lundi 16 janvier 2017

La lavande



Arte diffusera les 16 et 17 janvier 2017, dans le cadre de la série Tous les parfums du monde (Die Welt der Düfte), « La lavande fine de Provence » (Der echte Lavendel der Provence), par Bruno Victor-Pujebet et « Le génie des plantes en Provence »  (Kräuterwelten der Provence) par Ilka Franzmann. Un végétal odorant, aux multiples bénéfices, et cité dans la Bible.


« Médicinales, aromatiques ou d'apparat, les plantes présentent mille vertus... »

Parmi les plantes sauvages domestiquées : la lavande aux épis mauves, « plante emblématique des paysages provençaux ».

La lavande a été distillée dès le Xe siècle, et le perfectionnement de la distillerie a induit l'extraction de l'essence de la lavande indispensable pour la médecine, la parfumerie, etc. Une essence très demandée lors de l'essor de l'industrie de la parfumerie au XIXe siècle. La lavande « constitue la matière première de nombreux parfums », dont Pour un homme de Caron.

Ernest Daltroff (1864-1941), né dans une famille juive d’origine russe, chimiste et parfumeur,a fondé la maison Caron  en 1903. Fort du succès des célèbres Narcisse Noir (1912) et Tabac Blond (1919), il projette de créer, à l’aube des années 1930, le premier parfum destiné aux hommes : ceux-ci recourent généralement à des eaux de Cologne. Elaboré par Ernest Daltroff et Michel Morsetti, Pour un Homme de Caron sort en 1934. C’est un accord subtil de lavande et de vanille, sur « fond d’ambre, de bois, de cèdre et de musc ». Une harmonie de fraîcheur et de profondeur.

En 1940, Ernest Daltroff se réfugie aux Etats-Unis. Sa compagne et ancienne modiste Félicie Wanpouille (1874-1967), qui avait conçu le design du flacon avec Michel Morsetti, administre la société, lutte pour éviter la spoliation et la fermeture, et pour éviter une surtaxation de plus de 200%, appelle en 1941 le parfum Pour une femme. Une fragrance dont Richard Fraysse crée une version millésimée en 2014. Pour un homme  est le parfum de James Dean, Serge Gainsbourg, François Mitterrand, Johnny Hallyday, Nicolas Sarkozy… Environ 400 000 flacons de Pour un homme sont fabriqués chaque année.

Outre ses qualités olfactives, la lavande détient des molécules aux nombreuses vertus médicinales comme relaxant, anti-dépressif, antalgique, antiseptique, cicatrisant, anti-bactérienne... La vogue des "médecines naturelles" soutient la demande en lavande.

La lavande est réputée aussi comme étant répulsive pour les mites. D'où les fameux sachets de lavande placés dans les armoires en bois.

« Déjà réputée au Moyen Âge pour ses multiples bienfaits », cette plante mellifère est utilisée comme épices par les cuisiniers et a suscité de nombreuses activités économiques.

Depuis 1981, la lavande vraie bénéficie d’une appellation d’origine contrôlée (AOC) : Lavande fine de Haute Provence, c’est-à-dire cultivée dans le Vaucluse, la Drôme, les Alpes de Haute Provence et Hautes Alpes.

« Cela fait seulement cent ans que la lavande est cultivée à grande échelle dans le Midi de la France ».

Jean-Marie Chastan cueille la lavande sauvage, qui se resème. "L'âme de la Haute-Provence" (Jean Giono) est "de retour par des modes d'agriculture plus durables"...
  
Mais la « célèbre plante est menacée et la France a perdu sa première place dans le classement mondial des producteurs d’huile essentielle de lavande ».

Le volet du « Génie des plantes en Provence » (Kräuterwelten der Provence), documentaire réalisé par par Ilka Franzmann, propose la « rencontre avec une parfumeuse, Delphine » Thierry, un des milliers de "nez" dans le monde, puis un « gros plan sur l’utilisation des richesses de l’« or bleu » en cuisine. Un apiculteur avait choisit un lieu entouré de vergers. Mais, certains ont disparu. Dans son atelier, Delphine Thierry compose un parfum d'ambiance pour une maison d'hôte. Enfin, cap sur les Alpes où Claire », lavandicultrice, « récolte de la lavande au milieu de paysages escarpés ».

"Au pays des sentons, vient le temps des transhumances", au plus tard en juin. A l'arrivée de l'été, les bergers emmènent des moutons et brebis vers de hautes prairies. Les "besoins fourragers sont importants". Les graminées fournissent des vitamines au troupeau. Les herbes des montagnes rendent la chair des ovins plus tendre et savoureuse.

Sophie Chatelier s'est reconvertie professionnellement, de la communication à l'herboristerie à Nice. Elle a innové en créant une crème multi-usages : pour le visage, les cheveux, etc.

La lavande subit la concurrence du lavandin et des parfums de synthèse. De « nombreuses essences naturelles risquent de disparaître ou de se dénaturer. Parmi elles, la lavande ».

Ce « végétal voit son avenir assombri par la propagation d’une grave maladie bactérienne et la mondialisation de sa production ».

« Scientifiques, industriels du parfum et agriculteurs s’associent pour tenter de sauver la lavande « fine » d’une disparition annoncée » et des attaques de la cicadelle, micro-organisme pathogène longue de deux millimètres. Les symptômes ? Des "fleurs plus courtes, plantes chétives, parties mortes". La lavande dépérit de l'intérieur. La "monoculture a fragilisé les plantes et épuisé les sols". L'épidémie est survenue en 2005. Les effets se font sentir lors de la distillerie : le volume d'huile essentielle a diminué.

« Que font les agriculteurs et les scientifiques pour endiguer l’extinction dramatique qui la menace, en raison d'une bactérie ravageuse » et protéger les lavanderaies ?

 Solution temporaire : planter du blé, dont l'ombre protège la lavande.

Présenté par Emilie Langlade et Adrian Pflug, Xenius sonde l’avenir de l’« or bleu » de Provence, qui se trouve peut-être dans le sud de… l’Allemagne.

Judaïsme
La Bible cite la lavande, plante vivace, sou le nom de « nard ».

Avant de sentir de la lavande, les Juifs sont invités à réciter la brakha ou prière  « Boré ‘Atssé Bessamim ».

Dans Un judaïsme dans le siècle. Dialogue avec un rabbin libéral (1997), Daniel Farhi a confié à propos de Yom Kippour à la synagogue de la rue Saint-Lazare (Paris) : « Je me souviens aussi comment les shamashim (employés de la synagogue, Nda) vaporisaient en l’air des parfums de menthe ou de lavande, à la fois pour assainir l’atmosphère confinée, et pour redonner des forces aux fidèles affaiblis par le jeûne ».

« La lavande fine de Provence » par Bruno Victor-Pujebet
2015, 43 min
Sur Arte le 17 janvier 2017 à 11 h 50
Visuels : © Bilderfest

Le génie des plantes en Provence, par Ilka Franzmann
MDR, 2016, 44 min
Sur Arte le 16 janvier 2017 à 19 h

Articles sur ce blog concernant :
Articles in English 
Les citations sont d'Arte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire