lundi 27 mars 2017

« Milton Gendel, 50 ans du regard d’un photographe-reporter »


La Galerie en Atelier Aroa présente pour la première fois en France des œuvres du photographe américain juif Milton Gendel né en 1908. Dans le cadre du Mois de la Photo du Grand Paris, AROA présente une rétrospective du travail de 1946 à 2000 de cette figure majeure de la photographie et de l'histoire de l'art du XXe siècle. Un témoin de la métamorphose de l'Italie dans l'après-guerre - cinéma néoréaliste, boom économique, dolce vita de la jet-set, Cinecittà ou Hollywood sur le Tibre -, de la guerre ayant amené  les communistes au pouvoir de la Chine... Vernissage le 28 mars 2017 de 17 h à 22 h.

Milton Gendel est né à New York en 1918 dans une famille juive originaire de Russie.

Il « a été assistant de Meyer Schapiro à la Columbia University de New York en 1939 et 1940 ». 

Dès 1941, Milton Gendel fréquente André Breton et les Surréalistes qui ont fui l’Europe occupée ou menacée par le nazisme. 

Après avoir collaboré pour la « Camouflage Engineering Company » en 1942, Milton Gendel « s’engage dans l’armée américaine ». 

En vue de son affectation en Chine, il « étudie le chinois à Yale ; en 1945, il est en service à Kunming et ensuite assigné à la « section historique » à Shanghai. À Formose (Taïwan) il participe à la capture du Gouverneur japonais de l’île, le Général Ando ». Il assiste au rapatriement de Chine au Japon de trois millions de Japonais.

Fin 1949, Milton Gendel s’installe en Europe en résidant à Rome - bourse Fullbright - à partir de 1950. Il travaille dans le cadre du Plan Marshall. Son mariage avec Evelyn, qui l'avait rejoint en Italie, prend fin au bout d'un an.

Milton Gendel initie en 1951 sa collaboration comme consultant pour la culture et les relations publiques auprès d’Adriano Olivetti, patron engagé de l'Italie d'après-guerre. De son union avec Vittoria Olivetti, ancienne belle-fille d'Adriano Olivetti, naissent deux jumeaux, Sebastiano et Natalia.

Puis Milton Gendel devient consultant éditorial d’Alitalia.

Membre honoraire de l'Académie américaine à Rome, Milton Gendel fréquente cette institution dès les années 1950, sous la direction de l’historien d’art Laurance P. Roberts.

En 1962, Milton Gendel épouse Judith Montagu, amie de la princesse Margaret. Le couple a une fille, Anna. Judy décède en 1972.

Milton Gendel se lie d’amitié avec le photographe Ernest Nash, dirigeant la collection de photographies à l’Académie qui l’a inspiré pour sa série des scènes romaines et italiennes. 

Photos de la Sicile (1950), reportage de 1954 dans les Pouilles, vues de Rome, d’intérieurs de palais et villas historiques en Italie, couvertures des Biennales de Venise et chronique complète du Jardin des Tarots de Niki de Saint Phalle à Garavicchio (Toscane)… Ces clichés de monuments et de vues de paysages péninsulaires constituent « une iconographie ainsi qu'une histoire sociale de l’Italie : de la pauvreté de l'après-guerre au miracle économique, de la Rome de la « dolce vita », également surnommée « Hollywood sur le Tibre » des années 50 et 60 jusqu’à la génération actuelle ». 

Epoux de l'artiste Monica Incisa depuis 1982, Milton Gendel est « correspondant de la revue newyorkaise ARTnews dès 1954, co-commissaire à la Biennale d’art de Venise pour le pavillon des États-Unis (1977), rédacteur de Illustrated History of Italy - Histoire Illustrée d'Italie - (éd. Weidenfeld & Nicolson et Rizzoli) et d’une série de 25 volumes sur les grands monuments du monde (Wonders of Man) éd. Newsweek et Mondadori) ». 

« Avec 72.000 négatifs et 60 albums, la collection de Milton Gendel couvre plus de 70 ans de sa vie en Europe, Asie et Amérique. Par son travail, Milton Gendel a beaucoup voyagé en Europe, toujours attentif à la création et au monde de l’art. Dans l’armée puis par son métier de grand reporter, il a également couvert des sujets historiques et de société ». 

Méconnue, voire ignorée en France, l’oeuvre de Milton Gendel « permet une meilleure connaissance du monde artistique et social européen et américain du XXe siècle ». 

Artistes - Niki de Saint Phalle, Salvador Dalí, Tancredi, Jean Tinguely, Alberto Burri, Alberto Giacometti, Toti Scialoja, Fausto Melotti, Piero Dorazio, Lucian Freud, Stanley William Hayter, Henry Moore, Isamu Noguchi -, collectionneurs - Paul Getty, Peggy Guggenheim, Giovanni et Marella Agnelli -, architectes, critiques et historiens - Iris Origo, Mario Praz, Philip Johnson, John Pope-Hennessy, Giulio Carlo Argan, Bruno Zevi, John Russell, Carlo Pietrangeli, André Chastel, Federico Zeri, Carlo Bertelli, Palma Bucarelli -… Tous ont été photographiés par Milton Gendel.

Milton Gendel a aussi effectué des reportages photographiques en France, au Royaume-Uni, en Belgique, aux Pays-Bas, en Autriche, Allemagne, Grèce, Méditerranée et URSS. 

Aux Etats-Unis ? Milton Gendel a aussi saisi Washington Square, lower 5th avenue, uptown, Long Island et ailleurs aux États-Unis, avec des personnalités comme Gore Vidal, Willem de Kooning, Tom Hess, Harold Rosenberg, S.I. Newhouse, le galeriste et marchand d’art Leo Castelli, etc. 

Proche de la famille royale britannique, Milton Gendel a été autorisé à réaliser des reportages dans les châteaux royaux de Balmoral, Kensington Palace, Clarence House et Sandringham. Il capte les occupations de la Reine Elisabeth II, le Prince Philip, la Reine mère et d’autres membres de la famille royale. La Princesse Margaret « apparaît lors de visites des monuments et palais d’Italie sur plus de 40 ans ».

Les reportages historiques de Milton Gendel « incluent la capture du Gouverneur japonais de Formose, le Général Ando, en 1945, des photos de Hong-Kong, Shanghai, Formose (Taïwan), Canton, Suchow, Pékin (1945-1946), le couronnement du Roi du Sikkim en 1965 et un tour de l'Éthiopie, en particulier un village Falasha (communauté de Juifs éthiopiens) en 1973 ». 

Les œuvres de Milton Gendel ont enrichi des collections publiques et privées du monde entier et font l’objets d’expositions en Italie, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. 

C’est donc un hommage que la galerie en Atelier AROA, dirigée par Marie-Claude Le Floc’h, Maire-adjointe à La Culture et au Patrimoine de la ville de Neuilly-sur-Seine, offre à ce quasi-centenaire en le faisant découvrir en France et notamment à Paris, ville où il a souvent séjourné. 

Cette exposition « propose le regard sur la seconde moitié du XXe siècle d’un homme hors du commun qui fut à la fois un grand voyageur et observateur de son temps, un acteur important de la culture en Europe et aux Etats-Unis, l’ami des artistes et célébrités du milieu de l’art et un proche des grands de ce monde, notamment de la famille royale d’Angleterre ». 

L’exposition a sélectionné « 70 tirages en noir et blanc - paysages, scènes de vie, photo-reportages, portraits de personnalités -, autant de témoignages d’une époque proche dans laquelle chaque visiteur peut se retrouver ». 

Maria Sensi, historienne d’art et commissaire de l’exposition, sera présente à la galerie tous les jeudis. 

A l’occasion du « week-end diagonal » du Mois de la Photo les 29 et 30 avril, le samedi 29 avril à 17 h, est prévue une table ronde sur la vie et l’oeuvre de Milton Gendel animée par Maria Sensi, avec Barbara Drudi, professeur d’histoire de l’art à l’Académie des Beaux -Arts de Florence, auteur de l’ouvrage Milton Gendel Photographies et écrits sur l'art. Profil biographique d'un Américain très « cool »: du New York des Surréalistes à la Rome des artistes abstraits (Quodlibet, Macerata - Italie, avril 2017). Une vidéo inédite sur Milton Gendel sera aussi présentée. 


Du 30 mars au 30 avril 2017. Vernissage le 28 mars 2017 de 17 h à 22 h.
A la Galerie en Atelier AROA
38, boulevard Inkermann - 92200 Neuilly-sur-Seine
Tél. : 06 80 07 32 18
Jeudi, vendredi et samedi de 13 h 30 à 19 h. Autres jours sur RV ; dimanche compris
La galerie sera aussi exceptionnellement ouverte en nocturne jeudi 6 avril jusqu’à 21 h et dimanche 30 avril de 13 h 30 à 19 h

Visuels : Copyright Milton Gendel
Milton Gendel
Affiche. Madame Lucrezia, Rome, 1983
Peggy Guggenheim et Pegeen Vail, Venise, 1950
André Chastel, Mykonos, Grèce - 1957
Porche de la Galerie Borghèse, Rome - 1996
Les rapatriés, Shanghai, 1946.
Salvador Dalí, Paris, 1970
Leo Castelli, New York, 1982
La reine Elisabeth II, Balmoral, 1976
Gangtok - 1965
Vucciria, Palerme, 1950

A lire sur ce blog :
Les citations proviennent du dossier de presse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire