Citations

« Le goût de la vérité n’empêche pas la prise de parti. » (Albert Camus)
« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil. » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement, et le commencement de tout est le courage. » (Vladimir Jankélévitch)
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit. » (Charles Péguy)

vendredi 20 mars 2020

Richard Nixon (1913-1994)


Richard Nixon (1913-1994) était un juriste, sénateur républicain (1950-1953) américain, vice-président (1953-1961) puis 37e président des Etats-Unis (1969-1974). Sa présidence a été marquée par la fin de la guerre au Vietnam, la signature du traité ABM avec l’Union soviétique, le premier choc pétrolier et le scandale du Watergate. Arte diffusera le 21 mars 2020 « L’homme qui a fait tomber Nixon. Daniel Ellsberg et les dossiers secrets du Pentagone » (Der gefährlichste Mann Amerikas - Daniel Ellsberg und die Pentagon-PapiereThe Most Dangerous Man in America: Daniel Ellsberg and the Pentagon Papers) de Judith Ehrlich et Rick Goldsmith. 


Richard Nixon (1913-1994) était un juriste, sénateur républicain (1950-1953) américain, vice-président (1953-1961) puis 37e président des Etats-Unis (1969-1974).

Sa présidence a été marquée par la fin de la guerre au Vietnam, la signature du traité ABM avec l’Union soviétique, le premier choc pétrolier et le scandale du Watergate. 

« L’homme qui a fait tomber Nixon. Daniel Ellsberg et les dossiers secrets du Pentagone »
Arte diffusera le 21 mars 2020 « L’homme qui a fait tomber Nixon. Daniel Ellsberg et les dossiers secrets du Pentagone » (Der gefährlichste Mann AmerikasDaniel Ellsberg und die Pentagon-Papiere ; The Most Dangerous Man in America: Daniel Ellsberg and the Pentagon Papers) de Judith Ehrlich et Rick Goldsmith.

« En 1971, Daniel Ellsberg, consultant pour le Pentagone, fait parvenir au New York Times un rapport confidentiel de 7.000 pages sur la guerre du Vietnam. La publication de ces "Pentagon Papers" révélera aux Américains les mensonges de leurs présidents successifs, de Kennedy à Nixon. Retour sur cet épisode crucial de l'histoire des États-Unis, qui a inspiré Steven Spielberg pour son film. »

« En 1971, Daniel Ellsberg, un brillant analyste employé comme consultant par le Pentagone, fait parvenir au New York Times un rapport confidentiel de sept mille pages sur la guerre du Viêtnam. Ces documents, Ellsberg les a photocopiés avec ses deux enfants pendant des nuits entières. Ils mettent directement en cause l'intégrité des gouvernements Eisenhower, Kennedy et Johnson, qui ont accumulé les mensonges pour poursuivre une guerre qu'ils savaient perdue d'avance. Le rapport montre aussi que les États-Unis s'enfoncent encore davantage dans le conflit avec Richard Nixon, même si celui-ci affirme le contraire. Ces révélations font l'effet d'une bombe. En l'espace de quelques jours, tandis que se profile une véritable bataille constitutionnelle, Daniel Ellsberg devient l'homme le plus recherché d'Amérique. Henry Kissinger le baptise "the most dangerous man in America", tandis que Richard Nixon le qualifie de "son of a bitch". Tout est fait pour discréditer Ellsberg devant le tribunal – son dossier personnel est même volé chez son psychanalyste. Le but de l'ancien consultant était pourtant d'arrêter une guerre inutile, barbare, coûteuse et injustifiée. Ses révélations explosives n'empêcheront pas la réélection de Nixon en 1972. En revanche, elles exacerberont la paranoïa du président, provoquant indirectement le cambriolage du Watergate.


Etats-Unis, 2008
Sur Arte le 21 mars 2020 à 05 h 35
Disponible du 21/03/2020 au 19/04/2020

Articles sur ce blog concernant :
Les citations sur les films sont d'Arte.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire