lundi 2 octobre 2017

« Heil - Une farce néonazie » de Dietrich Brüggemann


Arte diffusera « Heil - Une farce néonazie », comédie satirique de Dietrich Brüggemann (2015). Un écrivain métis frappé d'amnésie devient la figure de proue d'un mouvement d'extrême droite... Une farce drôle et déjantée, qui s’attaque dans un même souffle à l’extrême droite, mais aussi à la scène « antifa », aux autorités allemandes, aux médias et au politiquement correct.

« En tournée dans l’est de l’Allemagne pour promouvoir son dernier livre », le célèbre « auteur métis Sebastian Klein visite la petite ville de Prittwitz. Il est agressé par un groupe de néonazis et prend un coup sur la tête qui lui fait perdre la mémoire. Devenu extrêmement influençable, le jeune homme répète tout ce qu’il entend – pour le plus grand bonheur de Sven, leader local d’un groupuscule d’extrême droite. Celui-ci réalise l’atout qu’est devenu Sebastian pour son mouvement et l’emmène faire le tour des plateaux de télévision où ce porte-parole inattendu défraie la chronique, tenant avec enthousiasme des propos tendancieux sur l’immigration. Cette nouvelle vocation n’est évidemment pas du goût de Nina, la très enceinte compagne de Sebastian, qui se lance à sa recherche, assistée dans sa quête par un policier en bout de course. Poussé par sa petite amie Doreen, Sven se met quant à lui à voir les choses en grand et se prend à rêver d’envahir la Pologne… »

« Après l’austère « Chemin de croix » récompensé en 2014 par l’Ours d’argent du meilleur scénario, Dietrich Brüggemann réalise cette fois-ci une farce drôle et inspirée, s’attaquant dans un même souffle à l’extrême droite, mais aussi à la scène « antifa », aux autorités allemandes, aux médias et au politiquement correct ».

Un film qui joue sur la signification du mot "Heil", signifiant "Salut", et associé à Hitler par les Nazis ("Heil Hitler").  Dans son film To Be or Not to Be, Ernst Lubitsch parodie ce salut nazi : un comédien résistant qui se fait passer pour un dictateur répond aux acclamations : « Heil myself » (Heil moi-même).


« Heil - Une farce néonazie » de Dietrich Brüggemann
Allemagne, 2015, 97 Min
Image : Alexander Sass
Montage : Vincent Assmann
Musique : Dietrich Brüggemann
Production : Real Film, Letterbox Filmproduktion, Bella Firma, RBB, SWR, ARD Degeto, ARTE
Producteur/-trice : Katrin Goetter, Dietrich Brüggemann, Michael Lehmann
Scénario : Dietrich Brüggemann
Avec Benno Fürmann (Sven Stanislawski), Liv Lisa Fries (Nina Schmidt), Jerry Hoffmann (Sebastian Klein), Jacob Matschenz (Johnny), Daniel Zillmann (Kalle Schulze), Oliver Bröcker (Sascha Heinze), Richard Kropf (Florian Meyer), Anna Brüggemann (Doreen)
Sur Arte le 5 octobre 2017 à 0 h 15

Visuels 
Benno Fürmann (à gauche) et Jerry Hoffmann (au milieu)
De gauche à droite : Jacob Matschenz, Benno Fürmann et Daniel Zillmann
Jacob Matschenz et Daniel Zillmann
Oliver Bröcker et Liv Lisa Fries
Jacob Matschenz, Jerry Hoffmann, Benno Fürmann et Daniel Zillmann
Anna Brüggemann
Benno Fürmann
© rbb/X Verleih

Articles sur ce blog concernant :
Articles in English 
Les citations sont d'Arte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire