jeudi 11 mai 2017

« Esclaves blancs - maîtres musulmans » par Lisbeth Jessen



Après la Maison du Danemark,  la chaine Histoire a diffusé les 25 et 29 janvier et 1er, 7 et 13 février 2013 la série de documentaires « Esclaves blancs - maîtres musulmans » (White Slaves - Muslim Pirates) par Lisbeth Jessen (2010). La  capture par des pirates musulmans et la mise en esclavage d'un million d'Européens naviguant en mer Méditerranée du XVIe siècle jusqu'en 1830. Le 17 mars 2015, l'anthropologue Francisco Etxeberria, directeur de l'équipe scientifique chargée des recherches, a annoncé que des restes de Miguel de Cervantès, auteur de Don Quichotte, "ont été découverts dans la crypte d'une église du centre de Madrid, un an après le démarrage de fouilles".

« Pendant plus de trois siècles » et jusqu'en 1830 - conquête de l'Algérie par la France -, les marins chrétiens savaient « le risque encouru lorsqu'ils partaient en mer : celui d'être capturé et de devenir un esclave en Afrique du Nord ».

Plus d'un million d'Européens, marins et passagers, « ont été ainsi enlevés par des pirates musulmans en Méditerranée et dans l'Atlantique » afin d'être vendus dans des marchés d'esclaves d'Alger, de Tunis et de Tripoli. Beaucoup meurent en captivité, comme galériens ou domestiques. «  La menace la plus importante émanait de la côte barbaresque du nord de l'Afrique ».


C’est à cet aspect méconnu, et non « islamiquement correct » qu’invite Lisbeth Jessen, diplômée de l'Ecole danoise de journalisme. Cette documentariste a aussi étudié à l'Université Fudan de Shanghai et à l'Ecole danoise de cinéma. Elle a débuté à la radio pour DR en 1984. Réalisatrice et scénariste de montages radiophoniques et de documentaires, elle a été distinguée par plusieurs prix pour ses travaux - le prix Italia en 1998 avec Why didn't she ring back? et en 2003 avec After the party, avec lequel la même année elle remporte le prix Europa. Arte a diffusé en 2012 Katyn, un massacre programmé.

Sa série Hvide Slaver (Esclaves blancs) est composée de plusieurs portraits d’esclaves européens.

Le 26 septembre 1575, le navire Sol est attaqué par des pirates d’Afrique du Nord au large des côtes de Catalogne. A bord, se trouve un jeune soldat espagnol prénommé Miguel. Son voyage va changer sa vie : il va devenir l’un des auteurs les plus lus au monde, l’un des plus grands romanciers au monde. Miguel de Cervantes Saavedra (1547-1616) est esclave, enfermé dans les cachots d’Alger pendant cinq ans avant d’être libéré contre paiement d’une rançon. Dans son livre Don Quijote de la Mancha, il évoque dans plusieurs chapitres un esclave qui retourne d’Alger, mais Cervantes n’a écrit aucun journal en captivité. Un autre esclave, Antonio de Sosa, a décrit les quatre tentatives de fuite de Cervantes.

Tyrkja Gudda est une Islandaise capturée avec son petit garçon ainsi qu’environ 400 autres personnes d’Islande en 1627.

En 1724, un marin de 14 ans Hark Olufs est capturé par les pirates et devient esclave en Algérie. Il prend ensuite part aux campagnes menées par le bey de Constantine, et écrit son autobiographie en 1735 à son retour en Europe en homme riche après onze années d'esclavage.

Et c'est pour mettre un terme à ces mises en esclavage, à cette piraterie des Barbaresques, à ces confiscations de navires pillés - en 1800, le total des rançons, spoliations, etc. imposées par les pirates musulmans représentaient 20% des revenus annuels du gouvernement fédéral américain -, que les Etats-Unis créent leur Marine de guerre (1794) victorieuse lors des deux guerres barbaresques (1801-1805, 1815), et que la France entreprend une opération militaire couronnée de succès (1827-1830) contre la Régence d'Alger qui offrait un havre aux pirates barbaresques.

« Esclaves blancs - maîtres musulmans » par Lisbeth Jessen
Série documentaire, 1/3, version française, 38 minutes
Sur Histoire, les 25 et 29 janvier et 1er, 7 et 13 février 2013 
Le 25 octobre 2012, à 19 h, en présence de cette réalisatrice
A la Maison du Danemark
142, avenue des Champs-Elysées, 75008 Paris. 2e étage

Articles sur ce blog concernant :
Articles in English

Cet article a été publié la première fois le 25 octobre 2012, puis les 23 janvier 2013 et 17 mars 2015. 

1 commentaire:

  1. Très interessant de constater que l' histoire est un éternel recommencement d' acteur à acteur géographique différent selon les époques ....donc Qui peut en vouloir à Qui ,,,

    RépondreSupprimer