lundi 5 juin 2017

« Shock Corridor » par Samuel Fuller


Arte diffusera le 5 juin 2017 « Shock Corridor » par Samuel Fuller. « Un journaliste aux dents longues simule la folie pour résoudre une affaire de meurtre dans un hôpital psychiatrique. Aussi dérangeante que virtuose, une plongée allégorique dans une Amérique désaxée, signée Samuel Fuller ».


« Johnny Barrett, un journaliste carburant à l’ambition, rêve de décrocher le prix Pulitzer en enquêtant sur un meurtre non résolu survenu dans un asile. Sa fiancée, Cathy, accepte à reculons de lui prêter main-forte en se faisant passer pour sa sœur, victime de ses penchants incestueux. Interné, Johnny commence à sonder les autres patients, mais, entre leurs bouffées de délire et le piège de sa propre comédie, le jeune homme est bientôt happé par une folie contagieuse… »

Miroir grossissant
« Racisme, appétits bellicistes dévastateurs, ambition démesurée… : d’un étudiant noir qui se prend pour le fondateur du Ku Klux Klan à un ex-engagé volontaire en Corée qui s’imagine en chef des Confédérés, le franc-tireur Samuel Fuller (Au-delà de la gloire, Dressé pour tuer) ausculte, à travers les âmes tourmentées qui déambulent dans « la rue », le couloir de promenade de l’établissement, les rouages de la médecine psychiatrique en même temps que les névroses de l’Amérique des années 1960 ».

« Ce huis clos féroce et oppressant bénéficie d’un traitement visuel audacieux, avec successions frénétiques d’images, irruptions de la couleur dans un noir et blanc puissamment contrasté – que l’on doit à Stanley Cortez, le directeur de la photographie de La nuit du chasseur, notamment – ou visions innervées de symbolisme. Un électrochoc ».

Tourné en une dizaine de jours, ce film résulte d’un projet écrit sous le titre Straitjacket par Fuller à la fin des années 1940 pour Fritz Lang.

En 1996, Shock Corridor a été choisi pour être préservé par le National Film Registry de la Library of Congress comme étant « significatif culturellement, historiquement ou esthétiquement ».

« Celui qu’il veut détruire, Dieu le rend fou ». (Euripide)
           
« Shock Corridor » par Samuel Fuller
1963, 98 Min
Sur Arte le 5 juin 2017 à 22 h 50
Image : Stanley Cortez
Montage : Jerome Thoms
Musique : Paul Dunlap
Production : Leon Fromkess-Sam Firks Productions, Allied Artists Pictures, F&F Productions
Producteur/-trice : Samuel Fuller
Scénario : Samuel Fuller
Avec Peter Breck, Constance Towers, Gene Evans, James Best, Hari Rhodes, Larry Tucker, Paul Dubov, Chuck Roberson
Visuels : © Wilde Side
John Matthews et Constance Towers
Peter Breck

A lire sur ce blog :
Articles in English
Les citations sir le documentaire sont d'Arte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire