jeudi 9 mars 2017

« Les raisins de la guerre » par Emmanuel Amara


France 5 diffusera le 10 mars 2017  « Les raisins de la guerre », documentaire par Emmanuel Amara. L’histoire d’un pan méconnu du vignoble français, fleuron de la gastronomie, emblème d’un art de vivre et secteur rentable de l’économie, et de la spoliation des Juifs sous l’Occupation nazie.


Sous l'Occupation, le « vignoble français a été consciencieusement pillé par les Allemands, au même titre que les musées et les galeries d'art ».

« Dix millions et demi de bouteilles des meilleurs crus » de vin et de champagne - Laurent-Perrier, Romanée-Conti, vin français d'appellation d'origine contrôlée (AOC) produit en Côte d’Or, Mouton Rothschild, prestigieux vin de Bordeaux (Médoc), Château-Latour, Moët-et-Chandon - « sont ainsi volées entre 1940 et 1944 ». 

Parmi les prédateurs nazis : Göring, dont on connaissait les goûts pour les arts plastiques, et dont on découvre la prédilection pour les grands Bordeaux.

« Dans chaque région viticole, le négoce est pris en main par un «Wein Führer» qui achète, souvent à vil prix, des grands vins qu'il revend ensuite avec un profit conséquent ». 

L'arrêté du 7 avril 1942 de l'État français décide de l'expropriation du domaine « pour cause d'utilité publique » afin que les propriétés échappent aux convoitises allemandes. Les administrateurs provisoires en font des écoles d’agriculture jusqu'à ce que les barons de Rothschild en reprennent possession à la fin de 1945.

« Cependant, dès l'armistice de juin 1940, la résistance s'organise ». 

« Dans toute la France, des vignerons et des négociants tentent de sauver ce trésor national en sabotant des vignes ou en cachant de précieuses bouteilles ». 

« A l'inverse, d'autres font fortune en collaborant avec l'occupant ».


« Les raisins de la guerre » par Emmanuel Amara
Sunset Presse, 2015, 55 min
Sur France 5 le 10 mars 2017 à 0 h 15

Visuels : © DR

Articles sur ce blog concernant :
Les citations proviennent du communiqué de presse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire