Citations

« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement et le commencement de tout est le courage » (Vladimir Jankélévitch).
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit » (Charles Péguy).

samedi 6 octobre 2018

Xavier Bureau, dessinateur


Né en 1943, Xavier Bureau est un dessinateur autodidacte. Il a choisi comme pseudonyme d’artiste de Burlingue. L'une de ses oeuvres sera mise en vente lors du 5e Salon des Arts, exposition-vente (13-14 octobre 2018) organisée par la loge Ben Gourion du B'nai B'rith France à Paris, au profit des Amis français du Maguen David Adom.


Né en 1943, Xavier Bureau est un dessinateur autodidacte.

Il a été galeriste durant presque 40 ans à la galerie Katia Granoff et à la Galerie de la Présidence.

Pendant 18 ans, il a aussi été illustrateur pour L'Arche, magasine alors mensuel du FSJU (Fonds social juif unifié).

Il prise particulièrement les « grotesques » et les burlesques des XVIe et XVIIe siècles.

En 2014, la Libraire Lardanchet a invité à découvrir le créateur de gouaches « narratives et lisibles », soulignait cet admirateur de Chaval et Topor. Pourquoi la gouache ? Pour son « côté ductile et enfantin » et car elle autorise les repentirs…

Cet autodidacte « dessine sans se prendre au sérieux d’élégantes plaisanteries ». Cette élégance est patente dans ses œuvres sur papier inspirées du style fleuri de la fin de l’Ancien régime : elle se révèle ainsi dans le souci du détail et de la composition sur le thème de la Belle et la Bête galante (« Le Lion amoureux » d’une marquise).

Burlingue a développé un univers intriguant qui associe fantaisie, bizarre et ironie sans cruauté dans une atmosphère parfois onirique. C’est le cas par exemples des angelots jouant au billard, des chevaux interrompant leur combat pour une drôle de « pause-café » ou de la Gargouille songeuse, accoudée à une église de Notre-Dame mobile « dans une nuit hugolienne ».

Sous un apparent classicisme, sourdent l’étrangeté et l’incongruité qui rappellent le surréalisme. Voyez cette juxtaposition d’éléments sans rapport, ce kaléidoscope ordonné (« Capharnaüm ») ou ce « Trafic » de véhicules et chauffeurs si variés : le clown vélocipédiste, le Pape dans son édifice religieux roulant, la Montgolfière ou ce tank. L’imaginaire fertile de l’artiste empreinte aux mythologies extrême-orientale, avec un dragon conduisant des Élégantes si françaises dans un carrosse doré, et gréco-latine avec les chevaux ailés, tel « Le nid » qui réunit des Pégase à peine éclos.

Ce monde est peuplé de gens du voyage et de personnages de spectacles (Arlequin) mis en scène. Peut-être une réminiscence du bref passé d’acteur de Burlingue, qui soigne les gestuelles. Cet amateur d’aphorismes aime représenter la comédie dans la comédie, comme un jeu en abysses : un fou ouvre son ventre, laissant apercevoir une scène de Guignol. D’un théâtre de marionnettes, le peintre nous en montre d’étranges coulisses, comme si la réalité derrière le jeu demeurait confuse, composée d’êtres humains quasi démantibulés ou aux corps entremêlés avec ceux de chevaux, d’individus se démenant dans tous les sens pour manipuler des figures stéréotypées. Et comme si, derrière le rire du public, se dissimulait un certain désespoir.

L'oeuvre "Le rêve d'Alice" de Xavier Bureau sera mise en vente lors du 5e Salon des Arts, exposition-vente (13-14 octobre 2018) organisée par la loge Ben Gourion du B'nai B'rith France à Paris, au profit des Amis français du Maguen David Adom. Cette 5e édition est parrainée par le prestigieux artiste Hervé Télémaque. 

Elle bénéficie de la collaboration de Rémy Aron, Président d’honneur, artiste reconnu internationalement, ancien Président de la Maison des Artistes et le Président fondateur de l’AFAP (Association Française des Arts Plastiques) et de Hannah Landau, notre commissaire d’expositions en Israël et en France (notamment au Centre Rachi à Paris). Cette manifestation se tiendra à l'Office notarial, 51 avenue Montaigne, 75008 Paris.


Les 13 et 14 octobre 2018
A l'Office notarial
51 avenue Montaigne, 75008 Paris.
Visuels :
Xavier Bureau 
Pause-Café
Trafic
Salon de Peinture
Promenade sentimentale
Pierre Desproges
« Le Rêve d’Alice »
81 cm x 61 cm
Prix du tableau : 1 000 €

Articles sur ce blog concernant :
Articles in English
Cet article a été publié par L'Arche.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire