Citations

« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement et le commencement de tout est le courage » (Vladimir Jankélévitch).
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit » (Charles Péguy).

dimanche 23 septembre 2018

« Le violoniste de Florence » par Paul Czinner


Arte diffusera le 25 septembre 2018 « Le violoniste de Florence » (Der Geiger von Florenz) par Paul Czinner. « Une jeune femme se faisant passer pour un adolescent pose dans l’atelier d’un peintre florentin... Imbroglio et tension érotique à la lisière des genres. »
  

Paul Czinner (1890-1972) est un producteur, metteur en scène, réalisateur, scénariste et producteur britannique né dans une famille juive à Budapest, alors dans l’empire austro-hongrois et actuellement en Hongrie.

Malgré son talent précoce dans l’exercice du violon, il s’oriente vers des études de littérature et de philosophie à Vienne. Il débute comme journaliste, puis s’affirme comme metteur en scène, écrivain et producteur à Budapest, puis à Vienne (actuelle Autriche).

1919. Il s’oriente dans l’industrie cinématographique comme réalisateur (Homo Immanis, Inferno), puis scénariste et producteur. Il s’illustre dans le genre Kammerspiel (jeu de chambre) qui emprunte au théâtre la règle des trois unités - temps, action et lieu – et recherche un naturalisme social, un jeu simple.

Il se fiance avec la comédienne Gilda Langer. Celle-ci décède en 1920 de la grippe espagnole.

Sorti en 1924, Nju - Eine unverstandene Frau (Husbands or Lovers) a pour principaux interprètes Elisabeth Bergner, Emil Jannings et Conrad Veidt.

Dans sa filmographie, figurent des adaptations de pièces de théâtre : Mélo (1932), d’après Henri Bernstein (version française), Comme il vous plaira (As You Like It, 1936) d’après Shakespeare… Cette pièce a déjà pour thème le déguisement de l'héroïne en jeune homme.

Ambiguïté
En 1926, par Paul Czinner réalise « Le violoniste de Florence » (Der Geiger von Florenz) avec Walter Rilla, Elisabeth Bergner et Conrad Veidt. « Une jeune femme se faisant passer pour un adolescent pose dans l’atelier d’un peintre florentin... Imbroglio et tension érotique à la lisière des genres. »

« Pour échapper à son internat, Renée, une jeune femme malicieuse, se déguise en garçon. Affublée de vêtements masculins, elle s’enfuit en Toscane où un jeune peintre lui propose de devenir son modèle : l'adolescent au teint frais lui semble parfait pour sa série intitulée "Le violoniste de Florence". Durant les longues séances de pose, Renée joue de son violon avec passion, et très vite, la jeune travestie devient une véritable muse pour l’artiste. S’installe alors une tension érotique aux contours flous… »

« Pour leur deuxième collaboration, le réalisateur Paul Czinner écrivit un rôle presque sur mesure pour Elisabeth Bergner, dont les traits fins et juvéniles semblaient destinés aux personnages androgynes. »

« Les deux artistes travailleront encore ensemble à plusieurs reprises. »

Exil
Fuyant le nazisme, les deux artistes juifs s’installent à Londres où ils se marient, puis en 1940 aux Etats-Unis où ils travaillent à Broadway.

Ils reviennent en Grande-Bretagne en 1951. Paul Czinner adapte au cinéma des opéras, dont Don Giovanni.


« Le violoniste de Florence » par Paul Czinner
Allemagne, UFA, 1926, 83 min
Image : Otto Kanturek, Adolf Schlasy, Arpad Viragh
Musique : Giuseppe Becce
Producteur/-trice : Erich Pommer
Scénario : Paul Czinner
Acteurs : Walter Rilla, Elisabeth Bergner, Conrad Veidt, Nora Gregor, Grete Mosheim, Décors de film : Erich Czerwonski
Sur Arte le 25 septembre 2018 à 0 h 30
Visuels :
Elisabeth Bergner et Walter Rilla
Conrad Veidt et Elisabeth Bergner
© DIF/ZDF

Articles sur ce blog concernant :
Articles in English
Les citations sont d'Arte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire