Citations

« Le goût de la vérité n’empêche pas la prise de parti. » (Albert Camus)
« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil. » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement, et le commencement de tout est le courage. » (Vladimir Jankélévitch)
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit. » (Charles Péguy)

vendredi 15 octobre 2021

Cat Stevens

Né en 1948 à Londres (Grande-Bretagne), Cat Stevens est un auteur-compositeur-interprète - pop, folk (Sad Lisa, Wild World, Lady D'Arbanville, Peace Train) - britannique qui s'est converti à l'islam en 1977 en s'appelant Yusuf Islam. Après un période de pause dans sa carrière artistique, il renoue avec la musique dans les années 1990 et débute en 2010 une tournée mondiale. Arte diffusera le 22 octobre 2021 « Cat Stevens - De Steven Georgiou à Yusuf Islam » (Cat Stevens. Von Steven Georgiou bis Yusuf Islam) de France Swimberge. 


Cat Stevens naît en 1948 à Londres. Son père est un Grec chypriote et sa mère suédoise. De sa scolarité dans une école catholique, il en conserve un mysticisme.

Enfant, il apprend le piano et la guitare.

Dès 1966, ses chansons ont du succès. Son premier album Matthew and Son sort en 1967. Après une pause d'un an due à la tuberculose, Cat Stevens renoue avec le succès : Sad Lisa, Wild World ou Lady D'Arbanville, écrites en hommage à sa compagne, l'actrice Patti D'Arbanville. 

En 1971, il signe la bande originale d'Harold et Maude, film de Hal Ashby. Parmi les chansons : Don't Be Shy, Trouble, If You Want to Sing Out.

De 1966 à 1978, Cat Stevens vend près de 60 millions d'albums.

Après avoir échappé à la noyage, Cat Stevens poursuit une quête spirituelle, et lit le Coran acheté à Jérusalem (Israël) par son frère, David Gordon, converti au judaïsme et co-fondateur avec Yael Drouyannoff de Peace Child Israel, qui enseigne la coexistence en recourant à divers arts, dont le théâtre.

En 1978, après s'être converti à l’islam et pris le nom de Yusuf Islam, il met un terme à sa carrière de chanteur.

L'année suivante, il se marie avec Fauzia Mubarak Ali à la mosquée de Regent's Park de Londres. Il vit au Royaume-Uni avec son épouse, leurs filles et leur fils. Il se consacre à des activités philanthropiques destinées aux musulmans et chante des chansons religieuses (anasheed). 

En 1995, paraît le premier album de Yusuf Islam : The Life of the Last Prophet, et en 2000 un album pour enfants, A Is for Allah.

En 2001, il renoue avec la musique et enregistre en 2006 un album afin de contribuer à la compréhension entre les musulmans et l’Occident.

De 2004 à 2006, à la suite d'une erreur patronymique, il est interdit d'entrée aux Etats-Unis.

Israël lui a interdit l'entrée dans son territoire en raison de son soutien à des associations liées au mouvement terroriste islamiste Hamas.

Lors des révolutions dans les pays arabes, Yusuf Islam compose une chanson en hommage aux opposants aux régimes autoritaires : My People (Mon peuple). 

« Cat Stevens - De Steven Georgiou à Yusuf Islam »
Arte diffusera le 22 octobre 2021 « Cat Stevens - De Steven Georgiou à Yusuf Islam » (Cat Stevens. Von Steven Georgiou bis Yusuf Islam), documentaire français de France Swimberge (2020). 

« L'iconoclaste chanteur Cat Stevens a érigé l'introspection et la quête spirituelle au rang d'art. Retour sur la carrière de celui qui se définit désormais comme un "miroir tendu aux musulmans et non-musulmans".

« Pas loin des sept vies d'un chat, et autant de noms. Steven Demetre Georgiou, Cat Stevens, Yusuf Islam, Yusuf et finalement Yusuf/Cat Stevens… » 

« Après le succès de "I Love My Dog", celui qui avait écrit et vendu pour 30 dollars, à 17 ans, "The First Cut Is the Deepest" devient l'extravagant symbole du Swinging London, auquel il apporte la profondeur de ses textes, plus noirs que la norme de l'époque ». 

« La scène musicale rock d'alors l'accueille à bras ouverts, séduite par son érudition et sa sensibilité ». 

« Sur la route avec Jimi Hendrix dès ses 18 ans, Cat Stevens se brûle les ailes au succès délirant de ses titres ». 

« Hospitalisé pour la tuberculose, il entrevoit lors de sa rémission le début d'un chemin métaphysique qui le fera passer successivement du bouddhisme à l'hindouisme en passant par le tao, le zen, l'astrologie, la numérologie… » 

« Le chanteur les essaie tous, avant, en novembre 1979, de disparaître des radars, pour annoncer plus tard qu'il a perdu le goût de la guitare au profit de l'étude du Coran ». 

« Sa lecture rigoriste du livre saint lui interdit d'abord de toucher à un instrument de musique : il mène une vie de père de famille et devient bientôt une figure musulmane influente d'Angleterre en créant la première école primaire islamique publique du pays ». 

« Entraîné dans la controverse qui accompagne la sortie des Versets sataniques de Salman Rushdie suite à son soutien à la fatwa lancée par l'ayatollah Khomeiny, Yusuf Islam devient bientôt infréquentable pour toute la presse occidentale. »

« La star reviendra sur scène une première fois pour rendre hommage à Nelson Mandela, puis plus récemment, sous le nom combiné de Yusuf/Cat Stevens ».

« Ses identités réconciliées, l'artiste déclare désormais en entretien se voir comme un "miroir tendu aux musulmans et non-musulmans" : sa musique parle à tous ». 

« France Swimberge peint le portrait d'un homme aux facettes multiples, mêlé d'images d'archives bouleversantes du jeune chanteur de l'album Tea for the Tillerman ». 

« Pratiquant ou non, on respecte l'icône. »

Curieusement, Arte ne communique aucune photographie de Yusuf Islam.





France, 2020, 52 mn
Coproduction : ARTE France, Terminal 9 Studios, Universal Music France
Sur Arte les 22 octobre 2021 à 22 h 30, 30 octobre 2021 à 6 h 50 et 10 novembre 2021 à 5 h
Sur arte.tv du 15/10/2021 au 20/12/2021
Visuels :
Le chanteur, auteur-compositeur et musicien britannique Cat Stevens, connu ensuite sous le nom de Yusuf Islam en 1971
© George Wilkes / Getty Images

Cat Stevens, chanteur musicien et auteur compositeur britannique en 1971
© LECOEUVRE PHOTOTHEQUE

Portrait de Cat Stevens en 1972
© Michael Putland / Getty Images

Portrait de Cat Stevens en 1974
© Michael Putland / Getty Images

Cat Stevens à l' émission " Top of the pops"
© Ron Howard/ Redferns/ Getty Images

Articles sur ce blog concernant :
Les citations viennent d'Arte.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire