dimanche 11 octobre 2015

Anna Stein : peintures & sculptures


Anna Stein organise des journées portes ouvertes du 9 au 11 octobre 2015 dans son atelier au 23 passage Choiseul,  75002 Paris. Vitrailliste, cette artiste primée crée des œuvres lyriques, souvent lumineuses, figuratives, ou à la limite de l’abstraction, et illustre le mouvement, l'élan, le groupe, la rencontre et l'Eden ainsi que l’élévation. Le dimanche code 02A85 à l'entrée au 40 rue des Petits Champs.
  

« Comme toute œuvre, la peinture d’Anna Stein comporte des racines du passé et la redécouverte des régions et des temps lointains. Ces bribes du subconscient sont en lutte avec l’à peine consciente… Chaque toile est un corps à corps, en même temps qu’un plongeon dans l’inconnu. Mais aussi chaque toile s’ouvre sur un jamais vu, jamais pressentit, jamais ressentie », a déclaré en 1978 le photographe Lucien Hervé  originaire, comme Anna Stein de Hongrie.

Anna Stein est née dans une famille Juive à Budapest en 1936.

 Elle survit à la Shoah et se forme à l’Ecole des Beaux-arts de Budapest (1954-1956), puis à celle de Paris (1957-1962).

A Paris, elle est l’élève des peintres figuratifs Jean Souverbie (1891-1981) et Jean Aujame (1905-1965), section fresque.

Cette artiste primée a exposé en Europe, aux Etats-Unis et en Afrique du Sud.

Ses thèmes : le groupe décliné en couple, l’Eden, l’être humain, son unité et ses dédoublements, la rencontre, les divinités antiques (« Aphrodite »).

C’est une œuvre en mouvement, et du mouvement. Une peinture de l’action et de la pensée, de la réflexion mystérieuse. Et du déséquilibre moteur.

Anna Stein souligne l’élan vital, ce qui nous motive, ce qui nous fait avancer quasi-instinctivement, ce qui nous élève.

Elle affectionne les couleurs lumineuses, les harmonies chromatiques.

« L’univers plastique d’Anna Stein est celui de la métamorphose. Celle de l’histoire, induite par le mythe, et celle de la matière à travers laquelle s’exprime le récit. Il en naît un langage lyrique personnel. Il exorcise son passé mêlé des empreintes des grands modèles du baroque perméable à ses fantasmes et à un imaginaire prêt à réinventer une syntaxe des formes et des couleurs dans un nouvel espace. Monumentalité, équilibre et harmonie sont ses expressions prioritaires… Les architectures se transforment en personnages, le paysage devient anthropomorphe et décline un monde dans lequel la couleur donne vie aux corps en mutation, aspirés par un élan ou chutant dans des mouvements de draperies aux envolées tourbillonnantes qui fragmentent la surface en zones d’ombre et de lumière », analyse Lydia Harambourg, membre correspondant de l’Académie des Beaux-arts.

La Galerie Couteron  a présenté l’exposition  de peintures et sculptures d’Anna Stein


Du 30 septembre au 8 novembre 2014
16, rue Guénégaud - 75006 Paris
Tél : +33 (0) 143 256 249
Du mardi au samedi de 14 h à 19 h et sur rendez-vous au : +33 (0) 661 866 114
Rencontres avec l’artiste les 14 octobre à partir de 18 heures et 6 novembre à partir de 18 heures
Vernissage le 2 octobre 2014 à partir de 18 heures

Visuels :
Carton d'invitation
Hommage à Mallarmé - bronze - 43 x 16 x 8 cm - xxxx
Flamboyante - huile sur toile - 61 x 50 cm - 2011

Aphrodite
bronze
60 x 31 x 20 cm - 2004

Histoire d’une famille
Huile sur toile
116 x 89 cm - 2009

Articles sur ce blog concernant :
Cet article a été publié le 30 septembre 2014 sur ce blog.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire