mercredi 21 mai 2014

Jean-Michel Jaudel, metteur en boîtes


L'exposition collective Turbulences & Renaissances (Paris, 7 juin-11 juillet 2016) présente des œuvres de Jean-Michel Jaudel. "Nouveaux paradigmes, nouveaux mondes en émergence : visions confrontées d'artistes". Autodidacte quinquagénaire,  Jean-Michel Jaudel présente une trentaine de boîtes unissant, de manière raisonnée et allégorique, souvent avec humour, de vieux objets. 

« Qu’y a-t-il à l’intérieur d’une boîte de Jean-Michel Jaudel ? Qu’est-ce qu’on y voit ? », vous demandez-vous sur le ton de la chanson de Charles Trenet.

Eh bien, on y voit des objets usagés et parfois détournés, mais liés par l’humour et la culture de Jean-Michel Jaudel.

Et, comme dans un rébus, l’alchimie du titre de l’œuvre et desdits objets fait « tilt » dans votre esprit : ainsi, « Le chasseur » (1999) correspond à un trophée.

Dans Epoque révolue (2000), des statuettes alignées semblent lever leur regard vers une plaque métallique surmontée de CCCP (Union des républiques socialistes soviétiques, en cyrillique) et frappée du marteau et de la faucille, symboles communistes, sur un fond lie-de-vin similaire à la couleur d’un rideau de théâtre.

Le « Point d’ironie » (1998) ? « Un signe de ponctuation qui manque cruellement », explique Jean-Michel Jaudel.

Assemblages d’objets, associations d’idées 
Cet artiste se place dans la lignée de Joseph Cornell, le précurseur des « metteurs en boîtes », des œuvres tridimensionnelles sous verre.

Il se distingue de ses collègues par le sens inhérent à son travail, souvent figuratif et narratif, et qui se résume dans la chute (punchline).

L’influence du dadaïsme, et plus généralement des mouvements artistiques des années 1920-1930, est prégnante.

Tout en suggestion, chaque « boîte » est originale : cet artiste évite les redondances.

Jean-Michel Jaudel expose en France, aux Etats-Unis et en Belgique.

Il « promène un regard poétique et plein d'humour sur des objets qui ont perdu leur raison d’être et qu'il recueille là où la société s'en débarrasse. Il extrait d’un capharnaüm d’objets hétéroclites choisis avec passion et méticulosité de quoi assembler une œuvre de représentations allégoriques qu'il installe dans les délimitations d’une boîte ; émotions banales ou questions fondamentales, situations quotidiennes, maladies très indésirables, point de ponctuation manquant. Au gré de son imagination, tel qu'il est inspiré par les objets qu'il rencontre, son regard amusé sur les choses de la vie se matérialise par des compositions rigoureuses et élégantes et par un titre choisi avec autant de soin que les matériaux utilisés », indique le dossier de presse.

A l’occasion d’Art Saint-Germain-des-Prés 2014, la galerie  Galerie Meyer-Oceanic Art & Eskimo Art présente l’exposition Mises en boîtes de Jean-Michel Jaudel, Boxed by Jean-Michel Jaudel du metteur en boîte Jean-Michel Jaudel.

L'exposition collective Turbulences & Renaissances (Paris, 7 juin-11 juillet 2016) présente des œuvres de Jean-Michel Jaudel. "Nouveaux paradigmes, nouveaux mondes en émergence : visions confrontées d'artistes".


Jean-Michel Jaudel, Mises en boîtes. Avec une absence de préface de Yasmina Reza. White Note, 2014. 25 €

Du 7 juin au 11 juillet 2016. Vernissage le mardi 7 juin 2016 de 17 h à 22 h. Opening spécial le 28 juin 2016 de 17 h à 22 h. Derniers étages du parking.
30, boulevard Raspail. 75007 Paris
Du mardi au samedi de 13 h à 19 h 30.


Du 22 mai au 7 juin 2014. Vernissage le 22 mai 2014 de 18 h à 22 h
17, rue des Beaux-arts. 75006 Paris
Tél : +33 (0)1 43 54 85 74
Du mardi au vendredi de 14 h 30 à 18 h, le samedi de 11 h à 13 h et de 14 h 30 à 19 h 

Cet article a été publié dans une version concise par Actualité juive hebdo, et sur ce blog le 21 mai 2014.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire