’est vraisemblablement dès l’époque romaine que les Juifs vivaient dans la cité toscane. Le commerce recourait à l'Arno, fleuve parcouru par les barques des renaioli. Des deux cents barques d'après-guerre, ne subsistent que dix. La crue a été fatale à ces bateaux. Sauvée, l'une d'elles a été rebaptisée Moïse...

2015, 52 min
Sur Arte les 17 mai à 11 h 40, 21 mai à 11 h 40 et 16 juin 2016 à 10 h 35

Visuels : © ARTE/Maha Productions/Bea Müller

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire