Citations

« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement et le commencement de tout est le courage » (Vladimir Jankélévitch).
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit » (Charles Péguy).

vendredi 7 septembre 2018

« Les rêves brisés de l’entre-deux guerres » par Frédéric Goupil et Jan Peter


Arte diffusera dès le 11 septembre 2018 la série en huit parties « Les rêves brisés de l’entre-deux guerres » (Krieg der Träume - 1918-1939) par Frédéric Goupil et Jan Peter. « Treize destins de célébrités ou d'anonymes brossent le portrait des années troubles de l'entre-deux-guerres. Une fresque historique internationale, magistrale. » Plutôt ennuyeuse, partiale.


Après « 14, des armes et des mots », qui restituait la barbarie de la Première Guerre mondiale à travers les itinéraires singuliers d’hommes, de femmes et d’enfants originaires de six pays belligérants, cette nouvelle fresque historique se penche sur la période 1918-1939, cet entre-deux-guerres où la guerre n'a jamais vraiment cessé ».

« À partir de leur correspondance, de leurs journaux intimes et de récits biographiques, les huit épisodes de cette coproduction internationale s’attachent aux destinées contrastées de treize personnages, célèbres ou anonymes, qui furent les témoins et acteurs des bouleversements de l’entre-deux-guerres ».

« Entremêlant images d’archives issues de vingt-trois pays et reconstitutions remarquablement soignées, Jan Peter et Frédéric Goupil ressuscitent, par le prisme de l’intime, la chronologie de ces fiévreuses années, entre fureur de vivre, convulsions économiques et luttes politiques – dominées par l’affirmation des idéologies communiste et fasciste ».

« De l’armistice de 1918 à la déclaration de guerre du 3 septembre 1939, une plongée magistrale dans une époque qui ambitionnait d’accoucher d’un nouveau monde et engendra une nouvelle tragédie. »

Malgré l'élégance du graphisme, le travail de restauration des images d'archives, le travail sur le montage, on peine à s'intéresser aux personnages.

C’est bizarre cet intérêt télévisuel « politiquement correct » - pourquoi n’avoir pas évoqué la conférence de San Remo ? -, essentiellement centré pour une Histoire de l’entre-deux-guerres très européano-américano-russe centrée brassant idéologies totalitaires et évènements marquants au travers de la vie de personnages plus ou moins fictifs. Pourquoi ne pas avoir évoqué le mandat britannique sur la « Palestine » afin de favoriser la recréation de l’Etat juif ? Pourquoi ne pas évoquer le jihad au Moyen-âge et les Croisades ? Certes, le budget de production serait plus élevé, mais les problématiques seraient aussi intéressantes.

Curieusement, alors que cette série télévisée a choisi pour un de ses personnages principaux un fils de mandarin issu de l’Indochine française, elle ne représente les Juifs que par la figure secondaire d’un jeune interne juif persécuté par les Nazis. Et quand elle montre des images de Lord Balfour, c'est pour lire en voix off une citation sur l'inégalité entre les hommes !?

Par ailleurs, « Les rêves brisés de l’entre-deux guerres  » montre la fascination d’une jeune Britannique pour le nazisme, et non celle de musulmans pour cette idéologie.

Enfin, le seul rêve non brisé de cet entre-deux guerres, mais retardé, s'avère le sionisme.

Survivre
« L’armistice proclamé le 11 novembre 1918 acte la défaite de l'Allemagne. Sous-officier de la marine du Kaiser et communiste, Hans Beimler refuse une mission absurde et participe à la mutinerie des marins de Kiel, prélude à l'effondrement de l'Empire allemand ».

« Marina Yurlova, ex-enfant-soldat qui s’est battue pour le tsar, est sauvée par deux fois du peloton d’exécution par un officier tchèque et s'enfuit pour échapper à l'Armée rouge ».

La « jeune Polonaise Apolonia Chalupiec – future Pola Negri – rêve à Berlin de devenir actrice. Le » cinéaste Ernst Lubitsch lui donne sa chance en lui confiant le rôle principal de Carmen ».

« Marie-Jeanne Picqueray, qui a échappé à la grippe espagnole, monte à Paris fuir son mari violent ».

Paix
« 1919. La conférence de paix de Paris, qui réunit les grandes puissances face à l'Allemagne vaincue, entérine le traité de Versailles ».

« Silvio Crespi, ministre italien, réclame de nouveaux territoires en compensation de l'effort de guerre. Marie-Jeanne Picqueray fait la découverte des milieux anarchistes, tombe amoureuse et change d'identité ».

« Jeune plongeur au Ritz, Nguyen Ai Quoc (futur Hô Chi Minh) tente de convaincre ses collègues de condamner le joug colonialiste français sur le Viêtnam ».

« Pour le jeune lieutenant allemand Rudolf Höss, fervent patriote et futur commandant d'Auschwitz, la défaite allemande est une catastrophe ».

« La star du muet Pola Negri doit rentrer en Pologne suite aux émeutes révolutionnaires qui enflamment l'Allemagne ».

Décisions
« La situation économique en Europe s'aggrave : l’inflation et le chômage sont terribles. Alors que la famine s'abat sur la population, des émeutes éclatent dans de nombreux pays ».
« Hans Beilmer, membre du Parti communiste, trouve enfin du travail après deux ans de chômage, mais est arrêté suite à son implication dans la préparation d'un attentat ».
Pola Negri » connaît un beau succès en Allemagne mais ses origines polonaises lui attirent la xénophobie du public. Elle accepte un contrat à Hollywood ».
« Marina Yurlova réussit à fuir les bolcheviks jusqu’à Vladivostok. La fidèle du tsar ne doit son salut qu’à une place sur un navire en partance pour les États-Unis ».
« May Picqueray, secrétaire le jour, militante anarchiste la nuit, dépose un colis piégé à l’ambassade américaine de Paris. »

Révolution
« Au début des années 1920, la Russie attire tous ceux qui aspirent à la révolution mondiale. »
« En 1923, l'Allemagne est ruinée et la France occupe la Ruhr ».
« La journaliste suédoise Elise Ottesen milite pour la contraception et les droits des femmes ».
« Alors que le futur Hô Chi Minh rejoint à Moscou les rangs du Komintern, la Française May Picqueray s'insurge contre la violence de la politique conduite par Trotski ».
« Émigrée aux États-Unis, Marina Yourlova s'accroche à son rêve de devenir danseuse ».
« Ouvrier agricole sur un grand domaine du Mecklembourg, Rudolf Höss place tous ses espoirs dans un certain Adolf Hitler... »

Révolution
« Tandis que des privilégiés vivent joyeusement les Années folles, des millions de personnes vivent dans la plus extrême pauvreté ».
« Fin 1927, nombreux sont ceux qui s’endettent massivement grâce au crédit à la consommation inventé aux États-Unis ou qui spéculent sur les actions. Le Vendredi noir de 1929 fait voler en éclats tous les espoirs de prospérité ».
« Pour sauver le "One-Two-Two", le bordel de luxe qu'il a ouvert à Paris, Marcel Jamet accepte de collaborer avec la police ».
« Sorti de prison, Hans Baimler s'éprend d'une camarade du parti ».
« Albert, le compagnon d'Elise Ottensen, noue une liaison avec Alfa, 18 ans ».
« La politique monétaire de Mussolini ruine l'empire textile fondé par Silvio Crespi ».
« Entamant en Autriche ses études de médecine, Edith Wellspacher fait la connaissance de Max Wachstein, un jeune interne juif… »

Promesses
« En 1932, le chômage de masse atteint des records. Des millions de personne connaissent la famine ».
« En Allemagne, la République de Weimar joue sa survie ; communistes et nazis s'affrontent violemment. Hitler devenu chancelier, les juifs et les communistes sont victimes d'une féroce répression. Le député communiste Hans Beimler est interné à Dachau. Grâce au soutien de Himmler, Rudolf Höss intègre la SS ».
« Sa carrière compromise par l'avènement du cinéma parlant, l'actrice Pola Negri pense rentrer en Europe malgré les réserves de son ami, le cinéaste Ernst Lubitsch ».
« En Angleterre, Lord Redesdale autorise l'une de ses trois filles, fascinée par Hitler, à partir pour Berlin. »

Trahisons
Au milieu des années 1930, l'Allemagne connaît de nouveau le plein emploi. En France, le Front populaire arrive au pouvoir tandis qu'en Espagne Franco déclare la guerre aux républicains. Comblée, Unity Mitford accompagne Hitler aux Jeux olympiques qui s'ouvrent à Berlin. À Moscou, l'étudiant en médecine Stepan Podlubny est forcé par le NKVD à espionner son entourage. Au "One-Two-Two", à Paris, Marcel Jamet doit faire de même pour le compte des services de renseignement. Mariée à Max Wachstein, Edith Wellspacher entame une liaison avec Bert Springer, un charismatique médecin proche des nazis. Hans Beimler rejoint en Espagne les Brigades internationales pour prendre part à la guerre civile.

À la vie, à la mort
Après l'annexion de l'Autriche en mars 1938, la Nuit de cristal pousse de nombreux juifs à l'exil. Pour Edith Wellspacher, l’Anschluss est un choc. Max, son compagnon dont elle attend un enfant, est interné à Dachau.
« De retour en Angleterre, Unity Mitford tente de promouvoir auprès des influents amis de son père une alliance entre l’Angleterre et l'Allemagne ».
« Sans nouvelles de sa mère depuis des mois, Stepan Podlubny est soumis à une pression croissante du NKVD ».
« Pola Negri, qui espère renouer avec ses succès d’antan, tourne plusieurs films pour les studios de l'UFA à Berlin ».
« Marcel Jamet continue de glaner dans sa maison close des informations pour les services secrets français. Il apprend que les Allemands se préparent à la guerre… »


« Les rêves brisés de l’entre-deux guerres » par Frédéric Goupil et Jan Peter
Allemagne, France, Les Films d'ici, 2018, 8 × 52'
Avec Solène Rigot, Robinson Stevenin, Alexandre Nguyen, Roxane Duran, Jan Krauter, Machalina Olszanska, Natalia Witmer, Gennaro Cannavacciulo, Joel Basman, Rebecka Hemse, David Acton, Charlotte Merriam & Piotr Skvortsov
Auteurs : Jan Peter, Frédéric Goupil & Camilla Ahlgren
Image : Jürgen Rehberg
Coproducteurs : Swr,Arte Deutschland,Arte France,Arte GEIE,Orf,Ceska Televize,Toute L’histoire Ab Productions,Les Films Hatari
Son : Marc Thill
Direction de production : Benedicte Hermesse & Sébastien Autret
Montage : Susanne Schiebler, Thialy Sow, Ursula Pürrer & Antje Zynga
Musique Originale : Laurent Eyquem
Mixage : Gregor Bonse
Producteur : LOOKSfilm - Gunnar Dedio, Les Films d’ici - Serge Lalou & Iris Production SA - Nicolas Steil
Partenaires : Tvp,Svt,Yle,Dr,Film Fund Luxembourg,Mdm,Filmförderung Baden- Württemberg,Cnc,Strasbourg. Eu,Grand Est,Sga,Sacem,Copie Privee, Procirep Angoa,Sofitvcine,Cofinova,Cofiloisirs,Creative Europe
1ère partie : Survivre (Überleben) sur Arte le 11 septembre 2018 à 20 h 50
2e partie : Paix (Frieden) sur Arte le 11 septembre 2018 à 21 h 45
3e partie : Décisions (Entscheidungen) sur Arte le 11 septembre 2018 à 22 h 35
4e partie : Révolution (Revolution) sur Arte le 12 septembre 2018 à 20 h 55
5e partie : Révolution (Crash) sur Arte le 12 septembre 2018 à 21 h 50
6e partie : Promesses (Versprechen) sur Arte le 12 septembre 2018 à 22 h 40
7e partie : Trahisons (Verrat) sur Arte le 13 septembre 2018 à 20 h 55
8e partie : À la vie, à la mort (Krieg) sur Arte le 13 septembre 2018 à 21 h 50   
                 
A lire sur ce blog :
Articles in English
Les citations sont dArte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire