Citations

« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement et le commencement de tout est le courage » (Vladimir Jankélévitch).
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit » (Charles Péguy).

lundi 26 mars 2018

« Yémen, le chaos et le silence » par François-Xavier Trégan


Arte diffusera le 27 mars 2018 à 21 h 45 « Yémen, le chaos et le silence » (Jemen - Die Welt schaut weg) par François-Xavier Trégan, puis à 22 h 35 l’interview du réalisateur par Emilie Aubry. « Plus de 10 000 morts, plus de 2 millions de déplacés, une famine qui gagne du terrain, des épidémies de choléra et de diphtérie : après trois années de guerre, le Yémen connaît la plus grave crise humanitaire survenue depuis la Seconde Guerre mondiale. Ce documentaire propose une traversée inédite de ce pays dévasté ».

« La croix gammée et le turban, la tentation nazie du grand mufti » de Heinrich Billstein
« Alger, la Mecque des révolutionnaires (1962-1974) » par Ben Salama
« Les pharaons de l’Egypte moderne : Nasser » par Jihan el Tahri
« Les pharaons de l’Egypte moderne : Sadate » par Jihan el Tahri
« Les pharaons de l’Egypte moderne : Moubarak » par Jihan el Tahri
« Cheikh Zayed, une légende arabe » par Frédéric Mitterrand
« Emirats, les mirages de la puissance », par Frédéric Compain
L’Arabie saoudite 
Hajj, le pèlerinage à La Mecque
« Oman, au pays des contes » par Nadja Frenz
« Yémen, le chaos et le silence » par François-Xavier Trégan

Au Yémen, s’affrontent depuis 2015 l’Arabie saoudite et l’Iran, ainsi que leurs alliés réciproques et divers mouvements terroristes islamistes. Les rebelles houthi sont soutenus par l’Iran et l’armée yéménite bénéficie du soutien de l’Arabie Saoudite qui a déclenché en 2015 l’opération « Tempête décisive », "pour restaurer l'autorité du président du Yémen et mater les rebelles houthi", et réuni neuf pays arabes sunnites : Maroc, Soudan, Egypte, Jordanie, Koweït, Bahreïn, Qatar, Emirats arabes unis et Arabie saoudite.

En 2015, The New York Times révélait que les Emirats Arabes Unis (EAU) y ont déployé "une partie de la brigade de 1800 mercenaires qu’ils ont secrètement mis sur pied depuis cinq ans". Soit 450 mercenaires, essentiellement colombiens. "Si la mission au Yémen des soldats de fortune latinos n’est pas encore très claire – autorités émiraties et Commandement central américain ayant refusé tout commentaire – le New York Times assure que les sud-américains ont rejoint d’autres mercenaires – des Soudanais – stipendiés eux par l’Arabie saoudite. Selon un témoignage anonyme d’un participant au projet de la « brigade latino », les mercenaires touchent entre 2000 et 3000 dollars par mois. Un salaire « royal » comparé aux 400 dollars qu’un militaire touche en Colombie. Ceux qui sont déployés au Yémen toucheraient une prime de risque de 1000 dollars par semaine".

Une guerre sans souci pour les victimes civiles. Et dans l’indifférence de la « communauté internationale ».

« On ne sait quasiment rien de ce conflit qui, muselé par ses protagonistes, se joue à huis clos ». Depuis trois ans, ce conflit « se déroule pratiquement sans témoin extérieur ».

Le documentariste François-Xavier Trégan « accomplit un voyage inédit et terrifiant dans un pays exsangue, dévasté par les bombardements et les combats, en proie à une crise sanitaire » – épidémie de choléra – « et alimentaire dramatique » : famine.

« En fil rouge de cette traversée, le film suit Peter Maurer, le président du Comité international de la Croix-Rouge, une des rares personnalités à avoir pu sillonner le pays afin d'alerter la communauté internationale ».

« D'Aden, dans le sud, à Sanaa, dans le nord, en passant par Taez, la ligne de front, ce road-movie émaillé de rencontres traverse un territoire rongé par les divisions politiques et religieuses, et dévasté par le conflit ».

Ce « voyage est aussi l’histoire d’une désillusion. Car en écho à cette guerre se raconte l’échec du « printemps arabe » de 2011 et de ses ambitions de paix et de démocratie ».

« Des témoignages cruciaux pour mieux comprendre ce pays au destin tragique, jouet fragile d'un affrontement dont la population civile paie de plus en plus lourdement le tribut ».

Depuis quelques années, l’Etat d’Israël exfiltre les quelques Juifs yéménites qui y étaient demeurés. Dans l’Etat Juif, ils retrouvent leurs familles. 


« Yémen, le chaos et le silence », documentaire par François-Xavier Trégan
France, Memento, Arte GEIE avec la participation du CNC, 2018, 52 min
Image : Stéphane Rossi
Montage : Nora Nervest
Sur Arte le 27 mars 2018 à 21 h 45

Visuels : © Memento/ARTE/Stéphane Rossi

Les citations proviennent d'Arte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire