mercredi 1 avril 2015

« Pizza à Auschwitz » par Moshe Zimerman


Arte a rediffusé « Pizza à Auschwitz » (Pizza Be'Auschvitz, Pizza in Auschwitz), documentaire de Moshe Zimerman (2008). Le « voyage tragi-comique à Auschwitz d’un bouillonnant survivant de la Shoah » et de ses deux enfants israéliens : un « psychodrame familial en cinéma direct ». Les traumatismes de survivants de la Shoah et de leurs enfants. France 3 diffusera le 2 avril 2015, à 20 h 50, Shoah, documentaire de Claude Lanzmann (9 h).


« J’ai un BA d’Auschwitz (Bachelor of Auschwitz, Bachelor est un diplôme universitaire obtenu après quatre ans d’études) », résume Danny Chanoch.

Agé de 74 ans, grand, impressionnant, Danny Chanoch est un survivant de ghettos, de plusieurs camps nazis et de la Shoah. Une tragédie qui a mis un terme à son enfance, a bouleversé sa vie, et a anéanti une partie de sa famille. Il « avait 8 ans quand l’armée allemande a envahi son petit bourg de Lituanie, pulvérisant une existence jusque-là protégée et prospère ».

« Toutes les étapes de sa descente aux enfers, des barbelés du ghetto aux marches de la mort via les rampes de sélection d’Auschwitz, il les a décrites par le menu, dès leur plus jeune âge, à ses deux enfants nés en Israël, Miri (38 ans) et Shagi (40 ans) ». Et en parvenant à ne pas pleurer.

« Depuis ma naissance, la Shoah fait partie de ma vie », résume la fille de Danny, qui « tente de résister par l’humour (noir) au perpétuel « exercice de survie » imposé par son paternel – « on ne peut même pas lui en vouloir, il a payé sa dette à la société ».

Danny Chanoch s’est rendu dans des camps de la mort en Pologne, dans le cadre de différentes délégations, mais jamais avec ses enfants, réticents.

« L’inflexible Danny, a convaincu Miri et Shagi de réaliser son « rêve », qui est aussi une « mission » : l’accompagner sur les lieux de son enfance brisée, de sa ville natale aux camps d’Auschwitz, Mauthausen et Dachau, en compagnie du réalisateur Moshe Zimerman, lui-même fils de rescapé ».

En six jours, ils traversent l’Europe, et arrivent à Birkenau, camp d’extermination du complexe concentrationnaire d’Auschwitz.

Danny veut y concrétiser un souhait : passer la nuit dans sa vieille baraque, dans son propre vieux lit en bois, avec ses enfants. Il lui faut convaincre la direction du camp-musée.

Dans ce camp, la famille rencontre un groupe de jeunes Allemands venus faire leur propre pèlerinage vers le passé de l’Allemagne. Autour d’une tranche de pizza, le dialogue s’amorce…

« Narratrice fataliste de l’entreprise, qu’elle décrit comme “une émission de télé-réalité sur la Shoah”, Miri commente toutes les étapes de cet éprouvant road movie en minibus à travers la Lituanie et la Pologne ».

« Entre rire grinçant et larmes bienfaisantes, cette tragi-comédie fait vivre au téléspectateur, de l’intérieur et en accéléré, tous les aspects de cet impossible héritage ».

Ce film émouvant a été primé dans différents festivals, notamment en Allemagne, aux Pays-Bas, en Finlande, Croatie, Italie…


Documentaire de Moshe Zimerman
Israël, 2008, 1h05mn
Production : Trabelsi Productions
Sur Arte, les 29 janvier à 1 h 10 et 29 janvier 2013

Visuels : © Trabelsi Productions


Articles sur ce blog concernant :
Articles in English
Cet article a été publié le 27 janvier 2013.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire