Citations

« Le goût de la vérité n’empêche pas la prise de parti. » (Albert Camus)
« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil. » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement, et le commencement de tout est le courage. » (Vladimir Jankélévitch)
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit. » (Charles Péguy)

mardi 16 novembre 2021

« Guerre du Donbass, le drame ukrainien » de Claire Walding

Arte diffusera le 17 novembre 2021 « Guerre du Donbass, le drame ukrainien » (
Krieg in Europa - Das Ukraine-Drama ; War in Europe - Drama in Ukraine), série documentaire en deux volets de Claire Walding. « Un retour documenté sur le conflit déclenché en 2014 par la région sécessionniste, avec le soutien de la Russie, qui s’enlise dans ce pays charnière entre l’Est et l’Ouest, minant la présidence de Volodymyr Zelensky et la paix européenne. »

L’Ermitage, la naissance du musée impérial – Les Romanov, tsars collectionneurs
« Goulag - Une histoire soviétique » de Patrick Rotman
« Le procès » par Sergei Loznitsa 
Ilya Trauberg (1905-1948)

Arte propose le dossier « Guerre du Donbass, le drame ukrainien ». 

« Un retour documenté sur le conflit déclenché en 2014 par la région sécessionniste, avec le soutien de la Russie, qui s'enlise dans ce pays charnière entre l'Est et l'Ouest, minant la présidence de Volodymyr Zelensky et la paix européenne ». En quoi la "paix européenne" serait-elle affectée ?

« Cet état des lieux très fouillé, qui s’appuie sur un entretien avec Volodymyr Zelensky, mais aussi sur la parole de nombreux observateurs (ukrainiens, russes, français, allemands, américains…) et des citoyens ukrainiens de part et d’autre de la ligne de front, analyse les tenants et aboutissants d’une guerre oubliée qui s’enlise au cœur de l’Europe ». 

« Déroulant en archives la chronologie des événements, Claire Walding expose avec clarté l’imbrication des enjeux politiques et économiques qui empêchent le règlement du conflit ».

« Elle montre comment Volodymyr Zelensky, qui par son art du storytelling s’était employé durant sa campagne à brouiller les frontières entre fiction et réalité, a été durement rappelé à l’ordre ». 

« Novice en politique, l’auteur et acteur principal de la série à succès Serviteur du peuple, qui a ensuite donné le même nom à son parti afin de faire fructifier la popularité de son héros, s’est engagé à mettre fin à la guerre, à progresser vers l’adhésion de l’Ukraine à l’UE comme à lutter contre la corruption et l’emprise des oligarques ». 

« Faute d’avoir avancé sur ces trois promesses, il voit dégringoler sa popularité ». 

« Achevé avant le scandale des “Pandora Papers”, dans lequel est apparu son nom (il aurait notamment, juste avant son élection, transféré à un proche ses parts d’un compte offshore dans les îles Vierges britanniques), le documentaire pointe les zones d’ombre et les questions soulevées par sa spectaculaire victoire en 2019 ». 

« Il souligne surtout combien, face aux visées impériales de Moscou, l’attentisme des Européens compromet la sécurité de tout le continent ». 

« Il rappelle enfin qu’au-delà des aléas politiques ce pays charnière entre l’Est et l'Ouest chemine malgré tout vers la démocratie, à laquelle aspire la majorité de ses habitants. »

« En avril 2021, la Russie déploie 100 000 soldats le long de la frontière ukrainienne, où depuis sept ans elle soutient les sécessionnistes du Donbass, entrés en guerre contre le gouvernement de Kiev ». 

« Alors que le conflit a déjà causé quelque 14 000 morts, cette escalade vise à rappeler à l’UE et à l’Otan, aux portes desquelles l’Ukraine frappe timidement, qu’un ancrage de l’ex-République soviétique dans le camp occidental constitue pour Vladimir Poutine un casus belli. » 

« Ce premier volet va aux racines du conflit, en 2014, retraçant la chute du président prorusse Viktor Ianoukovitch, l’accession au pouvoir de Petro Porochenko et la façon dont Moscou a attisé les divisions pour annexer la Crimée et pousser le Donbass au séparatisme ». La Crimée revenait dans le giron historique de la Russie : le 19 février 1954, Nikita Khrouchtchev, alors Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de l'Union soviétique, avait donné l'oblast de Crimée à la République socialiste soviétique (RSS) d'Ukraine lors du 300e anniversaire de la réunification de la Russie et de l'Ukraine.   

« Il revient également sur l’élection, cinq ans plus tard, de Volodymyr Zelensky, confronté au chantage de Donald Trump, qui le somme de fournir des éléments incriminant le fils de Joe Biden, lequel a œuvré en Ukraine comme consultant, en échange du maintien de l’aide américaine. » Donald Trump n'a fait aucun chantage. Joe Biden a été un politicien corrompu qui a instrumentalisé son fils drogué dans son système préjudiciable à l'intérêt des Etats-Unis.


« Ce second volet analyse les enjeux politiques, économiques et géostratégiques de la situation, de l’élection de Joe Biden à la réalisation du gazoduc Nord Stream 2. »

« Dans ce second volet, qui laisse le jeune président ukrainien Zelensky défendre son point de vue, tout en montrant combien sa marge de manœuvre est faible, la réalisatrice Claire Walding revient sur les enjeux politiques, économiques et géostratégiques de la situation, de l’élection de Joe Biden à la réalisation du gazoduc Nord Stream 2 – qui devrait relier la Russie à l’Allemagne sans passer par l’Ukraine –, pour expliquer pourquoi et avec quelles conséquences l'attentisme continue de prévaloir. »



Production : Looks Film & Tv Produktionen Gmbh, RBB et SWR pour ARTE
Allemagne, 2021, 2 x 53 minutes
Sur Arte 
1ère partie : « Ni amis, ni ennemis » : le 17 novembre 2021 à 00 h 00
2e partie : « La longue route vers l'Europe » : le 17 novembre 2021 à 0 h 55
Sur arte.tv du 16/11/2021 au 06/12/2022
Visuels :
© Screenocean/Reuters, 2021
© LOOKSfilm, 2021
© Screenocean/Reuters, 2014
© Public Domain, 2021

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire