Citations

« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement et le commencement de tout est le courage » (Vladimir Jankélévitch).
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit » (Charles Péguy).

lundi 15 juin 2015

Interview de David Arzi, président de l’IEICI en 2009


L’Institut israélien de coopération internationale et d’exportation (IEICI) joue un rôle-clé dans l’économie israélienne : la part des exportations dans la production intérieure (PIB) s’élève à 38%, contre 21% pour la France. Interview de David Arzi, alors son président, réalisée pour L'Arche lors du 48e Salon international de l’aéronautique et de l’espace au Bourget, le 17 juin 2009. Par son importance, le pavillon israélien figure parmi les six premiers exposants lors de ce 48e Salon. L'année du centenaire de ce Salon. Le Salon international de l'aéronautique et de l'Espace du Bourget se tient du 15 au 21 juin 2015.

Présentez-nous l’IEICI…

L’IEICI a été fondé en 1958 comme joint venture. Il est détenu à hauteur de 71 % par le secteur privé – association de producteurs, chambres de commerce, kibboutzim industriels - et de 29% par le gouvernement. Il est indépendant, et au service des exportateurs israéliens.

Nous avons plus de mille exportateurs israéliens dans les domaines de la sécurité, de la défense du territoire (Home Land Security, HLS). 

Sur plus de 6 000 entreprises israéliennes exportatrices, seules 80 sont de grandes exportatrices. Les autres n’ont pas la capacité de réaliser tout le processus pour exporter leurs produits.

Nos missions majeures consistent à identifier et localiser les opportunités d’affaires, et à former les entreprises israéliennes à l’exportation. A cette fin, nous avons créé une école pour leur enseigner le marketing et la vente.

Nous organisons aussi la participation israélienne dans les grands salons internationaux.

Votre département Aviation, Défense et Sécurité intérieure ou du territoire (Homeland Security, HLS) représente 150 compagnies. Israël propose une gamme large d’activités liées à l’aéronautique et à l’espace…

Israël est le leader mondial des véhicules sans pilotes. Dans environ 15 ans, tous les combats aériens s’effectueront en drones (Unmanned Aerial Vehicules, UAV). Israël en sera le leader.

Israël fait partie du club restreint des pays détenant la technologie de l’espace. Ce qui importe, c’est le système : le sensor (capteur) et la caméra. Ce sont les clés de l’avance technologique.

Nous assurons aussi la conversion d’avions de tourisme en appareils destinés au fret.

En 2008, les exportations liées à l’aérospatiale ont représenté un chiffre d’affaires de plus de 5 milliards de dollars, sur 60,8 milliards de dollars d’exportations de marchandises. Quels facteurs expliquent ces succès ?

Ce sont les innovations technologiques. Israël est le premier pays à investir autant dans la recherche et le développement.

Quels sont les marchés à l’exportation ?

Nous réalisons 60% de nos exportations aux Etats-Unis et en Europe.

Nous développons trois marchés : l’Inde, la Chine et le Brésil qui représentent 10 % de nos exportations. Notre but est de porter ce nombre à 30 % en raison des capacités excédentaires des marchés américain et européen, et car la Chine sera dans dix ans la 2e économie au monde après les Etats-Unis.

Ressentez-vous les effets de la crise économique ?

Non. Au pavillon israélien, nous observons un afflux de visiteurs. C’est le même accueil dans d’autres salons...

Nous avons prévu environ un millier de rencontres entre les producteurs israéliens présents et des compagnies étrangères (Business to Business). Pour les 20 compagnies du pavillon, nous avons prévu 50 réunions B to B en cinq jours.

Quels facteurs expliquent les succès de l’économie israélienne ?

Ce sont les innovations technologiques. Israël est le premier pays à investir autant dans la recherche et le développement (ratio investissement en R&D sur le PIB).

Nos systèmes sont fondés sur des algorithmes très élaborés et efficaces. Il sont incopiables.

Des organisations mènent des campagnes de boycott de produits israéliens : en France, dans les supermarchés... Ces actions vous affectent-elles (1) ?

Non. Nous négocions au plus haut niveau, en termes de business. Les hommes d’affaires ne prennent pas en compte ces actions.

Quand les gouvernements s’emparent de ces questions, nous percevons les effets des actions des organisations luttant contre Israël.

Percevez-vous une demande liée à un plus grand respect de l’environnement ?

Oui, et c’est un grand changement. Les gens sont très conscients des dommages sur l’environnement, sur la durée de vie ; ils veulent une « énergie verte »...

En réponse à ces besoins, nous vendons par exemple des technologies de traitement de l’eau.

Que prévoyez-vous dans un proche avenir ?
Je songe à deux pistes : améliorer la fiabilité des systèmes pour parachever les évolutions en cours et développer le grand potentiel lié à la HLS.

Israël développe des systèmes fondés sur l’expérience et des innovations que l’on ne trouve nulle part ailleurs.


(1) Dimanche 21 juin 2009, jour d'ouverture au public de ce Salon, une trentaine d'activistes ont manifesté devant le pavillon israélien dans le cadre de la campagne BDS (Boycott Divestment Sanction), pour le boycott d'Israël et « contre la vente d'armes à Israël assassin ». Les forces de l'ordre sont rapidement intervenues pour mettre un terme à leur action filmée.

Eurosatory est le premier salon international de la défense terrestre, aéroterrestre et de la sécurité. Le Parc des Expositions de Paris Nord-Villepinte a accueilli 1501 sociétés dont 51 israéliennes lors d'Eurosatory (16-20 juin 2014). Des militants du BDS (Boycott Désinvestissement Sanctions) ont crié devant le pavillon israélien : "Ici, on tue des enfants", "Boycott Israël". Ils ont été interpellés par le service d'ordre du Salon non ouvert au public.  


Articles sur ce blog concernant :
Cet article a été commandé, et non publié, par L'Arche. Il a été publié sur ce blog les 24 décembre 2010, 19 juin 2014.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire