Citations

« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement et le commencement de tout est le courage » (Vladimir Jankélévitch).
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit » (Charles Péguy).

vendredi 21 août 2015

« Pictures for Peace. La douleur après l’attentat - Hocine Zaourar » par Rémy Burkel


Arte diffusera le 22 août à 20 h 45, dans le cadre de Pictures for Peace, La paix au bout de l’objectif (2015), le documentaire sur « La Pietà de Benthala », photographie de Hocine Zaourar prise Algérie, en 1997, par Rémy Burkel. L'iconographie chrétienne inspire la propagande palestinienne, notamment dans le blood libel  (allégation mensongère et infondée accusant les Juifs de tuer un enfant non-Juif pour mettre son sang dans la matza de Pessah)"al-Dura".

Arte propose cet été 2015 Pictures for Peace, La paix au bout de l’objectif, « série documentaire dédiée aux images de guerre ou de paix qui ont marqué notre histoire récente. Saisir l'image choc qui fera le tour du monde, pour dénoncer la guerre ou célébrer l'espoir de paix : de la Seconde Guerre mondiale à nos jours, cette série documentaire décrypte les clichés qui ont marqué l'opinion publique. Willy Brandt à genoux à Varsovie, la poignée de main entre Rabin et Arafat, la manifestation du 11 janvier 2015 à Paris … : douze modules courts sur des photos entrées dans les consciences ». Une série souvent décevante par les commentaires révélant une incompréhension de la situation politique, « politiquement corrects », etc.

« Pietà »
« Le 23 septembre 1997, en Algérie. La veille, des extrémistes musulmans ont massacré deux cents personnes à Bentalha, au sud d'Alger ». Arte omet de nommer ces terroristes : les Groupes islamiques armés (GIA).

La « ville étant bouclée par la police, Hocine Zaourar », photographe algérien pour l’AFP (Agence France Presse), se rend à l'hôpital Salim Zemirli, où les corps des victimes ont été rapatriés. Il y découvre une femme qui pleure sa famille décimée… »

Sa photographie représente « toute la douleur du monde ».

Primée par le World Press Photo 1998, cette photographie, qui « a fait la « Une de 750 journaux », a été intitulée « La Pietà de Benthala », « La Madone de Benthala »… Elle a été analysé par des photographes et historien.

L’iconographie chrétienne abondante de la Madone tenant dans ses bras le Christ mort a influencé ceux qui fabriquent des images : photographes, cameramen, etc. Cette image résonne dans l’inconscient d’Européens, même déchristianisés.

Consciemment ou non, des photographes ou reporters déclinent cette image.

Le World Press Photo 2012 a été décerné au photographe espagnol Samuel Aranda, auteur d’une photo prise le 15 octobre 2011, dans une mosquée yéménite, et cadrée autour d’une musulmane, revêtue du nikab, serrant à Sanaa un homme blessé lors d’une manifestation contre le régime du président Ali Abdallah Saleh. Une « Piétà islamique ». La "Madone au niqab", selon Arrêt sur images.

Pallywood  emprunte lui aussi souvent à cette imagerie chrétienne. Ainsi, l’image de « Mohamed al-Dura  » filmée par le cameraman palestinien Talal Abu Rahma est la palestinisation et la transposition de la mère au père de la Pietà. Dès 2003, le journaliste James Fallow a qualifié l’image de « Mohamed al-Dura » de « Pietà du monde arabe  ».

Cette image ne vise pas seulement l’empathie des téléspectateurs par la diffusion de blood libel diffamant l’Etat d’Israël par assimilation de l’enfant palestinien au Christ, mais s’inscrit dans la théologie de la libération palestinienne : « C’est par le truchement du « Jésus palestinien » coupé de la Bible hébraïque, que s’opère le processus d’islamisation du christianisme » (Bat Ye’or).


4 min
Sur Arte le 22 août à 20 h 45

Visuel :
© Hocine Zaourar
Algérie, 23 septembre 1997, hôpital Salim Zemirli : une femme pleure sa famille décimée dans un massacre perpétré par des extrémistes musulmans. Un cliché de Hocine Zaourar

Articles sur ce blog concernant :
Articles in English
Les citations non sourcées proviennent d'Arte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire