Citations

« La lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil » (René Char).
« Il faut commencer par le commencement et le commencement de tout est le courage » (Vladimir Jankélévitch).
« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de porter la plume dans la plaie. » (Albert Londres)
« Le plus difficile n'est pas de dire ce que l'on voit, mais d'accepter de voir ce que l'on voit » (Charles Péguy).

lundi 28 mars 2011

Patricia Attia, vitrailliste et créatrice de bijoux


Patricia Attia présente ses créations, essentiellement des bijoux, dans l’exposition-vente collective Histoire d’envie accueillie par l’Espace Kameleon. Cette artiste conçoit dans son atelier-boutique des vitraux, miroirs, bijoux, verres colorés teintés dans la masse, des coupelles, des verres de kiddouch peints à froid…


Une vitrailliste ! Comme c’est rare.

Passion : verre
Ancienne secrétaire-comptable, Patricia Attia a découvert le vitrail voici près de dix ans et a été formée par un maître-verrier.

« Je travaille à la manière Tiffany : je dessine, puis je découpe les calibres (formes) sur du papier calque avant de couper le verre. J’assemble pièces de verre généralement teintées dans la masse, serties de cuivre et soudé à l'étain. Enfin, je patine l’étain », explique-t-elle.

Raffinement : ces verres colorés sont parfois incrustés dans des miroirs biseautés.

Patricia Attia a évolué d’une gamme chromatique chaude, combinant essentiellement les nuances de bruns et verts, vers des couleurs plus variées et franches. Ces tons, alliés à des formes géométriques, abstraites, rappellent le style Art Déco des années 20 et 30.

Le judaïsme ? Il est présent par le jeu sur l’alphabet hébraïque, les objets rituels et les thèmes, tel le don de la Torah (« Chavouot ») en un miroir dual.

Patricia Attia fabrique aussi des pendants et des vitraux à insérer dans des portes ou décorer des fenêtres. Elle a songé à aborder le vitrail traditionnel, avec ses arêtes de plomb...

Elle vend ses créations, essentiellement des bijoux – pendentifs, colliers, bracelets, bagues, boucles d’oreilles, etc. – en métal, verre et pierres fines dans son atelier-boutique Verre Passion situé dans le quartier de la Bastille, dans Scènes et vernissages, autre boutique parisienne, ou lors de ventes privées.

« Métissée, [sa] collection de bijoux trouve son inspiration dans le mélange du métal, du verre, de la pierre volcanique et de la pierre fine ». Ses « créations sont placées sous le signe d’une esthétique sobre et épurée, et créées de façon artisanale » dans sa boutique-atelier. Des « pièces uniques et originales, entièrement réalisées à la main ».

Du 28 mars au 3 avril 2011
185, avenue du Maine. 75014 PARIS
Tél : 06 62 50 83 26
Entrée libre
16, rue des Taillandiers. 75011 Paris
Tél : 01 47 00 05 93

Visuels : © DR

A lire sur ce site :
« Poudre, gloire & beauté » d’Ann Carol Grossman et Arnie Reisman
Le peintre-verrier Marc Chagall : Hadassah, de l’esquisse au vitrail
 

1 commentaire: