lundi 10 avril 2017

« Une élite parisienne. Les familles de la grande bourgeoisie juive (1870-1939) » par Cyril Grange


Dans « Une élite parisienne. Les familles de la grande bourgeoisie juive (1870-1939) », Cyril Grange présente la upper class israélite française patriote, qui a tant contribué à l'essor économique - banque, finance, industrie, etc. - de la France, notamment sous le Second Empire et la Troisième République, en favorisant les sciences, en s'inscrivant dans la vie politique, culturelle et sociale, en alliant mécénat et philanthropie, en demeurant attachée à sa judéité et au judaïsme. Le 18 mai 2017, de 19 h 30 à 21 h, l’auteur présentera son ouvrage au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (mahJ).


Bischoffsheim, Camondo, Deutsch de la Meurthe, Ephrussi, Fould, Halphen, Heine, Pereire, Rothschild, Stern… Ces noms d’une upper class israélite française résonnent souvent familièrement. Des dynasties familiales juives ont acquis la célébrité par leur fortune acquise dans la finance, leur réussite sociale éclatante et un rayonnement culturel raffiné.

Directeur de recherche au CNRS, Cyril Grange est spécialiste de l’histoire sociale des élites françaises aux XIXe et XXe siècles, sur lesquelles il a publié Les gens du Bottin Mondain, Y être c’est en être (1996).

Son livre « Une élite parisienne. Les familles de la grande bourgeoisie juive (1870-1939) » est « la première étude de fond sur les élites juives parisiennes, de la fin du XIXe siècle au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale ».

« À partir de l’observation de familles auparavant dispersées sur le territoire français ou originaires d’Allemagne, d’Europe centrale, de Russie ou de l’Empire ottoman, Cyril Grange retrace leur constitution en dynasties à la faveur de leur rassemblement à Paris ».

« Poids économique, stratégies d’alliances au sein de la société juive, ouverture matrimoniale aux élites chrétiennes, bourgeoises et nobles, investissements dans les arts et mode de sociabilité composent les thématiques de ce livre qui décrit avec précision le processus d’assimilation d’une minorité qui s’ouvre pleinement à la société de la Troisième République ».

Ce « mouvement d’inscription dans le paysage national sera violemment interrompu avec l’occupation de la France par l’Allemagne nazie et la politique antisémite du gouvernement de Vichy ».

Cyril Grange brosse un tableau économique, social, politique, etc. passionnant de la France aux XIXe et XXe siècles. Force est de constater le rôle déterminant joué par cette élite israélite parisienne patriote dans l'essor économique, la vie culturelle de la France, quel que soit son régime politique.

On peut regretter que l'auteur n'intègre pas dans son étude passionnante l'upper class des départements et protectorats français. Peut-être parce que son ascension a été plus tardive.

Cyril Grange, Une élite parisienne. Les familles de la grande bourgeoisie juive (1870-1939). CNRS Editions, Cahiers Alberto Benveniste, 2016. 552 pages. ISBN : 978-2-271-08794-2

Articles sur ce blog concernant :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire