lundi 19 septembre 2011

« Solal – Jazz never ends » par Michel Follin


Arte diffusa « Solal – Jazz never ends », documentaire (2008) de Michel Follin. Un portrait de Martial Solal, pianiste Juif français de jazz, arrangeur, improvisateur et compositeur de musiques, notamment celle du film A bout de souffle réalisé par Jean-Luc Godard. Un octogénaire talentueux, exigeant, rigoureux, passionné, alerte et espiègle né à Alger en 1927. Article republié en ce jour de Fête de la Musique.

  
« Je veux encore jouer de nouvelles phrases, car j'aime me surprendre », déclare Martial Solal.

Agé de 81 ans, Martial Solal ne ralentit guère son activité : concerts avec sa fille, la vocaliste Claudia, de jeunes musiciens, tels les frères Moutin qui forment avec lui un trio réputé.

Assis près de son piano, dans sa demeure de Chatou, interrogé par le contrebassiste François Moutin, il égrène ses souvenirs de 60 ans de carrière marqués par l’enregistrement de 50 disques. Décrit son enfance en Algérie, l’Occupation, les persécutions antisémites, ses débuts dans les mess des soldats américains. Evoque son départ pour Paris dans les années 1950. Joue sous le nom de Jo Jaguar. Fréquente les caves de Saint-Germain-des-Prés où se rend « tout ce que le monde du jazz pouvait contenir en Europe ». Rencontre Roy Haynes, Lucky Thompson, et Django Reinhardt avec qui il enregistre ses premiers albums.

Suite en ré bémol pour quartette (1957), puis Suite pour une frise (1960) sont remarqués par le monde du jazz Autres jazzmen avec lesquels Martial Solal a joué : Dizzy Gillespie, Chet Baker, Stan Getz, Stéphane Grappelli, Wayne Shorter, Paul Bley, Didier Lockwood…

À bout de souffle de Jean-Luc Godard, Le procès d'Orson Welles, Le testament d'Orphée de Jean Cocteau… Des films divers dont la musique est signée par Martial Solal.

Archives, entretiens et extraits de concerts illustrent ce beau portrait d’un musicien distingué par de nombreux prix.

« Solal – Jazz never ends » par Michel Follin
France, 2008, 90 minutes
Diffusion le 19 septembre 2011 à 10 h
Cet article a été publié le 19 septembre 2011.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire