Citations

« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement et le commencement de tout est le courage » (Vladimir Jankélévitch).
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit » (Charles Péguy).

mercredi 14 novembre 2012

« Le joueur de ping-pong » de Józef Hen


Cet article est publié alors que sort sur les écrans polonais Poklosie, film de Wladyslaw Pasikowski. Celui-ci s'est inspiré du pogrom à Jedwabne.

Né en 1923, Józef Hen est un écrivain, scénariste et cinéaste polonais.
 
 Pendant la Seconde Guerre mondiale, il se réfugie en URSS ; il lutte dans l’Armée rouge, puis dans l’Armée populaire de Pologne.
 
Il écrit en 1947 son livre de souvenirs Kiev, Tashkent, Berlin – the History of a Tramp. Essayiste, biographe, il est l’auteur de romans historiques.

Dans ce roman, il s’inspire d’un fait tragique, thème du livre Les Voisins (2002) de l’historien Jan Tomasz Gross : le 10 juillet 1941, les habitants de Jedwabne et de villages polonais environnants ont brûlé leurs voisins Juifs dans une étable. On estime à 1 600 le nombre de victimes Juives.

Józef Hen reprend cette histoire en changeant le nom du bourg en Cheremiec, et en suivant Mike Murphy, juge américain d’origine polonaise, revenu dans son village natal pour la commémoration de ce pogrom auquel il a assisté enfant : le joueur de ping-pong, l’enfant Juif assassiné sous ses yeux, c’est son ami Zyga Ehrlich...

L’auteur évoque une présence juive en filigrane ou en creux, dans les esprits, la haine antijuive de criminels sans remord.
 
Il livre une réflexion sur le Mal.
 

Józef Hen, Lejoueur de ping-pong. Traduit du polonais par Agnès Wisniewski. Editions des Syrtes, 2010. 200 pages. 19 euros. ISBN : 978-2-84545-153-7
 
Articles sur ce blog concernant :

 Cet article a été commandé, mais n'a pas été publié par L'Arche.

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire