Citations

« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement et le commencement de tout est le courage » (Vladimir Jankélévitch).
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit » (Charles Péguy).

dimanche 4 novembre 2018

« Gidon Kremer, trouver sa propre voix. Une approche » par Paul Smaczny


Arte diffusera le 4 novembre 2018 « Gidon Kremer, trouver sa propre voix. Une approche » (Gidon Kremer - Die eigene Stimme finden. Eine Annäherung) par Paul Smaczny. Né en 1947 à Riga, le violoniste et chef d’orchestre Gidon Kremer s’est affirmé en violoniste majeur du XXe siècle, en assurant le lien entre musiques de l'Europe de l'Est et de l'Ouest, entre compositeurs classiques et contemporains.

L’orchestre philharmonique d’Israël

Gidon Kremer est né en 1947, à Riga (Lettonie), dans une famille d’origine allemande. Son père est un rescapé de la Shoah, et violoniste professionnel comme son père.

Gidon Kremer étudie le violon dès ses quatre ans. Puis, âgé de sept ans, il poursuit sa formation à l’Ecole de musique de la capitale lettone puis auprès de David Oistrakh  au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou.

En 1967, Gidon Kremer reçoit le troisième prix au Concours musical international Reine Élisabeth de Belgique à Bruxelles. Suivent le premier prix du Concours Paganini à Gênes en 1969 et le premier prix du Concours international Tchaïkovski à Moscou en 1970.

En 1970, Gidon Kremer se distingue au Musikverein, à Vienne.

En 1975, Gidon Kremer se produit en République fédérale d’Allemagne (RFA). Puis, donne des concerts au Festival de Salzbourg et est dirigé à Londres par André Previn (1976), puis apparaît sur la scène new-yorkaise (1977).

1980. Gidon Kremer part d’Union soviétique pour se fixer en Allemagne.

En 1981, il crée un festival de musique de chambre à Lockenhaus (Autriche), qui promeut des œuvres nouvelles et non-conventionnelles. Un festival dénommé depuis 1992 Kremerata Musica.

1994, Gidon Kremer assure la direction musicale du film Le joueur de violon réalisé par Charles Van Damme

En 1996, Gidon Kremer fonde l'orchestre de chambre Kremerata Baltica, formé de jeunes musiciens originaires des États baltes.

Il occupe pendant quelques années la fonction de directeur artistique du festival Art Projekt 92 de Munich et du festival d'été de Gstaad (Suisse).

Il a enregistré plus 120 albums, dont beaucoup ont été primés, et a écrit quatre livres.

Ce violoniste majeur du XXe siècle s’est distingué en interprétant Vivaldi et Bach, ainsi que la musique contemporaine signée Astor Piazzolla, Philip Glass, Alfred Schnittke, Lera Auerbach, Arvo Pärt et John Adams.

Il a joué avec des artistes renommés - Martha Argerich, Mischa Maïsky, Keith Jarrett, Yo-Yo Ma, Kim Kashkashian, Valery Afanassiev, Oleg Maisenberg, Vadim Sakharov… - et des orchestres et maestros prestigieux :  Leonard Bernstein, Riccardo Muti, Claudio Abbado, Lorin Maazel, Herbert von Karajan, Nikolaus Harnoncourt, Seiji Ozawa.

« En un demi-siècle, le violoniste virtuose Gidon Kremer a enregistré une centaine de disques et joué sous la baguette des plus grands ». 

« Pendant un an, le réalisateur Paul Smaczny a suivi l’artiste » et son violon, un Niccolò Amati  de 1641, « au cours de son quotidien musical aux quatre coins du monde : à Paris, à Riga (sa ville natale), à Moscou, Tokyo et Stuttgart ».

« Retraçant les étapes de sa carrière, ce documentaire intimiste invite l’artiste à se confier sur ses inspirations et ses rencontres, notamment avec le chef d’orchestre Leonard Bernstein, le violoniste David Oïstrakh ou les compositeurs Arvo Pärt, Luigi Nono et Alfred Schnittke ».


« Gidon Kremer, trouver sa propre voix. Une approche » par Paul Smaczny
Allemagne, 2017, 56 min
Sur Arte le 4 novembre 2018 à 23 h 40
Visuels :
© Sergey Shoulga
© Paul Smaczny

Articles sur ce blog concernant :
Articles in English 
Les citations sont d'Arte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire