Citations

« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement et le commencement de tout est le courage » (Vladimir Jankélévitch).
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit » (Charles Péguy).

vendredi 2 août 2019

« I have a dream » par Martin Luther King Jr (1929-1968)


2018 marqua le cinquantenaire de l'assassinat de Martin Luther King Jr (1929-1968), pasteur baptiste afro-américain militant pour l'égalité des droits civils et sioniste. Le Martin Luther King Day a eu lieu le 15 janvier 2018.  Arte diffusera le 1er août 2019 "Selma" de Ava DuVernay.
« Tous les gouvernements mentent » par Fred Peabody

« I have a dream... » A la fin de la présidence du Président John F. Kennedy, le 28 août 1963, lors d’une marche pour l’emploi et la liberté, « plus de deux cent cinquante mille Américains venus de tout le pays réclamer la fin de la ségrégation raciale écoutent » Martin Luther King Jr (1929-1968), pasteur baptiste afro-américain et sioniste, « prononcer son plus célèbre discours, devant le Lincoln Memorial, à Washington ».


« 1963. La marche sur Washington »

Arte diffusa, dans le cadre de Mystères d'archives (Verschollene Filmschätze), « 1963. La marche sur Washington » (1963. Der Marsch auf Washington, D.C.) par Serge Viallet et Pierre Catalan.

Amenée par autobus de différents Etats américains, une foule impressionnante marche calmement - la vente d'alcool a été interdite -, en brandissant des banderoles "Freedom Now", en chantant "We Shall Overcome Someday". Se souvenant de la manifestation des vétérans de la Première Guerre mondiale réclamant en 1932, sur les marches du Capitole, une loi sur le versement immédiat de leurs primes d'anciens combattants, la Maison Blanche avait refusé une marche vers le Capitole. C'est au Lincoln Memorial que le nombre de caméras est le plus important.

Peu de temps avant la Marche, un sondage Gallup indiquait que 23% des Américains étaient favorables à ce défilé.


Martin Luther King Jr s'y réfère aux obligations affirmées par la Constitution américaine et à la Déclaration d'Indépendance des Etats-Unis. Il y dénonce les "horreurs des brutalités policières".


Ce rhétoricien recourt à l'anaphore : "We cannot be satisfied as long as...", "Go back to...", "I have a dream that...", "Let freedom ring from..."


Il conclut en citant un Godspel exhortant à l'union "de tous les enfants de Dieu, hommes Noirs et hommes Blancs, Juifs et Gentils, protestants et catholiques" pour chanter ensemble "Free at Last".

Martin Luther King Jr est auréolé du Prix Nobel de la paix qui lui a été décerné en 1964 pour sa lutte non-violente contre la ségrégation raciale et pour la paix. Une non-violence qui le distingue d'autres dirigeants afro-américains de mouvements visant l'égalité des droits civils aux Etats-Unis.

« L'événement est commenté et filmé par des centaines de reporters américains et étrangers. Qui a organisé cette marche ? Comment un tel rassemblement, en plein cœur de la capitale, a-t-il été possible ? »

« Un bus pour Martin Luther King »

Arte diffusa, dans le cadre de Points de repères (Im Lauf der Zeit), « Un bus pour Martin Luther King » (Martin Luther King, ein Traum von Freiheit) par Pierre Lergenmüller.  "Décembre 1865, Tennessee : d’anciens officiers sudistes se réunissent en secret et fondent le Ku Klux Klan. 1er décembre 1955 : Rosa Parks, une femme noire de 42 ans, refuse de céder sa place dans un bus à une personne blanche, avant d’être arrêtée. 29 août 1963, devant deux cent cinquante mille personnes, le pasteur Martin Luther King prononce son célèbre discours, "I have a dream". Intimement liés, ces trois événements constituent des moments clés de l’émancipation des Noirs aux États-Unis".

"Selma"

Arte rediffusera le 1er août 2019 "Selma", film américain réalisé par Ava DuVernay, et interprété par David Oyelowo, Tom Wilkinson et Carmen Ejogo. "Pédagogique et pleine de souffle, la chronique des manifestations historiques menées par Martin Luther King en Alabama, en mars 1965, pour obtenir le droit de vote des Afro-Américains."

"10 décembre 1964. Au lendemain de la marche sur Washington, Martin Luther King devient à Oslo le plus jeune lauréat du prix Nobel de la paix. 7 mars 1965. Un cortège pacifique de quelque 600 activistes des droits civiques tente de traverser le pont Edmund Pettus de Selma, en Alabama, afin d'entamer une marche de 80 kilomètres jusqu'à Montgomery, la capitale de l'État. Ils veulent réclamer au gouverneur George Wallace, ouvertement raciste et ségrégationniste, l'application effective du droit de vote pour les Afro-Américains. Car à Selma, moins de 1 % d'entre eux, soit 130 sur 15 000 personnes, ont réussi à s'inscrire sur une liste électorale – un déni de justice emblématique d'une réalité à l'œuvre dans tout le Sud, et au-delà. La répression policière, extrêmement violente, fait dix-sept blessés graves, dont un député, parmi les manifestants."


"En 2014, pour son troisième long métrage, la réalisatrice afro-américaine Ava DuVernay commémore les marches qui ont permis cinquante ans plus tôt à Martin Luther King d'arracher une loi décisive sur le droit de vote au président Lyndon B. Johnson."

"Acclamée quasi unanimement en son pays, cette fresque chorale pleine de souffle est venue rappeler, en plein essor du mouvement Black Lives Matter, sur quel fond historique et idéologique reposent la discrimination et la violence policière à l'encontre des Noirs aux États-Unis. Coproduit par la star du petit écran Oprah Winfrey (qui fait une apparition en citoyenne bafouée), le film restitue avec pédagogie l'essentiel des enjeux et du contexte politiques, sans sacrifier pour autant ni la complexité des faits ni la puissance narrative. Grâce à des interprètes convaincants, le jeune acteur britannique David Oyelowo en tête, il met notamment en lumière, au travers d'une dizaine de figures marquantes, la passionnante diversité du mouvement des droits civiques et de l'entourage de Martin Luther King".



Citations

« A la fin, nous nous souviendrons non pas des mots de nos ennemis mais des silences de nos amis »

“When people criticize Zionists, they mean Jews. You are talking Antisemitism” (Boston, 1968)

       


"Selma" de Ava DuVernay
Etats-Unis, 2014
Sur Arte le  1er août 2019 à 13 h 35
Scénario : Paul Webb
Production : Celador Films, Harpo Films, Plan B Entertainment, Cloud Eight Films Pathé
Producteur/-trice : Dede Gardner, Oprah Winfrey, Jeremy Kleiner, Christian Colson
Image : Bradford Young
Montage : Spencer Averick
Musique : Jason Moran
Avec : David Oyelowo (Martin Luther King), Tom Wilkinson (President Lyndon B. Johnson), Carmen Ejogo (Coretta Scott King), Giovanni Ribisi (Lee C. White),  Lorraine Toussaint (Amelia Boynton), Oprah Winfrey (Annie Lee Cooper)
Visuels :
Zur ARTE-Sendung Selma Martin Luther King (David Oyelowo, Mi.) initiiert gemeinsam mit Verbündeten einen Protestmarsch von Selma nach Montgomery. © Paramount Pictures Foto: ARD Honorarfreie Verwendung nur im Zusammenhang mit genannter Sendung und bei folgender Nennung " Bild: Sendeanstalt/Copyright" . 
Zur ARTE-Sendung Selma Martin Luther King (David Oyelowo, re.) stattet Präsident Lyndon B. Johnson (Tom Wilkinson, li.) einen Besuch ab. © Paramount Pictures Foto: ARD Honorarfreie Verwendung nur im Zusammenhang mit genannter Sendung und bei folgender Nennung " Bild: Sendeanstalt/Copyright" . 
Zur ARTE-Sendung Selma Bei einer friedlichen Demonstration kommt es zwischen der Demonstrantin Annie Lee Cooper (Oprah Winfrey) und mehreren Polizisten zu einer handgreiflichen Auseinandersetzung. © Paramount Pictures Foto: ARD Honorarfreie Verwendung nur im Zusammenhang mit genannter Sendung und bei folgender Nennung " Bild: Sendeanstalt/Copyright" . 
« Un bus pour Martin Luther King » par Pierre Lergenmüller 
France, 2016

« 1963. La marche sur Washington » par Serge Viallet et Pierre Catalan
2015, 27 min
Sur Arte le 21 octobre 2017 à 16 h 55
Visuels
Martin Luther King pendant son discours à Washington, le 28 août 1963.
Mathew Ahmann, Martin Luther King et le Révérend Eugene Carson Blake pendant la Marche à Washington, le 28 août 1963.
Martin Luther King salue le public à Washington, le 28 août 1963.
© INA

Articles sur ce blog concernant :
Articles in English 
Les citations sur le film sont d'Arte. Cet article a été publié le 18 octobre 2017, puis les 14 janvier et 5 avril 2018.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire