Citations

« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement et le commencement de tout est le courage » (Vladimir Jankélévitch).
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit » (Charles Péguy).

lundi 29 septembre 2014

« Que la lumière soit ! » de Yoël Benharrouche


La galerie Nuances et lumière a présenté une exposition individuelle d'œuvres récentes – acryliques sur toiles - du peintre Yoël Benharrouche. Cet artiste israélien exprime sa foi dans l’harmonie et le bonheur du couple. Il imprègne son art lyrique, mêlant des influences cubistes à l’art calligraphique à son goût pour les collages, d’une dimension spirituelle juive marquée par la place centrale de Jérusalem. Un de ses tableaux est proposé lors de la vente aux enchères au profit de la WIZO, le 29 septembre 2014, aux Salons Hoche (Paris).


Né en 1961 à Beer-Sheva (Israël), Yoël Benharrouche s’installe avec sa famille à Nice en 1974, et suit les cours à l’Ecole des Beaux-arts jusqu’en 1985. Parallèlement, il étudie les textes bibliques. Il vit en Israël depuis 1993.

Cet artiste peint toujours le mouvement, le déséquilibre comme moteur pour avancer.

Il offre une vision dynamique et douce de la vie. Ses personnages portent des costumes orientaux, aux pantalons bouffants, et sont parés de chevelures ondoyantes. Il les met en scène comme des personnages de spectacles musicaux, jouant de la guitare ou du piano. Le couple composé d’êtres complémentaires vit en fusion (« Le cercle est une forme qui révèle la vie »).

Il affectionne les paysages de cités ensoleillées caractérisées par des maisons aux hautes coupoles (« Ville du ciel sur les trois roues de l’équilibre »).

En 2004, à la Galerie Art Symbol, des influences cubistes sont plus prégnantes (« Le langage du corps ») dans son exposition Parfum de Terre. Certaines œuvres sont bi-ou trichromes, saturées de rouge ou bleu (« Un souffle qui me joue les mélodies de l’espace »).

« Je pense que l’Art en général est la preuve que le lien entre la Terre et le Ciel existe et l’artiste doit parvenir à véhiculer cette pensée spirituelle jusqu’au point de sa cristallisation dans la matière », m’expliquait M. Benharrouche en 2004. Et d’ajouter : « La matière et la terre s’imprègnent de ce ciel. La terre devient alors un corps plein d’âme... »

Si vous vous promeniez sur les Champs-Elysées en 2012, vous pouviez aller à la Galerie Bartoux pour découvrir l'exposition de Yoël Benharrouche, présentant une vingtaine d’œuvres narratives et figuratives.

Le tableau Danse de la vie de Yoël Benharrouche est proposé lors de la vente aux enchères au profit de la WIZO, le 29 septembre 2014, aux Salons Hoche (Paris).


Du 18 novembre au 9 décembre 2013
A la galerie Nuances et lumière
4, cours de la liberté - 69003 Lyon, France
Tel. +33(0) 4 37 48 09 71
Du lundi au samedi de 9 h à 19 h 30. Le dimanche de 14 h 30 à 18 h 30
Vernissage le 24 novembre 2013 de 12 h à 21 h en présence de l'artiste

Jusqu’au 4 novembre 2012
Exposition « Que la lumière soit ! »
A la galerie Bartoux, galerie d’art Elysées
Elysées 26 – 26, avenue des Champs-Elysées, 75008 Paris
Tél. : 01 42 89 41 21
Du mardi au samedi de 10 h 30 à 20 h, le dimanche de 11 h à 20 h

Visuels :
Contact silencieux de l'amour
100 x 100 cm 

La grande préparation
100 x 80 cm 

L'amour vécu avec Jérusalem
100 x 80 cm 

L'esprit limpide
50 x 60 cm

Danse de la vie
Terragraphie, technique artisanale avec sable
70 x 110 cm

Articles sur ce blog concernant :
 Cet article a été publié par Guysen, puis sur ce blog le 31 octobre 2012, 22 novembre 2013.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire