lundi 16 octobre 2017

« 1984 » par Michael Radford


Arte diffusera le 16 octobre 2017 « 1984 » par Michael Radford. « Dans une société totalitaire, la descente aux enfers d'un modeste employé au ministère de la Vérité, un insoumis malgré lui... Une transposition fidèle du roman éponyme écrit par George Orwell en 1949, magistralement interprétée par John Hurt, Richard Burton et Susanna Hamilton ».
   

 « En 1984, après une catastrophe dévastatrice, le monde est divisé en trois blocs. En guerre permanente avec Estasia et Eurasia, Océania est dominée par un gouvernement totalitaire que dirige l'omniprésent Big Brother. Contrôlée au travers d'innombrables écrans et d'une "novlangue" mensongère, la vie de chacun y est misérable, notamment celles des prolétaires, considérés comme des sous-hommes. Modeste employé au Miniver, le ministère de la Vérité, Winston Smith consigne secrètement ses réflexions dans un journal intime. Une activité proscrite, comme le sont aussi les relations amoureuses. Lorsque Winston rencontre Julia et s'éprend d'elle, il ne mesure pas les risques que lui fait courir son insoumission... »

« Sous-alimentée, manipulée, dressée à ne plus penser, à ne plus aimer, la population d'Océania courbe l'échine sans ciller, ou presque. Dans un monde déshumanisé régi par une bureaucratie folle qui prétend éradiquer toute individualité, de lavages de cerveaux en exécutions publiques, une violence terrible est à l'œuvre ». 

Ce « film réalisé par Michael Radford en 1984 se montre en tout point fidèle à la dystopie en partie visionnaire imaginée en 1949 par George Orwell dans une Europe en ruines ». Un livre que le journaliste, écrivain et militant écrit dans l’archipel des Hébrides, au nord-ouest de l’Ecosse.

« Magistralement interprété par John Hurt et Richard Burton, dont ce fut le dernier film, le tableau vertigineux d'une société de surveillance organisée pour broyer les hommes ».

Le Comité Les Orwelliens a été créé car il repère dans la démocratie française des similarités avec le monde décrit par Orwell dans 1984.


« Le concept même de la vérité objectif disparaît du monde. Les mensonges passeront pour faits historiques. »

« Être journaliste, c’est imprimer quelque chose que quelqu’un d’autre ne voudrait pas voir imprimé. Tout le reste n’est que relations publiques. »

« En ces temps d’imposture, dire la vérité est un acte révolutionnaire. »

« Dans la vraie vie, c’est toujours l’enclume qui brise le marteau. »

« Si vous voulez une image du futur, imaginez une botte écrasant un visage humain… pour l’éternité. »

« Parler de liberté n’a de sens qu’à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu’ils n’ont pas envie d’entendre. »

« Les menaces pesant sur la liberté d’expression, d’écriture et d’action, bien que souvent insignifiantes dans l’isolement, sont cumulatives dans leurs effets et, à moins qu’elles ne soient contrôlées, conduisent à un manque de respect général pour les droits des citoyens. »

« Le langage politique est destiné à rendre vraisemblable les mensonges, respectables les meurtres et à donner l’apparence de la solidité à ce qui n’est que vent. »

« Les conséquences d’un acte sont incluses dans l’acte lui-même .»

« Mais si la pensée corrompt le langage, le langage peut aussi corrompre la pensée. »

« Il est des idées d’une telle absurdité que seuls les intellectuels peuvent y croire. »

« Le Parti finirait par annoncer que 2 et 2 font 5 et il faudrait le croire. (…) L’hérésie des hérésies était le sens commun. » 


« 1984 » par Michael Radford
Royaume-Uni, 1984, 105 min
Auteur : George Orwell
Image : Roger Deakins
Montage : Tom Priestley
Musique : Dominic Muldowney, Eurythmics
Production : Umbrella-Rosenblum Films Production, Virgin Cinema Films
Producteur/-trice : Simon Perry
Scénario : Michael Radford
Avec Richard Burton, Suzanna Hamilton, John Hurt, Cyril Cusack, Gregor Fisher, James Walker, Bob Flag
Sur Arte le 16 octobre 2017 à 22 h 30

Visuels
Scène du film : la réunion du parti
John Hurt
Suzanna Hamilton et John Hurt.
Richard Burton (à gauche) et John Hurt (à droite).
Suzanna Hamilton et John Hurt.
© 1984 Orion Pictures Corp.

Articles sur ce blog concernant :
Articles in English 
Les citations sur le film sont d'Arte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire