Citations

« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement et le commencement de tout est le courage » (Vladimir Jankélévitch).
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit » (Charles Péguy).

jeudi 5 février 2015

Marc-Alain Ouaknin


Rabbin, artiste, Marc-Alain Ouaknin anime Talmudiques, le dimanche de 9 h 10 à 9 h 42, sur France-Culture.


En 2006, au Viaduc des Arts, l’association Autour de la lettre a présenté l’exposition « En attendant l’aurore », soit une trentaine de sculptures en plexiglas, bronze et laiton, une trentaine d’encres de Chine et pastels et une douzaine de photos-montages en couleurs de sculptures autour des lettres hébraïques de Marc-Alain Ouaknin.

Comment expliquer la passion de cet artiste pour la lettre hébraïque ? « Je suis né dedans », confie ce fils de rabbin, rabbin et auteur des Mystères de l’alphabet dans lequel il montre que l’alphabet contemporain provient de l’alphabet proto-sinaïtique.

Sa grand-mère maternelle lui fait découvrir enfant les lettres et le monde de la littérature. A la Yeshiva d’Aix-les-Bains, il « découvre le Talmud qui donne sens à sa vie ». 

« L’aurore, en hébreu, se dit « amoud hachahar », littéralement colonne du noir. L’écriture vint au monde comme un nouveau jour, quelques miettes de nuit sur les pierres du désert, pierres de vie et de construction de l’humanité en mouvement », explique cet artiste.

Ses sculptures en plexiglas transparent coloré par de la poudre de pastel exaltent le mouvement. Elles sont constituées de lettres imbriquées et tenant en équilibre les unes sur les autres. Ces lettres forment des mots – Israël - en élévation dans une colonne ou échelle (de Jacob) invisible. « Ce sont des mots comme Ahava, et les lettres dansent autour du mot, ou Shalom, et les lettres forment une colombe, et bien d’autres ».

Le défi a consisté à insérer et faire tenir debout les lettres, œuvres sculptées en elles-mêmes, dans une forme parfaite, le cercle. Il faisait « éclater les mots, construit des lettres-formes qui s’emboîtent les unes et les fait danser en trouvant à chaque fois l’équilibre qui leur permet de s’élever en toute beauté vers le ciel ».

Dans le cadre de cette exposition, avaient eu lieu l’atelier « L’Alphabet hébreu et ses symboles » et une conférence sur « L’histoire de l’écriture, du proto-sinaïtique à l’alphabet moderne ».

Marc-Alain Ouaknin a signé des essais érudits ou de vulgarisation sur le judaïsme – la Kabbale, la naissance de D. - et la culture hébraïque.

Il anime Talmudiques, le dimanche de 9 h 10 à 9 h 42, sur France-Culture . « Le Talmud est le nom donné à l’immense bibliothèque qui construit et structure la culture juive à partir d’une interprétation créatrice qui recherche le renouvellement permanent du sens et l’actualisation de l’intelligibilité du monde. Cette dynamique est rendue possible par le principe de la mahloquèt, « conflit, confrontation, discussion » qui sous-tend le compagnonnage d’étude. C’est cette lecture que Marc-Alain Ouaknin propose de mettre en œuvre avec ses invités : ils offriront ensemble une exploration des multiples facettes de la pensée juive, de leurs résonances dans la culture occidentale, et de leur mise en perspective avec les autres cultures. Issus du monde de la religion, des arts, des sciences et des lettres, ces invités présenteront et commenteront leurs ouvrages aussi bien qu’une œuvre qu’ils considèrent comme précieuse pour penser les questions de notre temps ».


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire