Citations

« Le goût de la vérité n’empêche pas la prise de parti. » (Albert Camus)
« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil. » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement, et le commencement de tout est le courage. » (Vladimir Jankélévitch)
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit. » (Charles Péguy)

lundi 30 mars 2020

« Arizona Junior » de Joel Coen et Ethan Coen



Arte diffusera le 30 mars 2020 « Arizona Junior » (Raising Arizona) de Joel et Ethan Coen (1987). Un couple formé d'une ancienne policière et d'un ancien braqueur se désespère de n'avoir pas d'enfant. Il imagine kidnapper un des quintuplés d'un businessman pour l'élever comme leur enfant... Un film inclassable et drôle avec Nicolas Cage, Holly Hunter et John Goodman.

« West Side Story » par Robert Wise 

Dans le cadre de son « printemps du polar », ARTE diffuse Arizona Junior (Raising Arizona, 1987) écrit et réalisé par Joel et Ethan Coen. « Le kidnapping d'un bébé par un jeune escroc incompétent sème la panique en Arizona... Farce loufoque et cavalcade déjantée : le deuxième film, désopilant, des frères Coen," - Joel Coen et Ethan Coen sont nés respectivement en 1954 et en 1957 dans une famille juive ashkénaze - "avec Nicolas Cage, Holly Hunter et John Goodman en têtes de gondole ».

« C'est une question d'envergure. Il ne braque ni les banques ni les convoyeurs de fonds, seulement les petits supermarchés et les épiceries de nuit. Mais H.I. McDunnough est un si piètre voleur qu'il finit toujours par réintégrer la cellule qui lui est réservée dans la prison de Tempe, en Arizona. Il commence d'ailleurs à y prendre goût : il y a remarqué Edwina, une jeune policière qui ne semble pas insensible à ses charmes. Quelques incarcérations plus tard, le couple antinomique s'installe ensemble. Mais la jeune femme déprime : elle ne peut avoir d'enfant malgré son désir de maternité. Les deux tourtereaux apprennent la naissance de quintuplés chez un riche commerçant local. Un enfant en moins dans le lot, cela ne devrait pas poser de problème, se convainquent H.I.et Edwina, qui vont dans le même mouvement s'improviser kidnappeurs et jeunes parents… »

« C'est un film rempli jusqu'à ras bord d'ingrédients euphorisants et complètement secoués. Pour leur deuxième long métrage, les frères Coen prennent le contre-pied du précédent, Sang pour sang, un polar beaucoup plus sombre. Passant de la fantaisie débridée à l'absurdité délirante, en empruntant au burlesque et en le truffant de références pop et cinématographiques, ils mettent en images un cartoon trépidant, dans lequel John Goodman, Nicolas Cage et Holly Hunter s'en donnent à cœur joie ».

« Au fil de scènes devenues cultes, on croise (en vitesse accélérée) les ombres de Tex Avery, Mad Max, Chaplin, Sergio Leone ou Evil Dead, dans un joyeux foutoir foutraque. Ce remède absolu à la sinistrose annonce l'inventivité et le sens de la dérision de certaines œuvres futures du duo (Fargo, notamment), mais aucune d'elles ne cherchera à égaler le côté déjanté de ce pastiche de haute volée. »

"Un multirécidiviste spécialisé dans les braquages ratés rencontre l’amour de sa vie, une policière, lors de ses fréquents séjours en prison. Désespéré à l’annonce de la stérilité de sa femme, il décide de voler un bébé à un richissime industriel local, dont l’épouse vient d’accoucher de quintuplés. Rien ne va se passer comme prévu… L’imagination des frères Coen est irriguée par leur érudition en matière de culture populaire américaine. Après la littérature policière dans leur premier film Sang pour sang, c’est dans la bande dessinée et le dessin animé qu’ils puisent leur inspiration pour mettre en scène Arizona junior. Et dans plein d’autres choses encore. Cette accumulation gourmande participe au rythme frénétique et à l’humour déjanté de cette course-poursuite dans les paysages familiers de l’Amérique profonde, transformés en un gigantesque manège pour adultes. Nicolas Cage adopte l’allure dépenaillée et hagarde d’un coyote de cartoons, mis à rude épreuve par le devoir conjugal, le désir de maternité de sa dulcinée et l’inquiétante présence de ses acolytes – des évadés à moitié débiles – comme de ses adversaires – un motard chasseur de primes tout droit sorti de Max Max ou d’un western de Sergio Leone. La virtuosité tapageuse de la mise en scène, avec une caméra aux déplacements acrobatiques, rappelle la proximité des frères Coen avec Sam Raimi, dont le premier Evil Dead était lui aussi un cartoon hystérique en prises de vues réelles. Sam Raimi réalisera d’ailleurs son propre hommage au film noir, l’ultra-stylisé Mort sur le gril (Crimewave, 1985), co-écrit par ses amis Joel et Ethan. Arizona Junior n’est pas une simple parodie délirante sous influence de Tex Avery, Chuck Jones ou les productions Hana-Barbera telles Tom et Jerry. On y discerne déjà l’admiration des Coen pour les grands scénaristes-réalisateurs de comédies Billy Wilder, Frank Tashlin et Preston Sturges, peintres satiristes de l’Americana, passés maîtres dans le burlesque, l’humour noir mais aussi les histoires de couples et la folie douce d’Américains ordinaires", a analysé Olivier Père.

Le film est classé en 31e position dans la liste 100 Years... 100 Laughs (100 années... 100 rires) de l'American Film Institute.

Arte diffuse sur son site Internet "Tout est vrai (ou presque) - Joel & Ethan Coen" ((Fast) die ganze Wahrheit - Joel & Ethan Coen) de Nicolas Rendu. "La série quotidienne qui raconte les grandes personnalités avec de petits objets. Toujours aussi jubilatoire, Tout est vrai (ou presque) revient en force avec plus de couleurs et un habillage légèrement modifié qui fait la part belle aux jeux de mains pour brosser avec malice le portrait des personnalités. Aujourd’hui : ils ont dit : "Si vous pouvez rire, pleurer, avoir peur et bander en même temps, c’est la pizza royale." Quand Joel et Ethan Coen parlent de leurs films".

"Les Frères Coen en 5 minutes" (Die Coen-Brüder in 5 Minuten) est visible sur le site de la chaîne franco-allemande. "Des années après la Palme d’or de "Barton Fink" , l’année 2013 marquera le grand retour cannois des frères Coen avec un Grand Prix du jury pour "Inside Llewyn Davis". A l'occasion de la diffusion du film le 21 mai, voici l'essentiel de la prestigieuse carrière des réalisateurs, en 5 minutes chrono."


"Les Frères Coen en 5 minutes"
France, 2015, 7 min
Disponible du 16/03/2017 au 13/05/2025

"Tout est vrai (ou presque) - Joel & Ethan Coen" de Nicolas Rendu
Auteur : Udner - Nicolas Rendu et Vincent Brunner
France, 2018, 3 min
Disponible du 27/02/2019 au 15/01/2025

« Arizona Junior » de Joel Coen et Ethan Coen
Etats-Unis, 1987, 94 minutes
Scénario : Ethan Coen et Joel Coen
Production : 20th Century Fox
Producteur/-trice : Ethan Coen
Image : Barry Sonnenfeld
Montage : Michael R. Miller
Musique : Carter Burwell
Avec Nicolas Cage, Holly Hunter, John Goodman, Trey Wilson, William Forsythe, T.J. Kuhn, Frances McDormand
Sur Arte le 30 mars 2020 à 20 h 55
Visuels : © 1987 20th Century Fox Film Corporation

Articles sur ce blog concernant :
Les citations sont extraites du site d'Arte.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire