Citations

« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement et le commencement de tout est le courage » (Vladimir Jankélévitch).
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit » (Charles Péguy).

dimanche 21 janvier 2018

« Black Book » de Paul Verhoeven


« Black Book » (Das Black Book, Zwartboek, Le Carnet noir) est un film néerlandais de Paul Verhoeven (2006). Une histoire d’espionnage située dans les Pays-Bas en 1944 sur fond de Juifs spoliés de leurs biens. Une vision corrosive et des personnages souvent ambigus. Arte rendra hommage ce soir à ce réalisateur en diffusant Total Recall, puis Paul Verhoeven, cinéaste de la provocation, documentaire de Elisabeth van Zijll Langhout.

« En 1956, dans un kibboutz israélien, une rencontre fortuite replonge Rachel, l'institutrice, dans des souvenirs déchirants. En 1944, sous l'occupation nazie, Rachel, une jeune et belle juive néerlandaise tente de fuir avec les siens l'occupation nazie vers la Belgique libérée. Mais une patrouille allemande les intercepte, Rachel est la seule à réchapper du massacre de leur petit groupe de proscrits, piégé par un passeur. Cachée, puis recrutée par la Résistance, elle est chargée de séduire un officier nazi, Ludwig Müntze, pour l'inciter à libérer le fils du commandant du réseau. Mais Rachel et Müntze tombent amoureux l'un de l'autre, et dans le chaos grandissant de la défaite allemande qui s'annonce, tentent de découvrir l'identité du traître qui œuvre au sein de la Résistance... »

« Portée par la superbe Carice van Houten, cette œuvre haletante de Paul Verhoeven prend à bras-le-corps la noirceur refoulée de l'occupation nazie aux Pays-Bas ». Une occupation vécue par Paul Verhoeven né en 1938 à Amsterdam. Il assiste alors à des scènes tragiques durant la Deuxième Guerre mondiale : ""Pour moi, c'était comme ça que le monde tournait".

« Avec une énergie décuplée par le formidable instinct de survie de son héroïne, Paul Verhoeven, tout juste revenu d'Amérique, s'emploie à pulvériser la bonne conscience de son pays natal en peignant les ignominies refoulées de l'Occupation. Partisans antisémites ou collabos recyclés en justiciers pour mieux s'approprier les biens des déportés, nul n'est épargné dans ce noir et violent jeu de dupes ». 

« Superproduction européenne au rythme et au suspense haletants, Black book, inspiré de faits réels, montre combien le bien et le mal, dans cette page sombre de l'histoire, se sont parfois mêlés inextricablement ».

Ce film est inspiré du livre de Hélène Moszkiewiez. Son scénario a donné lieu à un roman signé par Laurens Abbink Spaink.

Doté d’un budget de 18 millions d’euros, « Black Book », qui a engrangé  aux Pays-Bas 900 000 entrées, a reçu notamment les Rembrandt Awards 2007 de la Meilleure actrice – Carice van Houten – et du Meilleur film – Paul Verhoeven et San Fu Maltha -, et trois Golden Calves.

« Black Book » de Paul Verhoeven
Fu Works, Pays-Bas, 2005, 137 min
Auteur : Gerard Soeteman
Image : Karl Walter Lindenlaub
Montage : Job ter Burg, James Herbert
Musique : Anne Dudley
Producteur/-trice :Jeroen Beker, Teun Hilte, San Fu Maltha, Jens Meurer, Frans van Gestel
Réalisation : Paul Verhoeven
Scénario : Paul Verhoeven, Gerard Soeteman
Avec : Carice van Houten, Sebastian Koch, Thom Hoffman, Halina Reijn, Waldemar Kobus, Derek de Lint, Ronald Armbrust, Peter Blok 
Sur Arte les 16 octobre à 2 0h 45 et 21 octobre 2016 à 1 h 55
Sur Chérie 25 le 8 juin 2017 à 20 h 55
Sur NRJ 12 le 8 octobre 2017 à 21 h 05 

Articles sur ce blog concernant :
Articles in English 
Les citations sont d'Arte. Cet article a été publié le 16 octobre 2016, puis les 8 juin et 8 octobre 2017.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire