mardi 16 février 2016

Frank Lalou, calligraphe


Peintre, vidéaste, calligraphe, Frank Lalou propose le 17 février 2016 à 18 h 30, au Musée d'art et d'histoire du Judaïsme (MAHJ), un atelier découverte de la calligraphie. "Après avoir formé leur œil sur des écrits de la collection, les participants s’exerceront à la calligraphie, guidés par l’intervenant".


Né dans une famille Juive ayant quitté le Maroc, Frank Lalou est fasciné dès son enfance à Marmande par la calligraphie et passionné par le compositeur Jean-Sébastien Bach. 

A 25 ans, il a présenté ses calligraphies lors de sa première exposition, vu une de ses œuvres littéraires publiée et réalisé un spectacle joignant musique et calligraphie.

En 2000, grâce à l’invention du calamophone, il a permis au public de ses spectacles d’entendre le son de sa plume quand il calligraphiait.

Il a introduit la calligraphie sur des supports variés : vitraux, sculpture, tapis, vidéo, mobilier, etc. Il a innové par le « livre unique » (Le Grand livre du Cantique des cantiques).
Parallèlement à son activité de plasticien, cet artiste se consacre à l’illustration de livres, l’écriture d’essais (Le Grand livre du Cantique des cantiques).

« Depuis 2003 Frank Lalou a mis au point un concept de livre qui permet d'allier ses différentes passions. Un Livre Installation est un ensemble de cahiers de 4 pages disposables au sol ou sur des meubles ».

Il a exposé en France, Grande-Bretagne, au Japon, Canada et Maroc, ainsi qu’aux Etats-Unis.

Sa spécialité ? « Respecter les trois règles rigoureuses du calligraphe : un trait, un geste, un souffle. Chaque trait doit être parfait, exécuté sans reprise ni repentir », m’avait expliqué l’artiste en 2007. 

Ses inspirations : la littérature, souvent des poèmes, notamment ceux de Hannah Senesh.

Frank Lalou a aussi inclus des photos érotiques dans ses œuvres pour restituer la dimension humaine et érotique de textes empreints de poésie.

Il conçoit des spectacles  alliant vidéo, musique de Didier Douet et danse avec son épouse Tina Bosi. « Alphabets », spectacle associant la lectrice-danseuse Tina Bosi sur une musique de Didier Douet interprétée au violoncelle par Marie-Eve Ronvaux, a eu lieu le 17 février 2007. L’artiste a réalisé des calligraphies grand format par vidéo-projection et animé un atelier de calligraphie le 15 février 2007.

En 2007, l’association « Autour de la lettre » a montré, au Viaduc des Arts à Paris, une trentaine d’œuvres – une dizaine de toiles en noir et blanc, une vingtaine de créations sur papier et en couleurs -, ainsi qu’un livre unique (Si je t’oublie Jérusalem) dans le cadre de l'exposition « Danse avec les lettres » de Frank Lalou.

Pour la quatrième année consécutive, Frank Lalou a dirigé un mercredi par mois un atelier de calligraphie hébraïque les 29 octobre, 12 novembre et 17 décembre 2014, de 19 h à 21 h, à la Médiathèque Alliance Baron Edmond de Rothschild de l'Alliance israélite universelle (AIU). Cet atelier sera précédé d’une présentation de la symbolique de l’alphabet hébreu.

Le 22 octobre 2015, à 20 h, à l’occasion de la sortie de son livre Les Lettres sacrées de l’alphabet hébreu, aux éditions Trédaniel, Frank Lalou "proposa une conférence-signature illustrée sur la symbolique de l’Alphabet Hébraïque. A la Médiathèque Alliance Baron Edmond de Rothschild de l'Alliance israélite universelle (AIU), il exécuta en direct ses calligraphies, reproduites sur grand écran. "Selon la tradition juive, les lettres de l’alphabet hébreu sont plus que des signes d’écriture et de communication entre humains: elles sont les énergies avec lesquelles Dieu créa le monde. Les archéologues, eux, pensent que l’histoire des lettres a commencé entre le Sinaï et le Néguev. Comment ne pas être profondément fasciné par ces 22 questions que sont les lettres? Voir l’artiste exécuter en direct ses calligraphies, reproduites sur grand écran, est une expérience rare à ne pas manquer".


Le 22 octobre 2015

Les 29 octobre, 12 novembre et 17 décembre 2014
A la Médiathèque Alliance Baron Edmond de Rothschild 
6 bis, rue Michel-Ange. 75016 Paris

Cet article a été publié en une version plus concise par L'Arche. Il a été publié sur ce blog les 28 octobre 2014, 20 octobre 2015.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire