Citations

« Le goût de la vérité n’empêche pas la prise de parti. » (Albert Camus)
« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil. » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement, et le commencement de tout est le courage. » (Vladimir Jankélévitch)
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit. » (Charles Péguy)

mardi 5 janvier 2021

« Le lourd héritage des traités. 1919, la guerre n'est pas finie » par Elias von Salomon

Arte diffusera le 5 janvier 2021 « Le lourd héritage des traités. 1919, la guerre n'est pas finie » (Blutiges Erbe. Der Krieg endet nicht) réalisé par Elias von Salomon. « Comment la conférence de la paix de Paris, en 1919, a engendré de nouveaux conflits en Europe centrale et orientale, dont les répercussions demeurent visibles aujourd’hui. »

Le congrès de Vienne ou l’invention d’une nouvelle Europe

« Paris, janvier 1919. Au lendemain de la Grande Guerre, les dirigeants internationaux se réunissent pendant plus de six mois dans la capitale française pour négocier les traités de paix et dessiner un nouvel ordre mondial ». 

« La dislocation des Empires allemand, ottoman et austro-hongrois a fait naître des aspirations nationalistes à travers l’Europe, débouchant sur la création d’États indépendants ». La poursuite du mouvement des nationalités au XIXe siècle, notamment le Printemps des peuples en 1848.

« Avec ces nouvelles frontières, environ un tiers des peuples d’Europe centrale se retrouvent en minorité dans leur pays ». 

« Des conflits, des déplacements de population et des haines irréconciliables en découlent ». Ils préexistaient à la Première Guerre mondiale.

« De février 1919 à octobre 1920, la Pologne et la Russie soviétique s’affrontent au cours d’une guerre sanglante qui bascule lors de la bataille de Varsovie, aujourd’hui commémorée comme l’un des événements les plus importants de l’histoire polonaise ». 

« Oubliée par les Alliés, l’Ukraine a vu sa révolution nationale échouer et son territoire morcelé entre la Russie et la Pologne ». 

« En 1941, quand le IIIe Reich envahit l’Union soviétique, l’indépendantiste Stepan Bandera et ses troupes prêtent main-forte à la Wehrmacht, s’associant aux pogroms commis par les nazis ». 

« Dans une Ukraine en proie à la guerre du Donbass depuis 2014, la figure du leader nationaliste, héros pour les uns, criminel fasciste pour les pro-Russes, reflète ainsi les tiraillements du pays ». 

"Entre 1918 et 1923, selon les estimations les plus prudentes, au moins 5 millions de personnes perdent la vie dans des combats, des révolutions et des contre-révolutions", rappelle l’historien allemand Robert Gerwarth ». 

« Au travers d’interviews d’experts, d’archives et d’images de manifestations nationalistes en Pologne et en Ukraine, ce documentaire explore les conflits engendrés par la conférence de la paix de Paris en Europe centrale et orientale, ainsi que leurs conséquences actuelles ».


« Le lourd héritage des traités. 1919, la guerre n'est pas finie » par Elias von Salomon

Allemagne, 2020, 53 min

Sur Arte le 5 janvier 2021 à 23 h 35

Disponible du 04/01/2021 au 04/04/2021

Articles sur ce blog concernant :
Les citations sont d'Arte.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire