Citations

« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement et le commencement de tout est le courage » (Vladimir Jankélévitch).
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit » (Charles Péguy).

mercredi 27 février 2019

« Les Croisés, une brève histoire de la Terre sainte »


Arte diffusa sur son site Internet, dans le cadre d’Invitation au voyage (Stadt Land Kunst), « Matisse en Bretagne / Terre sainte / Floride  » (Matisses Bretagne / Das Heilige Land / Die Florida-Keys) par Fabrice Michelin. Visible sur Internet, « Les Croisés, une brève histoire de la Terre sainte » évoque, avec un vocabulaire biaisé, le royaume latin de Jérusalem (1099-1291).
Linda Lorin invitait à découvrir « trois lieux qui appartiennent à notre patrimoine artistique, culturel et naturel ». 

Dans ce volet : « En Bretagne, Matisse libère le fauve - Les croisés, une brève histoire de la Terre sainte - L’incontournable : en Floride, les Keys ».

En 1078, les Turcs seldjoukides conquièrent Jérusalem.

« À la fin du XIe siècle, alors que les Seldjoukides interdisent aux chrétiens l’accès au tombeau du Christ, le pape Urbain II lance l’ordre de conquérir Jérusalem ».

La Première croisade (1096-1099) se déroule en réponse à l’appel du pape Urbain II au concile de Clermont (27 novembre 1095) pour aider l’empereur byzantin Alexis Ier Comnène ainsi que les chrétiens d’Orient et libérer la Terre Sainte.

Le 15 juillet 1099, les croisés s'emparent de Jérusalem. Sont fondés les États latins d’Orient qui disparaissent en 1291 avec la chute d'Acre. Ce royaume chrétien institué en Orient était constitué d'un domaine royal et de quatre fiefs principaux ; tous cinq avaient des vassaux. Les principaux fiefs du royaume de Jérusalem étaient le comté de Jaffa - la seigneurie d'Ascalon, la seigneurie d'Outre-Jourdain, ou de Montréal, la principauté de Galilée, ou de Tibériade, et le comté de Sidon.

Cette « première croisade donne naissance au royaume latin de Jérusalem, lequel a façonné la Terre sainte pendant près d’un siècle ».

Hugues de Payns part s’installer à Jérusalem. Il y fonde en 1118-1120, un quart de siècle après la conquête de la ville par les chrétiens, la confrérie des « pauvres chevaliers du Christ et du Temple de Salomon », chargée d’assurer la sécurité des pèlerins ». Son seigneur, le comte de Troyes Hugues Ier, le rejoint rapidement, et devient templier.

Assurés du soutien de Bernard, le célèbre abbé de Clairvaux, les frères du Temple constituent en 1129 le premier ordre religieux-militaire de la chrétienté. « Moines et soldats, faisant vœu de pauvreté, de chasteté et d’obéissance, ils vouent leur existence à la défense de la Terre sainte, jusqu’à la mort ». La mission que s’est fixé l’Ordre : protéger les pèlerins qui se dirigent vers l’Orient, les Lieux saints. Au service du roi de Jérusalem, l’Ordre défend les chrétiens. Les templiers participent aux batailles des croisades.

Contrôlé par les chrétiens durant les croisades (1044-1187 et 1191-1291), Akko ou Saint-Jean-d'Acre est alors une cité-port carrefour par où "transitent pèlerins et commerçants", notamment italiens qui disposent de leur quartier. Des découvertes archéologiques ont mis en valeur la ville souterraine des Croisés - les Mamelouks avaient détruit les niveaux supérieurs pour construire leur ville. Après la chute de Jérusalem (1187), Acre devient le siège du "royaume de Jérusalem".

Les "Croisés ont appris l'utilisation des échalotes de la ville d'Ashkelon, l'utilisation des tapis. Savons, oranges et épices garnissent les marchés européens".

Ce film retrace, grâce à des illustrations médiévales et une carte, ce que fut ce Royaume chrétien doté de châteaux, des forteresses au système militaire élaboré, notamment près du lac de Tibériade, pour protéger les plaines des attaques musulmanes, et ses héros, dont Godefroy de Bouillon, premier souverain de ce royaume chrétien et avoué du Saint-Sépulcre, et le roi Richard Cœur de Lion.

Il évoque, sur le même plan, les massacres des juifs dans les synagogues et ceux des musulmans, conquérants ayant imposé la dhimmitude et interdit aux chrétiens tout accès à leurs lieux saints (Saint-Sépulcre) à Jérusalem, en 1099. De manière erronée et anachronique, il évoque une "Palestine médiévale" (?!) et présente Jérusalem comme un lieu sacré pour les trois religions monothéistes. Il élude le djihad.

En outre, il s'attarde sur l'échoppe à Jérusalem d'un commerçant effectuant des tatouages, une "tradition ancestrale dont les Croisés ont fait la renommée". Le judaïsme interdit le tatouage. 

On peut regretter que les auteurs du film n'aient pas évoqué l'origine du vin blanc Chardonnay : les Croisés auraient rapporté de Jérusalem ce cépage dénommé « Porte de Dieu » (Cha’ar – porte, Adona’ï – Dieu). 


« Matisse en Bretagne / Terre sainte / Floride   » par Fabrice Michelin
France, Elephant Doc, 2018, 39 min
Sur Arte le 28 décembre 2018 à 16 h 40, sur le site Internet du 28/12/2018 au 25/02/2019
Visible sur Internet 

Articles sur ce blog concernant :
Articles in English 
Les citations sont d'Arte et du reportage.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire