lundi 1 janvier 2018

« West Side Story » par Robert Wise


Arte diffusera le 1er janvier 2018 « West Side Story » par Robert Wise. « Tony, ex-leader des Jets, tombe sous le charme de Maria, la sœur du chef des Sharks, le gang rival... La transposition au New York des années 1950 de la tragédie de Shakespeare « Roméo et Juliette ». Un chef-d’œuvre de la comédie musicale, chorégraphié par Jerome Robbins, avec Natalie Wood et George Chakiris ».
En 1947, Jérome Robbins propose à Leonard Bernstein et Arthr Laurents de collaborer à une adaptation musicale de Roméo et Juliette, tragédie de William Shakespeare. Le thème ?  Le conflit entre une famille irlandaise catholique et une famille juive vivant dans le Lower East Side of Manhattan pendant la période de Pessah (Pâque juive)/Pâques. Mais tous se rendent compte que ce thème avait déjà été abordé par Abie’s Irish Rose. Ils abandonnent donc leur projet artistique.

Vers 1955, ils retravaillent ce projet artistique en choisissant l’opposition entre des jeunes d’origine irlando-polonaise à d’autres, porto-ricains.

Inspiré de Roméo et Juliette, produit par Robert E. Griffith et Harold Prince, West Side Story est créé à Broadway en 1957. L’œuvre est signée par Leonard Bernstein, Stephen Sondheim (lyrics) et Arthur Laurents (livret). Fils d’immigrants juifs russes, Jérome Robbins  est l’auteur de la chorégraphie et de la mise en scène, Oliver Smith des décors et Irene Sharaff des costumes. Par son thème tragique et social, par sa langue parlée au réalisme souvent inventé, par ses airs mémorables - Something's coming, Maria, America, Somewhere, Tonight, Jet Song, I Feel Pretty, One Hand, One Heart, Gee - et ses scènes de danse, West Side Story a bouleversé le théâtre musical américain. Un succès artistique et public : 732 représentations à New York, avant une tournée triomphante.

Oscar
Upper West Side, « New York, 1954. La bande des Jets, jeunes Blancs d'origine irlandaise et polonaise, affronte les Sharks, des immigrés porto-ricains qui empiètent sur leur territoire. Dans le West Side, la rivalité entre les deux gangs est sans bornes. Mais un soir, Riff, le chef des Jets, réussit à convaincre son ami Tony, ex-leader du groupe, de venir à un bal organisé en terrain neutre avec les Latinos. Le jeune homme tombe sous le charme de Maria, la sœur du chef des Sharks, Bernardo. Un coup de foudre qui renforce les hostilités. Les deux amoureux bravent alors les interdits pour vivre coûte que coûte leur passion ».

« Transposée dans l'univers des tensions interethniques à New York, dans les années 1950, cette adaptation de "Roméo et Juliette" marque un tournant dans l'histoire de la comédie musicale. C'est la première fois qu'une œuvre traite d'un sujet aussi sérieux que la haine raciale tout en démontant le rêve américain, tantôt avec noirceur, tantôt avec humour, notamment dans « America ».

"Une séquence emblématique dans laquelle Bernardo ironise sur les illusions d'Anita, sa flamboyante fiancée portoricaine, « amoureuse de l'oncle Sam » – tous deux récolteront un Oscar du meilleur second rôle pour leur prestation. Si leur duel survolté est devenu culte, c'est aussi pour sa scène de danse à couper le souffle qui illustre le talent de Jérôme Robbins" qui emprunte à la danse classique et moderne ainsi que le jazz, les mouvements de robes du flamenco... "La scène d'ouverture, rythmée par l'énergie communicative des danseurs, est également un ballet d'une précision folle".

"La partition de Leonard Bernstein, qui mêle jazz, classique et mambo, a contribué elle aussi à faire entrer "West Side Story" dans la légende, les grands airs comme « Maria » ou « Somewhere » devenant des classiques du genre ». Stephen Sondheim a su écrire des paroles dans des registres différents : romantisme, politique - rêve américain écorné et critique de Puerto Rico - par un style concis et incisif...

Lors de la 34e cérémonie des Oscars, le 9 avril 1962, le film est distingué par dix Oscars sur onze nominations : Art Direction (Color) - Art Direction: Boris Leven; Set Decoration: Victor A. Gangelin, Cinematography (Color) - Daniel L. Fapp, Actor in a Supporting Role - George Chakiris, Costume Design (Color) - Irene Sharaff, Actress in a Supporting Role - Rita Moreno, Directing - Robert Wise, Jerome Robbins, Best Motion Picture - Robert Wise, Producer, Music (Scoring of a Musical Picture) - Saul Chaplin, Johnny Green, Sid Ramin, Irwin Kostal, Film Editing - Thomas Stanford, Sound - Todd-AO Sound Department, Fred Hynes, Sound Director; and Samuel Goldwyn Studio Sound Department, Gordon E. Sawyer, Sound Director.

Le film figurait aussi dans la catégorie Writing (Screenplay--based on material from another medium) - Ernest Lehman.


« West Side Story » par Robert Wise
Etats-Unis, 1961
Auteurs : Arthur Laurents, William Shakespeare
Image : Daniel L. Fapp
Montage : Thomas Stanford
Musique : Irwin Kostal, Leonard Bernstein
Production : The Mirisch Corporation, Seven Arts Productions
Producteur : Robert Wise
Scénario : Ernest Lehman
Acteurs : Natalie Wood, Richard Beymer, Russ Tamblyn, George Chakiris, Simon Oakland, Ned Glass, William Bramley
Sur Arte le 1er janvier 2018 à 20 h 55

Visuels :
Scènes du film
Russ Tamblyn (au centre)
Natalie Wood et Rita Moreno
© MGM

Les citations sont d'Arte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire