Citations

« Le goût de la vérité n’empêche pas la prise de parti. » (Albert Camus)
« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil. » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement, et le commencement de tout est le courage. » (Vladimir Jankélévitch)
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit. » (Charles Péguy)

vendredi 2 août 2019

Bob Marley (1945-1981)


Bob Marley (1945-1981) est un auteur-compositeur-interprète, chanteur et musicien jamaïcain qui a popularisé le reggae et le mouvement rastafari, et dont le succès mondial fulgurant perdure. Le 2 août à 22 h 50 « Marley » de Kevin Macdonald. « Bob Marley, sa vie, son parcours musical et spirituel : réalisé par Kevin Macdonald ("Le dernier roi d'Écosse"), voici le portrait de référence du roi du reggae auquel ont collaboré ses proches ».
Marlene Dietrich (1901-1992) 
Barbra Streisand
Amy Winehouse (1983-2011)

Plus de 200 millions de disques vendus dans le monde. Amateur de football, Bob Marley (1945-1981) s'est affirmé en un auteur-compositeur-interprète, chanteur et musicien jamaïcain qui a imposé le reggae et le mouvement rastafari sur la scène internationale.

« Marley » de Kevin Macdonald
« Marley » est un documentaire réalisé par Kevin Macdonald. « Quel était l'homme qui se cachait derrière la star planétaire Bob Marley ? »

« Pour le savoir, il faut puiser aux sources de l'enfance ».

« Né le 6 février 1945 à Saint Ann, village pauvre de l'île de la Jamaïque", Robert Nesta Marley "est le fruit des amours d'une mère d'origine ghanéenne", Cedella Booker (1926-2008), et d'un père britannique, Norval Sinclair Marley (1885-1955), contremaître dans une plantation, "qui les abandonne ». Selon "Michael George Marley (fils de Noel Marley, frère de Norval Marley), qui l'aurait appris de sa famille puis vérifié, les Marley seraient des Juifs syriens passés par l'Angleterre avant de s'installer en Jamaïque".


« Ni tout à fait blanc ni tout à fait noir, l'enfant métis, en butte aux railleries, trouve refuge dans la musique et le foot qu'il pratique dans le ghetto de Trench Town, à Kingston, où il grandit, ventre vide et pieds nus ».

« La sortie de son premier album coïncide avec l'indépendance de l'île, en 1962 ».

« Pour accroître ses chances de succès, le jeune guitariste et chanteur fonde le groupe des Wailers avec Neville Livingston et Peter Tosh. Leur premier single, "Simmer Down" (1964), mélange de ska et de reggae, lance leur carrière ».

« En parallèle, Bob Marley s'initie au rastafarisme, religion qui prône la paix, l'amour et l'unité, et vénère Haïlé Sélassié, empereur d'Éthiopie, considéré comme la réincarnation du Christ. L'enfant du ghetto y trouve une identité et une figure de père ».

« Sous l'influence de la marijuana (drogue sacrée) et sous sa parure de dreadlocks (coiffure sainte), la légende est en marche. Après une fulgurante carrière, Bob Marley meurt d’un cancer généralisé à l’âge de 36 ans, en 1981 ».

« Pour réaliser ce portrait de référence du pape du reggae, Kevin Macdonald (Le dernier roi d'Écosse) a collaboré avec la famille du chanteur, qui lui a permis de collecter une mine d’informations ».

« Truffé de séquences musicales, d’interviews de la star, de témoignages poignants de ses proches, d’images d’archives privées rarissimes, ce film dévoile de nombreux aspects méconnus de la personnalité complexe et parfois contradictoire de Bob Marley ».

« Jusqu’à ce moment historique, en 1978 : Marley donne le One Love Peace Concert à Kingston devant plusieurs dizaines de milliers de personnes et rapproche sur scène Michael Manley et Edward Seaga, deux opposants politiques ».

« Quelques années plus tôt, le chanteur lui-même avait été victime d’une tentative d’assassinat jamais élucidée ».

« Portrait dense et fidèle, Marley ne tombe jamais dans l’hagiographie ».

Judaïsme, Juifs, Israël
Les relations entre le judaïsme, le reggae et le mouvement rasta sont profondes et anciennes. Imprégnés de la Bible hébraïque, les Jamaïcains ont perçu des correspondances entre les Hébreux et eux.

Bob Marley évoque la Torah et l'exil des Hébreux dans certaines de ses chansons : Exodus, Iron Lion Zion, Redemption Song... Il chantait : "I wanna be Iron, like a lion, in Zion". 

L'aîné de ses fils David Nesta "Ziggy" Marley dit Ziggy Marley, a donné des concerts en Israël et a épousé Orly Agai, Israélienne juive d'origine iranienne et ancienne vice-présidente de William Morris Agency. Le couple a quatre enfants, une fille, Judah Victoria, et trois fils, Gideon Robert Nesta, Abraham Selassie Robert Nesta, et Isaiah Sion Robert Nesta. Ziggy Marley a eu trois enfants d'une précédente union : Zuri, Justice et Bambaata Marley, chanteur reggae. Ziggy Marley a dressé des parallèles entre le judaïsme et le rastafarianisme. En novembre 2015, il a reçu à Los Angeles le Shalom Peace award décerné par le Jewish National Fund et qui récompense ceux ayant œuvré à la paix dans la communauté.

Son jeune frère Damian a déclaré lors d'un concert en Israël devant un public enthousiaste : “This is the promised land!”. (C'est la Terre Promise !)

Un autre fils de Bob Marley, Julian, a également visité l'Etat d'Israël. 

Imanuel Yerday est un musicien et chanteur juif israélien d'origine éthiopienne. Il a préparé l'album DBlacklion aux sonorités de World Reggae, Roots & Culture.

"Tout est vrai (ou presque) Bob Marley"
Arte propose sur son site Internet "Tout est vrai (ou presque) Bob Marley" ("(Fast) die ganze WahrheitBob Marley") de Nicolas Rendu. "La série quotidienne qui raconte les personnalités avec des petits objets fait son grand retour avec trente épisodes inédits. Aujourd'hui : Bob Marley, le seul prophète à avoir vendu 200 millions de disques. Sans compter tout le reste..."


"Tout est vrai (ou presque) Bob Marley" de Nicolas Rendu
France, 2014, 4 min
  
« Marley » de Kevin Macdonald 
Etats-Unis, 2012
Visuels :
Bob Marley lors d' un concert le 18 Juillet 1975 au Lyceum à Londres. 
Bob Marley pendant un concert
Bob Marley aimait les femmes, le football et la marijuana et a été un fervent partisan du mouvement rastafari.
L' ex femme de Bob Marley, Rita Marley
Neville «Bunny» Livingston, membre permanent de la troisième formation " Wailers" de Bob Marley
Le fils de Bob Marley, David " Ziggy" Marley
© Shangri-La Entertainment/ Tuff Gong Pictures/ All Rights Reserved
Les citations sur le film sont d'Arte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire