mardi 10 janvier 2017

« Silex and the City. #Je suis sapiens » par Jean-Paul Guigue


Arte rediffuse sur son site Internet « Silex and the City. #Je suis sapiens » par Jean-Paul Guigue. « Les pérégrinations d'une famille d'Homo sapiens au Paléolithique. Une vision hilarante de notre monde contemporain regardé depuis l'aube de l'humanité ! » par le dessinateur et scénariste Jul. Le numéro intitulé #Je suis sapiens évoque l’« attentat à Darwin-Hebdo ».


Créée en 2009, diffusée en dessins animés depuis septembre 2012 par Arte, la « saga paléolithique » de Jul, dessinateur de presse, « revient pour une » cinquième et dernière saison. C’est peut-être une heureuse décision, car la série semble manquer d’inspiration.

Par sa manière de croquer les bobos, la société contemporaine et nos travers, cette série fait penser à la bande dessinée de Claire Brétécher, Les Frustrés publiée par Le Nouvel observateur (1973-1981). Avec Jul, le décalage dans le temps permet anachronismes, calembours et jeux de mots, références culturelles et politiques. En plus, les trois générations dans la famille – grand-père Julius, père de Blog, et son amie Olga Finkelstein, le couple marié Blog et Spam, et leurs enfants - multiplient les angles et sources de comique pour un public varié.

« Nous sommes en 40 000 avant JC… La planète semble obéir aux lois de la sélection naturelle. Toute ? Non : une vallée résiste encore et toujours à l’évolution ! ». Ainsi débute, sur un mode évoquant Astérix et son village gaulois résistant aux Romains, chaque épisode de la série parodique Silex and the City mettant en scène la famille Dotcom : les parents, Blog, professeur de chasse dans un collège de « Zone d’évolution Prioritaire », et son épouse Spam, professeur de préhistoire-géo, leur fille Web, une fashionista, et leur fils Url, militant dans une association Alterdarwiniste.

La « famille Dotcom se retire de la vie paléolithique avec panache, au cours d'une saison mouvementée de trente épisodes, qui verra la victoire du Front Néandertal et l'occupation de Notre-Iguane-des-Landes ».

Une « foule d'invités de marque prêtent leurs voix à leurs propres personnages : de Najat Vallaud-Belkacem à Anne Hidalgo, d'Arnaud Montebourg à Nathalie Kosciusko-Morizet, de Charline Vanhoenacker à Léa Salamé, de Hubert Reeves à Michel Fau, », de José Bové à Johnny Hallyday...

« Escortée de nombreux guests, la famille Dotcom boucle en beauté son cycle d’évolution. Aujourd'hui : attentat à Darwin-Hebdo. Toute la vallée, en émoi, converge vers la place de la Stalagmite. Mais force est de constater que tout le monde n'est pas « Sapiens ».

C'est une fresque pariétale humoristique qui a causé l'assassinat d'"homo sapiens de Darwin hebdo" par "des mecs, des polythéistes radicalisés allergiques à toute forme d'évolution" (42'') et lourdement armés. Sur la Place, certains tentent de découvrir le feu pour allumer des bougies, d'autres tentent "d'inventer l'écriture pour déposer des petits mots". Cela parait dérisoire, mais cela montre qu'on partage tous la même préhistoire". Un chasseur-cueilleur crée le hashtag "fédérateur "#Jesuissapiens", vite repris par "toutes les espèces". Parmi ces "Je suis sapiens" : un mammouth, une femme portant un foulard vert (2'20''). Dans la classe de Spam, Keven n'est pas sapiens. Dans un langage de "djeunesdesbanlieues" au débit saccadé, il reproche aux victimes d'avoir été provocateurs : "Ils ne respectent pas ceux qui ne sont pas sapiens".

Berlin a allumé la Porte de Brandebourg aux couleurs bleu et blanc après l'attentat à Jérusalem du 8 janvier 2017, au cours duquel un terroriste palestinien a tué et blessé des soldats israéliens en fonçant sur eux avec son immense camion. Qu'Anne Hidalgo, Maire de la capitale, affirme "Je suis sapiens", alors que la ville de Paris n'a pas éclairé la Tour Eiffel aux couleurs du drapeau israélien, c'est affligeant. Elle ne l'avait pas fait pour de précédents attentats islamistes en Israël.

Le 10 janvier 2017, Anne Hidalgo a twitté : "Ce soir à 19 h 30, l'Hôtel de Ville de #Paris s'illuminera aux couleurs d'Israël en hommage aux victimes de l'attentat de #Jérusalem". Or, la Tour Eiffel a été récemment illuminée aux couleurs de pays frappés par des attentats : Belgique, Etats-Unis (Orlando) ou Turquie.

Qu'Arnaud Montebourg affirme lui aussi "Je suis sapiens", et ne daigne pas twitter pour exprimer son empathie ou son soutien aux victimes de l'attentat, alors qu'il évoque souvent le conflit au Proche-Orient dans ses discours, s'avère ô combien révélateur.

Finalement, Silex and the City reflète le "politiquement correct", ses défenseurs et leurs postures morales et, à ce titre, outre ses qualités artistiques, justifie d'être analysé par les politologues, les sociologues, les historiens, etc.

Arte en diffuse les quatre premières saisons sur ARTE Creative. A voir La barbe-mitsvah, diffusée le 2 novembre 2015 : « Pour faire plaisir à Mme Finkelstein, Url accepte de mauvais gré de suivre des cours à la Néandertalmud-Torah, pour préparer sa Barbe-Mitsvah. Il va encore falloir faire semblant de découvrir l'écriture... »

« Silex and the City. #Je suis sapiens » par Jean-Paul Guigue
2016, 3 min
Sur Arte le 10 janvier 2017 à 20 h 45

Articles sur ce blog concernant :
Les citations sont d'Arte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire