mercredi 18 octobre 2017

« 1963. la marche sur Washington » par Serge Viallet et Pierre Catalan


Arte diffusera le 21 octobre 2017, dans le cadre de Mystères d'archives (Verschollene Filmschätze), « 1963. La marche sur Washington » (1963. Der Marsch auf Washington, D.C.) par Serge Viallet et Pierre Catalan.


« I have a dream... » A la fin de la présidence du Président John F. Kennedy, le 28 août 1963, lors d’une marche pour l’emploi et la liberté, « plus de deux cent cinquante mille Américains venus de tout le pays réclamer la fin de la ségrégation raciale écoutent » Martin Luther King Jr (1929-1968), pasteur baptiste afro-américain et sioniste, « prononcer son plus célèbre discours, devant le Lincoln Memorial, à Washington ».

Amenée par autobus de différents Etats américains, une foule impressionnante marche calmement - la vente d'alcool a été interdite -, en brandissant des banderoles "Freedom Now", en chantant "We Shall Overcome Someday". Se souvenant de la manifestation des vétérans de la Première Guerre mondiale réclamant en 1932, sur les marches du Capitole, une loi sur le versement immédiat de leurs primes d'anciens combattants, la Maison Blanche avait refusé une marche vers le Capitole. C'est au Lincoln Memorial que le nombre de caméras est le plus important.

Peu de temps avant la Marche, un sondage Gallup indiquait que 23% des Américains étaient favorables à ce défilé.

Martin Luther King Jr s'y réfère aux obligations affirmées par la Constitution américaine et à la Déclaration d'Indépendance des Etats-Unis. Il y dénonce les "horreurs des brutalités policières".

Ce rhétoricien recourt à l'anaphore : "We cannot be satisfied as long as...", "Go back to...", "I have a dream that...", "Let freedom ring from..."

Il conclut en citant un Godspel exhortant à l'union "de tous les enfants de Dieu, hommes Noirs et hommes Blancs, Juifs et Gentils, protestants et catholiques" pour chanter ensemble "Free at Last".

Martin Luther King Jr est auréolé du Prix Nobel de la paix qui lui a été décerné en 1964 pour sa lutte non-violente contre la ségrégation raciale et pour la paix. Une non-violence qui le distingue d'autres dirigeants afro-américains de mouvements visant l'égalité des droits civils aux Etats-Unis.

« L'événement est commenté et filmé par des centaines de reporters américains et étrangers. Qui a organisé cette marche ? Comment un tel rassemblement, en plein cœur de la capitale, a-t-il été possible ? »
            

« 1963. La marche sur Washington » par Serge Viallet et Pierre Catalan
2015, 27 min
Sur Arte le 21 octobre 2017 à 16 h 55

Visuels
Martin Luther King pendant son discours à Washington, le 28 août 1963.
Mathew Ahmann, Martin Luther King et le Révérend Eugene Carson Blake pendant la Marche à Washington, le 28 août 1963.
Martin Luther King salue le public à Washington, le 28 août 1963.
© INA

Articles sur ce blog concernant :
Articles in English 
Les citations sur le film sont d'Arte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire