Citations

« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement et le commencement de tout est le courage » (Vladimir Jankélévitch).
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit » (Charles Péguy).

mercredi 25 juin 2014

Lisa Seror « Sud-Nord » / Peintures


Dans le cadre du Festival de culture Juive de Cracovie (27 juin-6 juillet 2014) en Pologne, le Palac Sztuki-Palais des Arts invite Lisa Seror à exposer ses toiles « Les Chaises vides », "travaux porteurs du questionnement"  « Où est notre place ? ».  Les toiles de Lisa Seror sont marquées par l’exode familial de la Tunisie natale et la nostalgie d’une convivialité idéalisée et révolue. Vernissage le 26 Juin 2014 à 17 h.

« Le monde choisit notre destin, puis nous reproche notre destinée… »

Celui de la peintre Lisa Seror est marqué par l’exode, le départ de sa Tunisie natale, de La Goulette, port et agréable cité balnéaire près de Tunis, et dont une large part de la population était Juive. L’été, les Tunisois y passaient leur villégiature, déjeunaient sur les plages de sable fin… Lien ferroviaire : le Tunis-Goulette-Marsa (TGM). Ya Hasra ! (Il fut un temps, jadis, en arabe)

C’est la nostalgie qui guide les pinceaux de la blonde Lisa Seror, primée par la Médaille de la Ville de Paris, et imprègne ses soirées musicales mensuelles à son domicile parisien.

De ses premières œuvres, on remarque des scènes fleurant bon l’orientalisme par la représentation théâtralisée de silhouettes aux costumes bariolés dans un patio vers lequel convergent les regards de spectateurs à leurs balustrades.

Les paysages sont rares, mais imprégnés d’une atmosphère quasi-onirique, émergeant ou se fondant dans le ciel azur ou la mer étale.

L’artiste a évolué vers u

n style accordant une place essentielle, quasi-exclusive aux chaises. Des sièges en déséquilibre, bancals, sur des fonds sombres ou ternes. Signes et témoins d’une absence douloureuse, d’un vide perdurant, d’un départ soudain. Vestiges d’un monde disparu.

Ces tableaux, Lisa Seror les griffe comme pour s’agripper dans un passé figé, conférer l’éternité artistique au temps révolu, écrire par la peinture des bribes d’une histoire révolue, parfois idéalisée.

Elle surprend par des rehauts surgissant de couches fines comme des souvenirs tourmentés affleurent soudainement la conscience, et parfois émaillés de lettres hébraïques surgissant d’un fond sombre, semblant brise un voile grège pour avancer, poursuivre leur chemin en faisant entendre leurs mots sur une histoire occultée (Prière).

En 2012, la Galerie Daniel Besseiche a présenté l’exposition « En quête de place… » de la peintre Lisa Seror.

Dans le cadre du Festival des cultures Juives, le Cercle Bernard Lazare a présenté en juin 2013 l’exposition-installation "Oeuvres picturales Tunis-Paris" de la peintre Lisa Seror.

Dans le cadre du Festival de la culture juive de Cracovie (27 juin-6 juillet 2014), le Palac Sztuki- Palais des Arts invite Lisa Seror à exposer ses toiles « Les Chaises vides », "travaux porteurs du questionnement"  « Où est notre place ? ».  


Du 27 juin au 27 juillet 2014
Au Palac Sztuki
Plac Szczepanski 4.  Krakow 31-011. Poland
Tel.: (0-12) 422-66-16, 423-12-55
Vernissage le 26 Juin 2014 à 17 h 

Du 9 au 24 juin 2013
Au Cercle Bernard Lazare
10, rue Saint-Claude. 75003 Paris
Tél. : 01 42 71 68 19
Vernissage le 9 juin 2013 à 16 h 30 avec un intermède musical.

Jusqu’au 24 novembre 2012
33, rue Guénégaud. 75006 Paris
Tél. : +33 (0) 1 40 46 08 08
Du mardi au samedi de 11 h à 19 h

 Visuels :
El Ghriba
Chevauchée ou le pourquoi pas
Egalité des chances (97 x 195)
Technique mixte acrylique-pigments-papiers-de-soie marouflés

Articles sur ce blog concernant :

Cet article a été publié le 21 novembre 2012, puis le 6 juin 2013. Il a été actualisé le 24 juin 2014.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire