Citations

« Le goût de la vérité n’empêche pas la prise de parti. » (Albert Camus)
« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil. » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement, et le commencement de tout est le courage. » (Vladimir Jankélévitch)
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit. » (Charles Péguy)

mardi 10 novembre 2020

« Face au terrorisme - Le renseignement et le djihad » de Daniel Harrich

Arte diffusera le 13 novembre 2020 « Face au terrorisme - Le renseignement et le djihad » (Das Geschäft mit dem - Terror Unsere Geheimdienste und der Dschihad), documentaire de Daniel Harrich. « Enquête au Pakistan sur Lashkar-e-taïba ("l’Armée des pieux"), une organisation terroriste islamiste proche d’al-Qaïda et des taliban, et sur le rôle perfide joué par le puissant service de renseignements pakistanais. Ce documentaire met par ailleurs en lumière les angles morts de la lutte antiterroriste occidentale. »

« Face au terrorisme - Le renseignement et le djihad » de Daniel Harrich
« Terrorisme, raison d'Etat » par Ilan Ziv
« L'argent de la terreur »
Les terroristes islamistes de retour en Europe 
« Les armes des djihadistes » par Daniel Harrich 
« La rançon - Enquête sur le business des otages » par Rémi Lainé 

« Depuis le 11-Septembre, les attentats revendiqués par la mouvance islamiste radicale ont semé la terreur à Copenhague, Londres, Berlin, Bruxelles ou Paris », Jérusalem et Mumbai.

« Cherchant à découvrir d’où proviennent les financements et l’appui logistique dont ont bénéficié certains d’entre eux, Daniel Harrich s’intéresse à Lashkar-e-taïba ("l’Armée des pieux"), un mouvement islamiste pakistanais  proche d’al-Qaïda et des taliban. » 

Lashkar-e-taïba, ou LeT a été créé en 1987 par Hafiz Saeed, Abdullah Azzam et  Zafar Iqbal avec de l'argent provenant d'Osama ben Laden.

L'Inde a accusé Lashkar-e-Taiba de viser des objectifs civils et militaires dans ce pays, notamment l'attentat terroriste islamiste en 2001 contre le Parlement indien, les attentats terroristes à Mumbai en 2008 et l'attaque en 2019 contre des forces armées dans la région de Pulwama.

Son but ? Le rattachement de tout le Cachemire au Pakistan.

LeT est qualifié d'organisation terroriste par le Pakistan, l'Indie, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Union européenne, la Russie, l'Australie et les Nations unies (résolution du Conseil de sécurité 1267 sur la liste des sanctions contre Al-Qaïda).

« Réclamant à l’Inde le rattachement de la province du Cachemire, l’organisation armée bénéficie à ce titre du soutien de l’ISI" (Renseignement inter-services, "le puissant service de renseignements pakistanais... » Selon l'Inde, le Pakistan aurait en plus accueilli Hafiz Saeed, chef du LeT.

Bras politique du LeT, Jamat ud Dawah (JuD), a été interdit pendant certaines périodes. 

Selon un classement des mouvements terroristes les plus riches au monde établi par Forbes en 2018, LeT figure, avec 75 millions de dollars, au neuvième rang du Top 10. Au premier rang, le Hezbollah (1, 1 milliard de dollars). Suivent les Taliban (800 millions de dollars), le Hamas (700 millions), al-Qaïda (300 millions), l'Etat islamique (200 millions), le PKK (150 millions), le mouvement du djihad islamique en Palestine (100 millions) 

En 2005, à la suite d'un tremblement de terre, des collectes de fonds ont été effectuées auprès des familles d'origine pakistanaise hors du subcontinent indien afin d'aider les victimes du séisme. Une grande partie de l'argent provenant du Royaume-Uni a été détournée au profit de LeT, qui l'a utilisée en particulier pour ses attentats terroristes. 
 
« Étayée par les témoignages de nombreux responsables impliqués dans la lutte contre le terrorisme au cours des vingt dernières années (Jean-Louis Bruguière, ancien juge du parquet antiterroriste français, Gerhard Schindler, qui fut chef du renseignement extérieur allemand, mais aussi d’ex-membres de la CIA ou l’ancien président pakistanais Pervez Musharraf), cette enquête retrace notamment le parcours de l’Américano-Pakistanais David Headley, condamné aux États-Unis pour son rôle dans la préparation d’une attaque contre le quotidien danois Jyllands-Posten (le premier à avoir publié les caricatures de Mahomet) et les attentats de 2008 à Bombay » (Mumbai) qui "préfigurent ceux du 13 novembre 2015" (J-C. Brisard). 

Du 26 au 29 novembre 2008, dix attentats terroristes islamistes coordonnés (ou 26/11) ont eu lieu à Mumbai, mégapole indienne. Les lieux : à la gare Chhatrapati Shivaji Terminus - plus de 50 morts -, à deux palaces - l'Oberoi Trident et le Taj Mahal Palace & Tower -, au restaurant touristique populaire Léopold Café, à l'hôpital Cama, au Centre communautaire juif Loubavitch à Nariman House - le rabbin Holtzberg, son épouse, d'autres personnes sont torturés et assassinés - et au siège de la police où trois fonctionnaires, dont le chef de la Brigade de lutte contre le terrorisme du Maharashtra, ont été tués par des armes à feu. Le nombre de victimes est élevé : 188 personnes, dont au moins 26 ressortissants étrangers, tuées et 312 blessées. Sur les dix terroristes islamistes entrainés au Pakistan et ayant commis ces attentats terroristes, neuf ont été tués, et un arrêté par les forces de l'ordre, jugé en Inde,  condamné à mort et exécuté le 21 novembre 2012. Sept autres Pakistanais suspectés de liens avec eux comparaissent devant la justice pakistanaise.

Né Daood Sayed Gilani, Américain d'origine pakistanaise, « radicalisé, Headley avait été recruté comme informateur par la DEA, l’agence antidrogue américaine, après avoir été arrêté pour détention d’héroïne ». 

« Ses connexions avec les cartels pakistanais ainsi qu’avec Lashkar-e-taïba mettent en lumière le double jeu de l’ISI, allié officiel des démocraties occidentales dans la surveillance des groupes terroristes et appui officieux de certains de leurs passages à l’acte ». 


Allemagne, ARTE/SWR, diwafilm GmbH, 2020, 60 min
Auteur : Daniel Harrich
Sur Arte les 13 novembre 2020 à 22 h 55 et 26 novembre 2020 à 2 h 45
Disponible du 30/10/2020 au 12/11/2021
Visuels : © SWR

Les citations sur le film sont extraites d'Arte.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire