vendredi 11 août 2017

Mark Shaw dans l’Univers de Haute Couture - Dior • Balenciaga • Balmain


La Galerie MR14 présente l’exposition Mark Shaw dans l’Univers de Haute Couture - Dior • Balenciaga • Balmain. Photographe de mode, réalisateur de films publicitaires, Mark Shaw (1921-1969) est mondialement renommé pour ses reportages photographiques publiés par des journaux américains célèbres : Harper’s Bazaar, Life (1952-1968) – 27 couvertures de ce magazine -, Esquire et Mademoiselle. Premier photographe à recourir à la couleur dans les photos des défilés de mode, il acquiert sa notoriété aussi pour son travail pour John F. Kennedy, son épouse Jacqueline Kennedy, et leurs deux enfants. 


Melissa Regan et la Fondation Mark Shaw Photographic Archive « présentent la première d’une série d’expositions photographiques à Paris, sur le travail de Mark Shaw ».

« À l’occasion de Paris Haute Couture et des 70 ans de la maison Dior, l’exposition inédite Mark Shaw, Paris Haute Couture réunit les œuvres photographiques de Mark Shaw lors des défilés de Haute Couture des années 1950 pour les maisons Balmain, Dior et Balenciaga ».

Cinquante photographies, en noir et blanc et en couleurs, ainsi qu’un film sur des défilés, leurs préparatifs et coulisses, de ces célèbres maisons de haute couture françaises prises par le photographe américain Mark Shaw (1921-1969) à Paris, dans les années 1950. Un salon de couture est aussi reconstitué.

Cette première exposition offre l’occasion « de se plonger dans l’histoire de la mode dans le Paris des années 1950, et de revivre l’atmosphère d’une présentation haute couture » par des photographies admirablement cadrées.

Un âge d'or de la haute couture française qui magnifiait la femme en créant diverses silhouettes de Parisiennes, en restant fidèle à l'élégance alliée à la sophistication, et en célébrant la Beauté.

Les « livres de Mark Shaw sont en vente et un audio-guide sur la vie de Mark Shaw est en libre distribution ».
     
Couleurs
Né Mark Schlossman dans une famille juive modeste à New York, Mark Shaw grandit dans le Lower East Side : d’origine autrichienne, son père Joseph est ouvrier et vendeur, sa mère Rébecca Silverstein, aux origines russe et polonaise, était couturière. Le couple Schlossman divorce quand Mark est encore enfant.

A l’université de New York, Mark Schlossman étudie le dessin industriel, et au Pratt Institute l’ingénierie tout en abordant la photographie.

En décembre 1941, il achève sa formation dans les Reserve Officers' Training Corps (ROTC).

En janvier 1942, un mois après l’attaque japonaise à Pearl Harbor, Mark Schlossman s’engage dans l’US Air Force en indiquant sur sa fiche militaire « photographe » comme occupation.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, il pilote des avions de chasse avec les forces britanniques lors de la campagne d’Afrique du nord, puis des avions de transports au-dessus du Hump (nom donné par les pilotes américains aux derniers monts à l’est de la chaîne montagneuse Himalaya) de l’Inde vers la Chine. Ce qui lui vaut de hautes décorations. Son expérience des avions plurimoteurs le désigne pour devenir le pilote personnel du général russe Gueorgui Joukov. Mark Schlossman a aussi conduit le groupe d’avions escortant le général Douglas MacArthur qui doit rejoindre Tokyo pour accepter la capitulation du Japon.

Mark Schlossman et sa mère changent leur nom patronymique en Shaw. Peut-être pour faire plus « américain ».

Après la guerre, Mark Shaw débute sa carrière de photographe professionnel à New York en dirigeant le studio photographique de Harper's Bazaar, et est influencé par Alexey Brodovitch (1898-1971), directeur artistique du magazine (1934-1958), avec Carmel Snow et Diana Vreeland.

En plus de sa collaboration à ce magazine en réalisant des photographies de mode, il crée des publicités.

En 1949, Mark Shaw épouse Geraldine « Geri » Trotta, journaliste de mode et de voyages notamment pour Mademoiselle. Le couple achète une Brownstone (maison édifiée en grès rouge dès le XIXe siècle) dans l’East Side de Manhattan. Shaw installe son studio photographique dans une carriage house (remise à voiture) derrière sa maison. A partir de 1951, Shaw contribue aux pages Mode de Mademoiselle.

En 1952, Shaw devient photographe en free lance pour Life qui lui passe plus de cent commandes, et préfère conserver son indépendance durant toute sa carrière afin de garder les droits sur tout son travail. Il photographie ainsi stars et politiciens, tout en assurant des photo shoots (séances photos) pour l’industrie de la mode. Il est le premier photographe à recourir à des pellicules en couleurs pour saisir des scènes des coulisses des collections de mode à Paris.

Grâce aux relations de son épouse Geraldine « Geri » Trotta, Mark Shaw a accès à des personnalités célèbres. Ce qui favorise sa carrière. Le couple divorce en 1960, année où Mark Shaw épouse la chanteuse et actrice Pat Suzuki avec laquelle il a en 1962 un fils, David. Le couple Shaw divorce en 1965.

En 1953, probablement en raison de son expérience dans le secteur de la mode, Shaw est désigné par la firme cinématographique Paramount pour photographier Audrey Hepburn, lors du tournage de Sabrina, film réalisé par Billy Wilder avec Humphrey Bogart et William Holden. Tout d’abord réticente, Audrey Hepburn se familiarise avec la présence de Mark Shaw et l’autorise à photographier des moments de sa vie personnelle. Plusieurs de ces photographies sont publiées par Life dans son numéro du 7 décembre 1953 dont la couverture est un portrait de l’actrice.

En décembre 2005, les négatifs de ce reportage photographiques sur et autour du tournage du film américain Sabrina sont retrouvés dans la maison de Geri Trotta après sa mort. Certaines de ces photographies sont publiées en 2009 dans Charmed by Audrey: Life on the Set of Sabrina.

Avec son ami le photographe de mode et portraitiste Richard Avedon, Mark Shaw collabore dans les années 1950 à une campagne publicitaire de lingerie de Vanity Fair. Mark Shaw est distingué à plusieurs reprises par des Prix de l’Art Directors Club pour sa créativité dans cette campagne.

La carrière professionnelle de Mark Shaw atteint son zénith à la fin des années 1950. Parmi les célébrités photographiées : Brigitte Bardot, Cary Grant, Danny Kaye, Grace Kelly, Nico, Pablo Picasso, Yves St. Laurent, Elizabeth Taylor… Mark Shaw saisit Coco Chanel, figure emblématique de la haute couture française, l’actrice Jeanne Moreau et la modèle Suzy Parker dans un reportage dans l’appartement et la boutique de Chanel. Accompagnées d’un texte sur l’histoire de Chanel, certaines de ces photographies sont publiées dans le numéro de Life du 19 août 1957 – anniversaire de la créatrice d’un style reconnaissable entre tous.

En 1959, Life choisit Mark Shaw pour photographier Jacqueline Kennedy lors de la campagne électorale présidentielle de son époux, le sénateur démocrate John F. Kennedy. C’est le début d’une relation de travail durable et d’une amitié entre Mark Shaw et la famille Kennedy qui l’accepte de facto comme « photographe familial » à la Maison Blanche, à Hyannisport. Et pour des photographies officielles et d’autres non destinées à être rendues publiques. En 1964, Mark Shaw sélectionne une partie de ses photographies, montrant notamment Caroline et John F. Kennedy Jr., pour les publier dans The John F. Kennedys: A Family Album. Un best seller.
                  
Mark Shaw collabore aussi à des films, réalisé des films publicitaires télévisuels pour d’importantes entreprises. Sa « passion s’est parallèlement élargie à l’univers cinématographique où il a reçu de nombreuses récompenses dans les années 1960 ».

Mark Shaw meurt en 1969 à New York, d’un « empoisonnement chronique par intraveineuse d’amphétamines » prescrites par le Dr Max Jacobson, surnommé « Dr Feelgood », dont la clientèle incluait le couple présidentiel. Ce médecin est devenu célèbre pour les cocktails administrés à ses patients et composés d’hormones, de placenta, d’amphétamines, de stéroïdes, etc.

En 1999, après être devenu détenteur des droits sur toute l’œuvre de son père, David Shaw, réalisateur, a fondé avec son épouse Juliet Cuming, réalisatrice de clips vidéos, Mark Shaw Photographic Archive, seul organisme détenteur des droits sur ce fonds. Celui-ci est abrité dans une maison construite dans le Vermont dans le respect de l’environnement, et bénéficiant de l’énergie solaire et éolienne. 

Du 6 juillet au 3 septembre 2017
14, rue Portefoin. 75oo3 Paris
TEl. : +33 (0)1 44 78 24 30
Tous les jours de 10 h à 19 h. Nocturne tous les jeudis jusqu’à 21 h avec un service de champagne en partenariat avec Campagne Frerejean Frères

Visuels
Affiche
Présentation Haute Couture chez Christian Dior, 1952
© Mark Shaw / mptvimages.com

Présentation chapeaux, Dior, 1954.
© Mark Shaw / mptvimages.com

Préparatifs pour un défilé Haute Couture chez Pierre Balmain, 1954
© Mark Shaw / mptvimages.com

Scène d’essayage chez Dior, 1953
© Mark Shaw / mptvimages.com

Mark Shaw  avec un modèle
© Mark Shaw / mptvimages.com

Préparatifs pour un défilé Haute Couture chez Pierre Balmain, 1954
© Mark Shaw / mptvimages.com

Christian Dior en séance d’essayage , 1954.
© Mark Shaw / mptvimages.com

Robe de mariée chez Dior, 1961
© Mark Shaw / mptvimages.com

Mannequin au masque chez Dior, 1958.
© Mark Shaw / mptvimages.com

Préparatifs pour un défilé Haute Couture  chez Pierre Balmain, 1954
la Fondation Mark Shaw Photographic Archive

Préparatifs pour un défilé Haute Couture chez Pierre Balmain, 1954
© Mark Shaw / mptvimages.com

Présentation Haute Couture chez Christian Dior, 1952
© Mark Shaw / mptvimages.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire