mardi 2 août 2016

« The Voice of Peace. Le rêve pacifiste d'Abie Nathan », d’Eric Friedler


Né en Iran, Avraham « Abie » Nathan (1927-2008) devient un militant humanitaire et « pacifiste » israélien. Il fonde en 1973 la station de radio Voice of Peace. Une utopie à laquelle il mettra un terme en 1993. Dès les années 1980, il dialogue avec des dirigeants de l’OLP (Organisation de libération de la Palestine). Arte  a diffusé « The Voice of Peace. Le rêve pacifiste d'Abie Nathan  » (The Voice of Peace. Der Traum des Abie Nathan), documentaire d’Eric Friedler. Les 2 et 3 août 2016, Toute l'Histoire diffusera La voix de la paix, documentaire de Frédéric Cristéa (2013, 52 minutes) : "Fondée par Abie Nathan, la radio libre " Kol Ashalom " (La Voix de la paix) émit presque continuellement pendant 20 ans, de 1973 à 1993, depuis un bateau cargo ancré à quelques kilomètres de Tel Aviv, dans les eaux internationales, diffusant à travers ses ondes, ses messages de paix à destination des nations du Proche Orient et sa musique mixée par les meilleurs Dj's anglais. Pendant plus de 50 ans, Abie Nathan a consacré sa vie à la paix au Proche Orient. Bien avant l'heure et à des années de " l'ère internet " et de ses applications dans les mouvements de révolte et dans les sphères du contre pouvoir, il avait saisi l'importance de la technologie et des médias de masse dans la diffusion de son message et dans la réalisation de ses objectifs."

Sa radio pirate, "La voix de la paix", devait favoriser la réconciliation entre Israël et ses voisins.

Couronné du prix Adolf-Grimme (équivalent allemand des Sept d’or), ce documentaire retrace l’itinéraire du militant pacifiste israélien Abie Nathan » (1927-2008). Ce "grand homme de paix (1927-2008) était un infatigable combattant pour le rapprochement entre les peuples. Opposé à l’occupation des territoires palestiniens, Abie Nathan  connut la célébrité en 1973 lorsqu’il fonda, avec le soutien de John Lennon, la radio pirate « La voix de la paix », qui émettait dans tout le Moyen-Orient".

« J’ai essayé » (Abie Nathan)
Abie Nathan naît dans une famille Juive à Abadan (Iran) en 1927. Il passe son adolescence à Mumbai (ou Bombay) en Inde.

En 1944, il s’engage à la Royal Air Force (RAF). Ce pilote se porte volontaire en 1948 pour servir dans Machal, corps de volontaires combattant pour Israël lors de la Guerre d’Indépendance.

Abie Nathan s’installe dans le nouvel Etat vainqueur de sa première guerre contre des armées arabes, et travaille pour la compagnie nationale aérienne El Al.

Il ouvre son restaurant branché, California, à Tel Aviv.

Il fonde un parti politique, Nes (Miracle), et participe aux élections législatives en 1965. Il enregistre un très faible score. Une fois les résultats connus, il déclare qu’il va se rendre dans son avion baptisé Shalom 1 (Paix 1) en Egypte, en portant un message de paix. Le 28 février 1966, son avion se pose à Port Said où Abie Nathan est arrêté. Sa demande de rencontrer le président Gamal Abdel Nasser afin de lui remettre une pétition appelant à la paix entre Israël et l’Egypte est rejetée. Il est expulsé en Israël, où il est arrêté pour avoir quitté le pays vers une route illégale.

Pour ses projets de paix, il rencontre le pape Paul IV, le sénateur démocrate Robert Kennedy, le philosophe Jean-Paul Sartre, l’écrivain François Mauriac, Bertrand Russell…

En 1973, Abie Nathan fonde la station de radio Voice of Peace (Voix de la paix). Aidé par John Lennon, ex-Beatles, il achète un bateau qu’il nomme « Bateau de la paix », et l’arrime hors des eaux territoriales israéliennes. « Salom, Salaam, paix à tous nos auditeurs … », déclare Abie Nathan en lançant sa station qui diffuse, « quelque part en Méditerranée », 24 heures sur 24, vers une audience d’environ 30 millions d’auditeurs israéliens et arabes, principalement des programmes anglophones, mêlant musique pop et promotion des activités politiques de son fondateur, ainsi que le forum des auditeurs (Ma laassot ? Que faire ?)

Lors de la guerre du Kippour (1973), Abie Nathan  approche son bateau au plus près des lignes de front, et exhorte chaque belligérant à baisser ses armes.

En 1976, l’Etat lance sa radio, Reshet Gimmel, inspirée de la Voix de la paix.

Abie Nathan  est membre  de la délégation israélienne chargée de rencontrer le président égyptien Sadate.

En 1978, Abie Nathan entame sa première grève de la faim pour protester contre la construction des localités en Judée et en Samarie.

Parallèlement, il s’implique dans des actions humanitaires dans des pays touchés par des catastrophes naturelles ou des guerres : Bangladesh, Biafra, Colombie, Ethiopie… Au début des années 1980, il fonde Les anges d’Abie, association de volontaires aidant ceux dans le besoin. Son action en faveur des personnes âgées nécessiteuses lui vaut d’être distingué par un Prix de la Knesset.

Dès le début des années 1980, il rencontre des dirigeants de l’OLP (Organisation de libération de la Palestine). La Knesset interdit ces rencontres avec des organisations terroristes.

En 1991, Abie Nathan débute une nouvelle grève de la faim pour protester contre cette loi. Il y met un terme au bout de 40 jours, à la suite de l’intervention du président Haim Herzog.

Abie Nathan continue de rencontrer Yasser Arafat, président de l’OLP. Ce qui lui vaut une condamnation, le 18 septembre 1991, à 18 mois de prison. Le président Herzog réduit la peine d’un an. 

En 1993, des difficultés économiques et juridiques, et la signature des accords d’Oslo, amènent Abie Nathan à ferme la Voix de la paix. Le navire est sabordé le 28 novembre 1993.

En 1997, une attaque cérébrale laisse Abie Nathan partiellement paralysé.

En 2007, la municipalité de Tel Aviv-Yafo adopte une résolution afin d’apposer une plaque sur la promenade le long de la côte en face de laquelle se trouvait le Bateau de la paix. Ce mémorial diffuse des enregistrements musicaux et de discours d’Abie Nathan.

Abie Nathan  décède, marginalisé, à Tel Aviv le 27 août 2008.

« Abie Nathan aimait la vie, aimait l'humanité et aimait la paix. Il a coloré la société israélienne avec une teinte unique d'humanisme et de compassion  », a alors déclaré le premier ministre israélien Ehoud Olmert. Le président israélien Shimon Pérès a loué  « un grand combattant, contre la guerre, la pauvreté et la discrimination », « un homme de foi dans les périodes de peu d'espoir ».

Que reste-t-il d’Abie Nathan ? La radio francilienne Juive Radio Shalom a pour slogan : « La voix de la paix ». Pour le journaliste Benjamin Barthe, « Abie Nathan peut reposer en paix. Dans l'équipage des deux bateaux qui ont brisé la semaine dernière le blocus de la bande de Gaza, il a trouvé de dignes héritiers » (Le Monde, 30 août 2008) !?

Abie Nathan demeure une figure complexe : un humaniste ayant permis des prises de consciences sur la situation des personnes en difficultés, et un pacifiste n’ayant pas compris la nature irrédentiste du refus musulman ou/et Arabe de l’Etat Juif et n'ayant pas reconnu ses erreurs ou fautes politiques. 
   
  
NDR, Allemagne, 2013, 90 min
Sur Arte les 26 juillet à 23 h 40 et 29 juillet 2015 à 2 h 50

 La voix de la paixdocumentaire de Frédéric Cristéa
2013, 52 minutes
Sur Toute l'Histoire les 18, 20, 21 et 23 décembre 2015, 27, 29 et 30 mai et 1er juin 2016

Visuels : © NDR, © NDR/AP/Hans Pinn

Articles sur ce blog concernant :
Articles in English
Les citations proviennent du dossier de presse. Cet article a été publié le 24 juillet 2015, puis les 18 décembre 2015 et 27 mai 2016.

3 commentaires:

  1. bonjour a tous,je vient juste de voir le filme sur arthe de l’œuvre de Abi Nathan,vraiment dommage que son oeuvre soit pas connue de nous tous,Abi na pas échouer pour moi!!!,mais a bien ouvert la route est encensé avec sont message de Paix ,si un seul homme peut faire tout sa !!!,combien en faut t'il comme lui pour nous faire comprendre de changer nos comportement?? Abi repose en paix un jour peut être nous comprendrons tous et changerons ,que nos dieux de nous tous te réconforte et nous pardonne encore une foi,repose en paix car la relève guette et un jour elle viendra finir ton oeuvre merci.

    RépondreSupprimer
  2. bonjour a tous,je vient juste de voir le filme sur arthe de l’œuvre de Abi Nathan,vraiment dommage que son oeuvre soit pas connue de nous tous,Abi na pas échouer pour moi!!!,mais a bien ouvert la route est encensé avec sont message de Paix ,si un seul homme peut faire tout sa !!!,combien en faut t'il comme lui pour nous faire comprendre de changer nos comportement?? Abi repose en paix un jour peut être nous comprendrons tous et changerons ,que nos dieux de nous tous te réconforte et nous pardonne encore une foi,repose en paix car la relève guette et un jour elle viendra finir ton oeuvre merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Damien, je viens de voir ce document, je suis d'accord pour dire qu'il a ouvert une brêche, et que tout est possible aujourd'hui, à nous de faire en sorte

      Supprimer