Citations

« Le goût de la vérité n’empêche pas la prise de parti. » (Albert Camus)
« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil. » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement, et le commencement de tout est le courage. » (Vladimir Jankélévitch)
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit. » (Charles Péguy)

jeudi 25 août 2022

« Vers des transports durables. Des métropoles en mouvement » de Johan von Mirbach

Arte diffusera le 27 août 2022 à 22 h 20 « Vers des transports durables. Des métropoles en mouvement » (Wie gelingt die Verkehrswende? Metropolen in Bewegung), documentaire de Johan von Mirbach. « Penser la ville sans voitures : c'est l’un des défis à relever dans l'aménagement de l'espace urbain moderne. De Barcelone à Copenhague en passant par Berlin et Paris, tour d’horizon de plusieurs approches pionnières. »


Arte s’interroge en plusieurs documentaires : « Quelle mobilité pour demain ?  Le transport des marchandises et des personnes est responsable d’une grande part des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. Dans certains pays comme la France, les transports routiers polluent davantage que l'industrie ou l'agriculture.  Ne faut-il donc pas modifier les moyens de transports pour lutter contre le changement climatique ? » Au risque de détruire des emplois, de causer la récession économique ?

« Comment rendre nos villes plus agréables à vivre, dépolluer l’air, trouver des solutions pour faire face à la hausse des températures liée au changement climatique, ou encore créer de l'espace pour une population en croissance constante ? » 

« Autant de défis auxquels sont confrontées les métropoles du monde entier ». 

« Pionnière en la matière depuis les années 1960, Copenhague continue de penser la ville hors des sentiers battus et des rues saturées par l'automobile, tandis que des projets alternatifs se multiplient aussi désormais dans d’autres capitales européennes, notamment à Barcelone, Berlin ou Paris ». 

A Paris, ville très endettée, la politique des transports imposée par des "khmers verts" (écologistes) alliés dans le Conseil municipal aux socialistes et aux communistes a saccagé, enlaidi et sali la capitale, a ruiné des commerces (rue de Rivoli), a écœuré des automobilistes, a entravé l'action des ambulances, a autorisé, sans contrôle ni sanction, la circulation dangereuse de "trotinneurs" sans casque protecteur, slalomant entre les piétons sur les trottoirs, ne respectant pas les feux de circulation... Ce qui induit des blessures pour les piétons et des indemnisations inscrites dans le budget du Conseil municipal. Les transports collectifs ? Plus rares, sales, dangereux et chers qu'il y a vingt ans. Une ville plus violente aussi : viols, vols à l'arraché, combat entre gangs de trafic de drogue, etc.

« Plus loin, à Singapour, la ville poursuit sa densification, mais en hauteur et sans moteurs… »

« L’avenir est-il à l’absence de mobilité, cette "ville du quart d’heure" (la durée de marche idéale pour accéder aux services), dont parle l’architecte Carlos Moreno ? » Un quart d'heure avec quel moyen de transport ? 

« Entre réalisations concrètes et utopies, une esquisse passionnante du visage des métropoles de demain. »

Quid de la voiture électrique ? Chère, à faible autonomie, contenant des composants problématiques : cobalt nécessaire à la batterie extrait par des enfants de mines dans la République démocratique du Congo, dépendance stratégique (lithium) envers la Chine... Imposer dans Paris des voitures électriques ou des voitures construites récemment et "écologiques", revient à exclure de la capitale les automobilistes pauvres, ceux qui n'ont pas les moyens financiers pour acheter une nouvelle voiture (électrique). Alors que la gestion catastrophique par la France et de l'Union européenne de la question ukrainienne - incapacité ou absence de volonté de faire respecter les accords de Minsk par les belligérants, d'agir en médiateur impartial entre les deux parties, - induit des rationnements d'électricité pour les consommateurs en France à l'automne 2022, comment ces villes vont-elles fournir l'électricité à ces véhicules ? Et à quel prix ?

Quant à la piétonisation des quais parisiens de la Seine, elle crée des embouteillages dans les rues longeant ces rives - dont le quai François Mitterrand - donc de la pollution. Et combien de bobos empruntent ces quais ? Quand ? Essentiellement l'été. Idem pour les voies réservées aux cyclistes.  

A quoi servent des "transports durables" dans une ville sale, dangereuse en raison de trafics de drogue et de la présence de délinquants impunis, faiblement éclairée la nuit en raison de pénuries énergétiques ?



Allemagne, 2021, 51 mn
Sur Arte le 27 août 2022 à 22 h 20
Sur arte.tv du 27/08/2022 au 24/11/2022
Visuels : © Johan von Mirbach

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire