Citations

« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement et le commencement de tout est le courage » (Vladimir Jankélévitch).
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit » (Charles Péguy).

vendredi 24 novembre 2017

Le 9e Concours de plaidoiries pour les droits de l’homme de Palestine a récompensé le terrorisme


Le 22 octobre 2017, à l’Université Al Qods de Jerusalem, la 9e édition du Concours International de plaidoiries pour les droits de l’homme de Palestine, a remis son 1er Prix à Me Mohammed Elayan, père et avocat de terroristes palestiniens. Choquant. 


Le Concours de plaidoiries pour les droits de l’homme de Palestine est organisé par l’Association « Institut International pour les droits de l’homme et de la Paix », créée à l’initiative du Alain Tourret, avocat et député, et fondée par la Région Normandie, la Ville de Caen, l’Ordre des Avocats (Barreau de Caen), le Mémorial de Caen, et l’Université de Caen-Normandie. Un Concours soutenu par le Consulat de France à Jérusalem.

Le 22 octobre 2017, à l’Université Al Qods de Jerusalem, le jury de la 9e édition du Concours International de plaidoiries pour les droits de l’homme de Palestine, a remis son 1er Prix à Me Mohammed Elayan, père d’un terroriste palestinien ayant commis un attentat en 2015 à Jérusalem. Cet avocat avait plaidé en faveur de Nadia Abu Jamal, épouse de Ghassan Abu Amal, un des terroristes ayant commis un attentat mortel à la synagogue de Har Nof. Cette épouse était au courant du projet terroriste de son mari. Le jury était présidé par Alain Tourret, député La République en marche (LREM) du Calvados.

Le 26 octobre 2017, Aliza Bin Noun, ambassadrice d’Israël en France, a twitté : « Choquée par le Concours de plaidoiries honorant le père d’un terroriste palestinien avec le soutien de @FranceJerusalem et le Barreau de Caen ».

Le 2 novembre 2017, Jean-Pierre Le Brun, Président de France-Israël Normandie, a écrit Alain Tourret, Bertrand Bouyx, Christophe Blanchet, députés du Calvados et Corinne Féret, sénatrice du Calvados : 
 « Vous venez d’assister, ainsi que M. le Consul de France à Jérusalem, à la 9eme édition du « Concours International de plaidoiries pour les droits de l’homme de Palestine ».
Ce monsieur est le père de Bahaa Elayan, terroriste, qui a assassiné  3 civils israéliens à Jérusalem le 13 octobre 2015. Il est également le défenseur de l’épouse d’Yssan Abou Djamal, terroriste, qui a assassiné 5 fidèles en pleine prière à la Synagogue Har Nof de Jérusalem, le 18 novembre 2014.
Les victimes civiles de ces soi-disants « martyrs » se comptent par centaines en Israël, en première ligne depuis des années dans la lutte contre le terrorisme et le djihadisme.
Faut-il rappeler que des centaines de victimes civiles ont déjà été assassinées  dans tous les pays occidentaux (Londres, Berlin, Madrid, Barcelone, New York, Boston….) et que notre pays a été particulièrement visé (Toulouse, Charlie Hebdo, Hyper Cacher, Bataclan, Nice ….) et risque malheureusement de l’être encore. 
Il est donc particulièrement incompréhensible  que vous ayez apporté une quelconque caution morale indirecte à ce type d’individus, insultant par ce geste la mémoire de toutes les victimes.
Il vous appartient maintenant d’annuler ce prix honteux  qui ne fait pas honneur à la France ».

A lire sur ce blog :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire