mardi 6 juin 2017

« Des voix au-delà de la censure » par Mor Loushy


Arte diffusera le 6 juin 2017 « Des voix au-delà de la censure » (Zensierte Stimmen ; Censored Voices) par Mor Loushy. « Censurés cinquante ans plus tôt en Israël, les témoignages de jeunes soldats de la guerre des Six-Jours, dont le futur écrivain Amos Oz, questionnent douloureusement la victoire. Un bouleversant voyage dans le temps ».
       

« En juin 1967, tout juste démobilisés de cette guerre éclair dont tout le pays célèbre l’issue dans l'euphorie, deux jeunes membres des kibboutzim déstabilisés par ce qu'ils ont vécu, le professeur de littérature Amos Oz et l'historien Avraham Shapira, décident d'interroger leurs camarades sur leur expérience du front, et enregistrent, soir après soir, quelque deux cents heures de récits ».

Certains disent leur fierté d'avoir écrasé les armées arabes et conquis Jérusalem, Gaza, le Sinaï et la Cisjordanie, comme leur soulagement d'avoir sauvé Israël de l'anéantissement promis par Nasser ». 

« Mais loin de la vision héroïque célébrée par la nation, ces jeunes gens sincères, qui racontent à leurs frères d'armes ce dont ils n'ont pu parler à personne, expriment aussi leur mal-être, parfois leur traumatisme. Ils confient leur effroi devant les exactions dont ils ont été témoins, leurs doutes sur la légitimité de l'occupation, leur désarroi d'avoir participé à l'évacuation des civils palestiniens chassés de leurs terres ». 

« L’armée israélienne autorise la publication d'une large part de ces témoignages, mais censure les plus critiques. Le livre qu'en tirent Oz et Shapira, The Seventh Day, devient un best-seller, puis sombre dans l'oubli. Près de cinquante ans plus tard, une jeune documentariste, Mor Loushy, confronte les anciens soldats à leurs douloureux récits d’hier ».

Tête-à-tête
Le « dispositif est simple, et d'emblée intensément émouvant : assis devant le magnétophone, les jeunes gens d'hier, devenus vieux, écoutent en silence leur propre voix, à cinquante ans de distance. Chacun, à l'issue du film, conclura sobrement le récit de quelques mots sur sa position actuelle quant à la guerre. Mor Loushy croise ces tête-à-tête entre passé et présent avec des archives saisissantes, dont beaucoup ramenées par d'autres soldats au fil de la bataille, mais aussi des images officielles de l'armée, des reportages et des films de propagande. Un bouleversant voyage dans le temps, qui résonne puissamment aujourd'hui ».

Or, aucune censure officielle n'a visé ces témoignages.

Selon quels critères la réalisatrice a-t-elle sélectionné les interviews de soldats interrogés sur leurs émotions, et non sur leurs actes ? Les soldats interrogés ne sont pas représentatifs de l'armée israélienne.

Ce film est une énième oeuvre qui occulte la guerre défensive menée par Israël en juin 1967 contre des pays Arabes voulant l'annihiler.


« Des voix au-delà de la censure » par Mor Loushy
2015
Sur Arte les 6 juin à 23 h 40 et 26 juin 2017 à 2 h 30

Visuels
Israelische Soldaten und Gefangene, 1967
© Uri Mimon
Israelische Soldaten, 1967
© Dan Arazi
Israelische Soldaten, Jerusalem 1967
© Unknown
Israelische Soldaten und ägyptische Gefangene, Sinai 1967
© Israel Film Service

A lire sur ce blog :
Articles in English
Les citations sir le documentaire sont d'Arte.

1 commentaire:

  1. A lire absolument - la refutation détaillée de Martin Kramer, parue dans Mosaic - https://mosaicmagazine.com/essay/2015/07/who-censored-the-six-day-war/

    RépondreSupprimer