Citations

« Le goût de la vérité n’empêche pas la prise de parti. » (Albert Camus)
« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil. » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement, et le commencement de tout est le courage. » (Vladimir Jankélévitch)
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit. » (Charles Péguy)

lundi 12 octobre 2020

« Degas à l'Opéra » de Blandine Armand et Vincent Trisolini

Arte diffuse sur son site Internet « Degas à l'Opéra » (Degas - Der Maler und die Oper) de Blandine Armand et Vincent Trisolini. « De la scène aux coulisses, Edgar Degas a exploré sans relâche l’Opéra de Paris, révélant l’essence d’un art et d’une époque. Immersion dans une géniale obsession ».

« Degas à l'Opéra » de Blandine Armand et Vincent Trisolini 

L’ère Liebermann à l’Opéra de Paris
« Chagall à l’Opéra, le plafond de la discorde » de Laurence Thiriat 

« Fils d'un banquier féru d'arts, Edgar Degas (1834-1917) fréquente l'opéra Le Peletier, cœur battant de la vie culturelle et mondaine parisienne, dès son plus jeune âge ». 

« En 1868, le peintre, en mal de reconnaissance et bridé par l'académisme, immortalise la célèbre danseuse Eugénie Fiocre dans une toile novatrice, singulière hybridation de styles titrée Portrait de Mlle E. F. à propos du ballet "La source". 

« Si le tableau passe quasiment inaperçu, l'artiste y inaugure le sujet qui l'occupera sa vie durant ». 

« Introduit dans les coulisses de l'institution par l'entremise de son ami, le librettiste Ludovic Halévy, Degas y collecte, en observateur scrupuleux, une matière qu'il s'emploie à recréer à l'infini ». Durant l'affaire Dreyfus, Degas choisit, comme Renoir, le camp des anti-dreyfusards, et rompt avec certains amis, dont les Halévy, galeristes et collectionneurs. 

« Après l'incendie de l'opéra Le Peletier puis l'ouverture du palais Garnier, le peintre travaille de mémoire dans son atelier ». 

« Partant toujours du dessin, cet "impressionniste d'intérieur" saisit le mystère du corps en mouvement dans des compositions d'une saisissante modernité (personnages de dos, coupés, décentrés…) ». 

« Dans d'autres toiles imprégnées de naturalisme, il capture la banalité des gestes quotidiens ou la vulnérabilité sociale des ballerines, proies miséreuses et faciles d'hommes fortunés. »

« De sa première commande, portrait d'un bassoniste de l'Opéra, à ses tardives "orgies de couleurs", influencées par sa cécité croissante, en passant par sa Petite danseuse de 14 ans sculptée, qui provoqua un tollé, cet élégant documentaire explore, au fil d'un voyage entre les œuvres et les coulisses actuelles de Garnier, la relation fusionnelle qu'entretint Edgar Degas, génie révolutionnaire et homme insaisissable, avec le temple lyrique et chorégraphique dont il fit le laboratoire de toutes ses audaces. »


« Degas à l'Opéra » de Blandine Armand et Vincent Trisolini 

France, 2019, 52 min

Disponible du 06/09/2020 au 12/10/2020

Articles sur ce blog concernant :
Articles in English 
Les citations sur l'émission sont d'Arte.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire